Maudite poupée. Amélie ANTOINE – 2021 (Dès 10 ans)

Publié le 26 Octobre 2021

Maudite poupée

Amélie ANTOINE

Éditions Casterman, collection "Hanté", avril 2021
120 pages

Dès 10 ans

Thèmes : Famille, Fantastique, Horreur

Lecture Commune avec Hilde et Mya

En vacances en Bretagne, Thaïs et Margot, deux sœurs très complices avec un an d'écart trouvent sur une brocante une jolie poupée de porcelaine "au teint diaphane et au traits parfaits", aux "grandes prunelles vert émeraude". Margot, 11 ans, insiste pour l'obtenir et Thaïs, 12 ans, lui prête l'argent. 

Baptisée Rosemonde, la poupée semble exercer sur Margot une influence néfaste. Ou est-ce l'imagination de Thaïs? 
Rêve-t-elle les bruits la nuit? Et les empreintes de pas auréolées d’eau ?
Les sanglots étouffés? Le corps soudain froid de Margot? 
Son changement de caractère qui devient indifférent à tout ce qui l'entoure, sauf en ce qui concerne Rosemonde? 
Et cet empressement à s'occuper de la poupée, à lui parler... 

-Rosemonde dit qu’elle a peur de l’eau. De toute façon, on n’a pas besoin d’être toujours collées ensemble..., marmonna Margot d’une voix atone.

Thaïs est certaine de cette réalité toxique mais n’a rien pour le prouver. Elle doute, s’inquiète, n’en dort plus. Et ces questionnements nous tiennent en haleine.
Leur petit frère Sacha aussi remarque le changement mais trop petit pour l’exprimer, il se contente de s’éloigner.
Quand leurs parents, eux, ne voient rien. Ils sont très/trop en retrait.

Il y a longtemps que je t’aime.
Jamais je ne m’en irai.

Les romans d’horreur m’ont toujours fait peur et l’idée des poupées qui prennent vie (genre Chucky) me terrifie... Et pourtant ! Après avoir découvert Amélie Antoine avec son roman Le jour où, j’ai eu envie de lire ce roman jeunesse après l’avoir vu dans la PAL d’Halloween d’Hilde, rejointes ensuite par Mya, et je ne regrette pas sa lecture !

L’écriture d’Amélie Antoine est descriptive et immersive et on se met très aisément à la place de Thaïs. Un sentiment d’oppression nous prend tout au long de la lecture, et nous tient jusqu’à la fin, glaçante !
J’ai aimé la progression du récit et les thèmes abordés avec cette relation fusionnelle qui s’abîme, le fait de grandir, l’histoire de la poupée et bien sûr, cette incursion fantastique et effrayante.
La toute fin du livre nous révèle le goût d’Amélie Antoine pour les récits horrifiques et ses découvertes, très jeune, dans ce genre, avec notamment Stephen King. Son ambition de nous donner envie et d’aimer avoir peur est pleinement réussie !

Hilde et Mya ont-elles frémi face à Rosemonde ? Allons lire leurs avis !

Ce roman participe au Challenge Halloween d'Hilde et Lou; ainsi qu'au "Petit Bac 2021" d'Enna pour ma 10e ligne, catégorie Objet.

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Je n'ai pas tellement frémi sauf peut-être à la fin! Enfin, je ne dormirai pas avec une poupée dans ma chambre ! ;) Je n'ai jamais vu Chucky mais j'avais déjà lu une histoire de poupée, je ne retrouve plus le titre ! Peut-être un Chair de poule...
Merci pour cette chouette lecture commune improvisée. J'avais publié un post sur Instragram mais je viens juste de mettre mon billet en ligne, je te transmets le lien : https://lelivroblog.wordpress.com/2021/10/29/amelie-antoine-maudite-poupee/
Bonne fin de semaine.
Répondre
Alala moi non plus :-/ Merci pour le lien et bon début de semaine à toi!
F
Brrrr, cette histoire de poupée me fait frissonner rien qu'à la lecture de ton billet !!! :-)
Répondre
On est nombreuses/x ainsi ^^ Les poupées maléfiques c'est toujours effrayant...
C
Ce titre me fait de l'oeil, je sens qu'il pourrait me plaire !
Répondre
R
Oh oui vous en parlez en bien...vous donnez envie...;)
Répondre
Hé hé :-)
É
J'ai toujours eu peur des poupées en porcelaine !
Répondre
Je comprends bien pourquoi^^ Ce côté lisse et froid de leur visage... brrr
N
Comme toi, je ne suis pas fan de ces histoires de poupées qui s'animent... J'ai vu un des films de Chuky, je n'en verrai pas deux !! Froussarde je suis...
Répondre
Voilà voilà^^ En plus les Chucky & co, ça fait très kitsch, et pourtant, comme ça fait peur!!
M
Ca y est, j'ai publié mon avis ! J'ai adoré ! Ce livre m'a fait penser aux Chair de poule que je dévorais étant plus jeune. Ces histoires de poupées, ça fait vraiment froid dans le dos !
Répondre
Oh que oui ....
Je n'ai jamais lu de Chair de poule, je n'ai pas trop de point de comparaison, mais rien que l'idée fait frémir! Et ce roman instaure une atmosphère juste comme il faut!
M
Coucou. Juste pour te dire que je n'ai pas oublié.
Comme souvent, je ne suis pas en avance mais mon billet sera publié dans la journée. Je reviendrai lire le tien à ce moment-là. :) Bonne journée.
Répondre