Jouer et découvrir # 58 – La mode en temps de guerre – Usborne, 2016 (Dès 6 ans)

Publié le 29 Janvier 2017

La Mode en temps de guerre

La Seconde Guerre mondiale 1939-1945

Texte de Rosie HORE

Illustrations d’Elena SELIVANOVA

Traduction Nathalie CHAPUT

Expert-conseil en historie de la mode : Jemima KLENK

Editions Usborne, collection « J’habille mes amies- à-travers l’Histoire », octobre 2016.

68 pages.

Dès 6 ans

J’apprécie beaucoup la collection des autocollants Usborne « J’habille mes amies… » et j’avoue d’autant plus l’aimer lorsqu’elle s’associe à des éléments réels, comme ici, avec l’Histoire et ses anecdotes.

A l’heure où le prêt-à-porter nous permet de collectionner nombre de vêtements, comme de changer de style vestimentaire à l’envi (mais non sans impact écologique (CLIC et CLIC), il est bien difficile pour les jeunes générations (et même pour nous leurs parents) de se représenter, qu’il n’y a pas si longtemps, les femmes comme les hommes étaient rationnés : achat de vêtements limité par an, deux paires de chaussures annuelles et surtout récupération et raccommodage obligatoires et indispensables.

Ce cahier nous l’apprend ou nous le rappelle de façon ludique et instructive.

De prime abord, j’aime beaucoup sa mise en page avec des dessins qui correspondent tout à fait à l’époque désignée et qui aide à s’y immerger.

Onze scènes de la vie pendant la Seconde Guerre mondiale sont ainsi à compléter grâce aux autocollants situés sur des feuillets légendés et détachables, à la fin du cahier (pratique !).

Elles reproduisent onze moments de la vie tant en Grande-Bretagne, qu’en France ou aux Etats-Unis : Les adieux et le départ pour la guerre ; Un raid aérien et son impact sur la vie civile ; A la maison ; La mode utilitaire ; La débrouille ; Servir son pays ; L’Occupation en France ; Le « look » américain ; Au club ; Victoire !

Chacune de ces scènes s’accompagne d’un encadré très instructif, avec reproduction de documents et de photographies. J’aime particulièrement !

On y apprend toutes les petites astuces qui ont permis aux gens, comme aux grands couturiers, de faire face à la pénurie de tissus et de matières, comment les raccommoder, les utiliser au mieux (« Make Do ans Mend »)ou comment les remplacer… Le tout avec une très forte portée symbolique, notamment dans les accessoires : choix des couleurs, formes des coiffures…

Rouge à lèvres et vernis à ongles rouges, coiffures élégantes, rien de tel qu’une touche de glamour pour oublier les restrictions sur l’achat de nouveaux vêtements.

Page 4 – Les Adieux.

Les uniformes scolaires sont faits pour durer. Les enfants les portent chez eux, aussi.

Page 8 – A la maison.

Faits de fibres naturelles, coton ou laine, les tissus utilitaires peuvent aussi être en viscose, du moment qu’ils sont durables et bon marché.

Page 10 – La mode utilitaire.

En Grande-Bretagne, la « Women’s Land Army » (armée de terre des femmes), créée pendant la Première Guerre mondiale pour encourager les femmes à effectuer des travaux agricoles pour prévenir la pénurie alimentaire, reprend du service.

Page 14 – Servir son pays.

Outre le simple aspect visuel ou pratique des vêtements, ou encore la difficulté de s’habiller, le cahier aborde des thématiques qui peuvent sembler bien éloignées de la guerre ou de la mode, mais qui en découlent : Paris qui perd son statut de Capitale de la mode à cause de l’Occupation au profit d’autres pays, dont les Etats-Unis ; la musique ou le style des coiffures (comme le « pompadour »)…

Pour conclure, voici un cahier, beau, instructif, fourmillant de détails tant pour les enfants que pour les adultes pour aborder l’Histoire d’une manière ludique et bienvenue !

Merci aux Éditions Usborne.

Retrouvez tous mes articles qui sont consacrés aux Editions Usborne ICI.

Et mes autres articles Jouer et découvrir LA.

Un autre cahier sur la mode et le vêtement féminin au-travers du temps ? C’est ICI !

Belles activités et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+.

 

Repost 0
Commenter cet article

Nathalie 29/01/2017 10:44

Une façon ludique de parler de l'histoire !

Blandine 29/01/2017 18:48

Tout à fait! J'adore!