Jouer et découvrir # 68 – La mode au XVIe siècle – Usborne, 2017 (Dès 6 ans)

Publié le 22 Juin 2017

La Mode au XVIe siècle

Avec plus de 100 autocollants

Texte d’Emily BONE

Illustrations de Yoko SUGIYAMA

Traduction de Déborah CIXOUS

Experts-conseil en matière de tenues vestimentaires historiques : Anne MILLARD et Fruzsina BEKEFI

Editions Usborne, collection « J’habille mes amies- à-travers l’Histoire », mai 2017.

24 pages.

Dès 6 ans

A la maison, on adore cette collection de cahiers d’autocollants dédiée à la mode au-travers de l’Histoire. Elle est belle, attrayante, instructive et ludique.

C’est un excellent moyen d’approcher l’Histoire sans qu’elle puisse paraître rébarbative.

De plus, ses thèmes et couleurs ne la destinent pas « seulement » à des filles, et ça c’est un vrai bonus !

 

Après Les vêtements du monde (ici en espagnol et plus « fille »), La mode de la Seconde Guerre Mondiale, puis celle des années 1970, nous remontons le temps pour nous arrêter au XVIe siècle.

La maison d’éditions Usborne étant britannique, c’est donc naturellement que son regard se porte principalement sur l’Angleterre d’alors. Mais, comme vous le verrez, pas seulement, car des influences d’ailleurs, il y en avait énormément en matière de mode à cette époque !

Ainsi, nous voilà à la cour des Tudor, qui régnèrent de 1485 à 1603 sur l’Angleterre.

Durant cette période, c’est la cour qui dicte les modes vestimentaires : les rois, les reines et leurs courtisans se parent de soie élégante, de fourrure et de velours brodé. Leurs tenues s’inspirent souvent d’autres royaumes d’Europe, comme l’Espagne ou l’Italie.

 

La première double-page nous présente succinctement le style des vêtements d’alors, essentiellement féminins, l’obtention de leurs couleurs, ainsi que leurs accessoires : manches amovibles, chaînes décoratives à la taille, vertugadins dotés d’armatures en joncs, escarcelles de différentes formes, éventails, fraises…

Les détails sont ensuite donnés au-travers de dix scènes emblématiques qui reproduisent la vie et les comportements tout au long de ce siècle : Promenade hivernale ; A la cour d’Henri VIII ; A la chasse ; La vie de famille ; Un port espagnol ; La richesse italienne ; Le marché ; A la cour d’Elisabeth Ire ; La mode à Venise ; Le théâtre.

Chacune est à compléter grâce aux autocollants situés sur des feuillets légendés et détachables, à la fin du cahier (pratique !).

La dernière page laisse libre cours à l’imagination de l’enfant !

Après avoir collé des autocollants de vêtements blancs, l’enfant est invité à créer sa mode des années 1500 !

 

Entre explications et descriptions, entre dessins et reproductions de tableaux, on apprend ainsi qu’elles furent les matières prisées, la symbolique des couleurs ou des motifs, le port des vêtements (larges, cheveux cachés ou non…), les mœurs en vogue (les enfants portaient les mêmes tenues que leurs parents ; l’éducation donnée aux enfants) ; c’est aussi le temps des Grandes Découvertes (CLIC) et des « trésors » ramenés du « Nouveau Monde »…

Les gens ordinaires portent des tenues de travail confortables ou des versions simplifiées des costumes à la mode.

Au XVIe siècle, Florence est l’une des villes les plus grandes et les plus riches d’Europe. Elle est gouvernée par la puissante famille Médicis, qui y installe de magnifiques bâtisses, des galeries et des œuvres d’art, réalisées par les plus grands artistes de l’époque.

A la fin du XVIe siècle, Elisabeth influence considérablement la mode. Elle possède plus de 6000 robes.

Dans l’Angleterre des Tudor, le théâtre est l’un des divertissements les plus appréciés. William Shakespeare est un célèbre dramaturge de l’époque ; sa compagnie se produit au Globe, un théâtre au bord de la Tamise.

Ces hautes chaussures féminines sont appelées chopines. 

Au-delà, par la pose des autocollants, les enfants sont sensibilisés à tout le processus d’habillement et à la superposition des vêtements. Chose qui ne transparaît plus une fois tous les autocollants en place.

C’est un détail très intéressant et auquel on ne pense pas toujours !

De plus, les couleurs sont belles et chatoyantes conférant un effet tactile à ces tenues.

Pour conclure, voici un cahier, beau, instructif, fourmillant de détails tant pour les enfants que pour les adultes pour aborder l’Histoire et la mode d’une manière ludique.

Merci aux Éditions Usborne.

Retrouvez tous mes articles qui sont consacrés aux Editions Usborne ICI.

Et mes autres articles Jouer et découvrir LA.

Un autre cahier sur la mode et le vêtement féminin au-travers du temps ? C’est ICI !

Cet article participe au Challenge « Le Mois anglais 2017 » de Lou et Cryssilda.

Belles activités, lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+.

Repost 0
Commenter cet article

FondantGrignote 24/06/2017 21:42

J'ai trop envie de l'acheter.. pour moi !! :-)

Blandine 25/06/2017 21:07

Hi hi ;-)

rachel 22/06/2017 22:37

joliment interactif...oui didonc....;)

Blandine 23/06/2017 10:29

N'est-ce pas ? ;-)