Epiphanie, Italie et Befana – Histoire et Goûter de début d’année 2017

Publié le 8 Janvier 2017

La date biblique de l’Épiphanie se situe le 6 janvier, mais ce jour n’étant pas férié, elle est fêtée le premier dimanche la suivant.

Ainsi, en ce début d’année 2017, elle a eu lieu ce dimanche 8 janvier (en 2018, ce sera le dimanche 7 janvier et en 2019, le dimanche 6 janvier).

Le mot « épiphanie » vient du grec « Epiphaneia » et qui veut dire « manifestation », pour manifestation de Dieu parmi les hommes, et qui célèbre trois événements, en lien avec le Christ : l'adoration des Mages à Bethléem (manifestation aux Païens – et préférée par les Eglises d’Occident), le baptême de Jésus dans le Jourdain (manifestation mise en avant dans les Eglises d’Orient) et le premier miracle du Christ aux noces de Cana (l'eau transformée en vin).

En ce jour d’Epiphanie est aussi fêté un personnage plus populaire : la Befana, sorcière italienne qui apporte petits gâteaux et/ou morceaux de charbon aux enfants, et dont le nom est une déformation du mot « Epiphanie ».

Je vous ai présenté son histoire (ICI + celle des Rois Mages) ainsi qu’un album qui lui est associé LA.

Depuis quelques années, je fais moi-même la galette des Rois.

C’est très simple à faire, on sait ce qu’on y met et c’est aussi plus convivial.

J’y mets aussi trois fèves, ainsi le trio a plus de chances d’avoir chacun une fève, et donc moins d’esclandres !

Pour en retrouver certaines, voici les liens :

 

Cette année, j’ai découvert LA recette, végétalienne, de la Fée Stéphanie. Un vrai délice que je « risque » de refaire très souvent au mois de janvier. Miam !

La Galette traditionnelle associe la frangipane (française et créée au XVIe siècle) à de la crème pâtissière.

Je n’en avais jamais faite ainsi, toujours uniquement avec de la crème d’amandes, et cette association est terriblement gourmande.

La recette, sans œufs, ni beurre, ni lait, se trouve ICI.

Les ingrédients sont très faciles à trouver, dans tous types de surfaces.

Avec une fève Roule Galette, gagnée l'an dernier :-)

Lorsque j’ai rédigé mon billet sur la Befana, j’ai appris qu’en son honneur, des petits biscuits étaient préparés : les « befanini ». J’ai donc recherché une recette sur internet, car celle de l’album manque quelque peu de précisions !

J’ai trouvé celle-ci, avec un article très complet sur cette gentille sorcière.

J’ai cependant du rajouter de la farine, entre 30 et 40g (j’avais, de base, divisé les proportions par 2 – pour un premier essai).

D’extérieur, les biscuits sont secs, voire durs, mais ils sont moelleux en dedans.

Gros succès !

Pour la première fois, j’ai réalisé un panettone, brioche aux raisins secs, fruits confits, et zestes d'agrumes, originaire du nord de l’Italie et tradition des Fêtes de fin d’année.

Ayant une recette dans un livre dédié à la machine à pain, je m’y suis essayée, mais elle est à peaufiner.

Pour 6 personnes

La veille (ou le matin pour le soir), préparer une poolish avec:

  • 100g de farine T55
  • 100ml de lait tiède
  • 1 pincée de levure instantanée.

La poolish est une technique simple pour que pains et brioches développent leurs arômes. La mie est plus élastique, elle se conserve mieux.

La veille au soir (ou le matin pour le soir), mélanger de la farine avec de l’eau ou du lait très légèrement tiédie, et une pincée de levure déshydratée ou ½ CC de levain déshydraté,.

Laisser reposer toute la nuit à l’ari des courants d’air, sous un torchon.

La pâte double de volume et qu’elle « bulle ».

Mettre la poolish dans la cuve de la machine et suivre la recette choisie.

Je crois que c’est cette étape que j’ai ratée.

Ajouter dans la cuve, le lendemain:

  • 2 œufs entiers battus en omelette
  • 250 g de farine T45
  • 1CC de levure instantanée
  • ½ CC de sel
  • 60g de beurre
  • 40g de sucre + 1 sachet de sucer vanillé
  • 40g de raisons secs
  • 40g de fruits confits variés
  • Le zeste d’un citron et d’une orange.

Sélectionner le programme « sucré » ou « pain doux ».

 

Mon résultat est moche (n’ayons pas peur des mots), mais, bien que trop dense, il n’a pas déplu gustativement (ouf !)

C’est pourquoi, voici une jolie photo trouvée sur le blog L’Italie dans l’assiette, qui nous raconte son histoire.

Et si une recette à la fois traditionnelle (le panettone se prépare sur 3 jours) végétalienne vous tente, pourquoi ne pas tester celle de la Fée Stéphanie ?

Et vous, comment avez-vous fêté l’Epiphanie ?

Source: blog papilles et pupilles

Cet article participe aux Challenges « Christmas Time 2016 » de Mya et « Il viaggio 2017 » chez Martine.

 

 

 

 

 

 

 

 

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblret Google+.

 

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 09/01/2017 23:10

Ce post est décidément bien gourmand, merci pour ce partage <3
Je n'ai jamais testé de Panettone mais nous avons fait trois galettes ici : à la frangipane, à la pomme-cannelle, et frangipane sans gluten avec de l'extrait d'amande bio pour plus de goût ^^
Je pense tester les Befanini lorsque j'en aurai le temps.
A bientôt Blandine.

Blandine 10/01/2017 13:56

Merci beaucoup Nancy!
Ces galettes devaient être bien bonnes, miam! Oh oui, l'extrait d'amande change tout, il est même essentiel ;-)
Belle journée!

MyaRosa 09/01/2017 22:37

Merci beaucoup pour toutes ces infos et ces recettes. Ca a l'air délicieux ! J'ai bien envie d'essayer les befanini et j'adore tes photos !

Blandine 09/01/2017 22:45

Merci à toi Mya!
Pour les befanini, si tu suis cette recette, n'oublie pas l'ajout de farine ;-)

Martine 09/01/2017 08:00

Tu sais me parler, toi! ;-) Bien sûr que ton article compta pour le challenge Il Viaggio! Manquerait plus qu'ça!!! :) Merci Blandine pour cette leçon d'histoire et toutes ces recettes à partager... sans modération!

Blandine 09/01/2017 17:28

Merci beaucoup Martine pour tes mots... et ta gourmandise ^^