Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)

Publié le 5 Janvier 2016

Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)

Si dans certains pays et régions, Noël est fêté le 6 décembre avec le passage de Saint Nicolas, dans d’autres, il faut attendre la nuit du 5 au 6 janvier.

Cette tradition, d’origine chrétienne, attend la venue des Rois Mages auprès du petit Jésus, "roi des Juifs".

Né le 25 décembre (date arrangée au IVe siècle pour correspondre à une fête païenne et ainsi évangéliser les foules), il aura fallu douze jours de voyage à Gaspard, Melchior et Balthazar, guidés par l’Etoile, pour arriver près de l’enfant et lui offrir leurs présents. Trois Mages, devenus Rois au IIIe siècle, qui ne reçurent leur nom qu’au VIe siècle, et leur couleur de peau au XVIe.

Pourquoi trois ? Bien que non dénombrés dans l’Evangile de Matthieu (le seul à en parler) on en a déduit qu’il était trois, car l’Enfant reçut trois présents, mais aussi pour les trois continents connus alors et les trois âges de la Vie (XIIe siècle).

L'adoration des mages par Andrea Mantegna
L'adoration des mages par Andrea Mantegna

En Espagne, ce sont les Rois Mages qui déposent des cadeaux dans les souliers des enfants. Une tradition plus fidèle, mais qui tend à disparaître au profit du Père Noël. La cause est double : l’omniprésence de l’un et le fait que le 6 janvier se situe tout à la fin des vacances scolaires.

En Finlande ou en Russie, une légende raconte qu’il existe un quatrième Roi Mage : le Père Noël.

En Norvège, le Jour des Rois Mages marque la fin des festivités de Noël.

Leur date d’arrivée est le 6 janvier, jour de l’Epiphanie. Mais dans les pays où ce jour n’est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de janvier (ou le deuxième si le 1er de l’an est un dimanche, comme ce sera le cas en 2017).

Epiphanie veut dire « manifestation », pour « manifestation de Dieu parmi les hommes » et le calendrier liturgique en célèbre trois à cette même date : l'adoration des mages à Bethléem, le baptême de Jésus dans le Jourdain et le premier miracle du Christ aux noces de Cana (l'eau transformée en vin).

Cependant, les Eglises d’Orient et d’Occident ne mettent pas l’accent sur ces manifestions de la même manière, accordant plus de primauté à l’une ou l’autre : Baptême pour la première, Adoration pour la seconde.

Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)
Quant à la galette, elle revêt deux formes et symboliques.

Sa fève remonte au temps des Romains.

La galette du nord de la France a une origine antérieure aux Rois (la frangipane est typiquement française et fut inventée au XVIe siècle). Elle rappelle le soleil et célèbre le retour de la lumière après les longues nuits d’hiver.

Dans le sud de la France, il s’agit d’une brioche aux fruits confits, en forme de couronne, qui évoque clairement celle des Rois.

Ce gâteau est analogue à celui que l’on trouve en Espagne, au Portugal ou encore au panettone italien.

Je vous ai présenté deux albums sur la galette : Roule Galette et La galette à l’escampette de Geoffroy de Pennart. CLIC

Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)

Au cours de leur périple, les Rois croisèrent plusieurs personnes, et notamment des femmes, à qui ils annonçaient la bonne nouvelle, leur enjoignant de se joindre à eux. Mais aucune ne les suivit, le regrettant fortement après d’ailleurs.

C’est ainsi que naquirent les légendes de Babouchka en Russie et de la sorcière Befana en Italie. Cette dernière, occupée à ficeler des fagots, manqua le passage des Rois Mages en route pour aller visiter l’Enfant Jésus. Le regrettant, elle partit, mais sans jamais pouvoir les rattraper. Dès lors, elle n’a de cesse de chercher le petit Jésus. N’y parvenant pas, elle s’installa en Italie et chevauche son balai magique chaque année dans l'espoir de retrouver l'Enfant.

Elle distribue des petits présents aux enfants sages ou des morceaux de charbon à ceux qui ne l'ont pas été, rejoignant par là le personnage du Père Fouettard !

Les manifestations de l’Epiphanie sont très diverses et donnent lieu à des défilés ou des déguisements, tant de la part des enfants que des adultes !

Gondoliers vénitiens déguisés en Befana; Défilé en Espagne; à MadridGondoliers vénitiens déguisés en Befana; Défilé en Espagne; à Madrid
Gondoliers vénitiens déguisés en Befana; Défilé en Espagne; à MadridGondoliers vénitiens déguisés en Befana; Défilé en Espagne; à Madrid

Gondoliers vénitiens déguisés en Befana; Défilé en Espagne; à Madrid

Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)

J’aurais aimé trouver un album sur la Befana à la bibliothèque, mais il n’y en a pas.

Par contre, Laurette en a chroniqué un, que je vous encourage à découvrir ! CLIC

Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)

Babouchka, légende russe racontée par Henri TROYAT et illustrée par Olivier TALLEC. Editions du Père Castor – Flammarion, 2007.

La légende de la Befana rappelle celle de Babouchka, la « Mère Noël » russe, qui déclina l’invitation des Rois Mages à les suivre car elle se sentait trop vieille et fatiguée.

Le lendemain, prise de remords, elle voulut les retrouver, mais sans succès.

Depuis, elle dépose dans le lit des enfants russes des petits cadeaux !

Je vous présente cet album, avec d’autres, plus en détails ICI.

Dans la nuit du 5 au 6 janvier... (Personnages de Noël)

On dit des Rois qu’ils sont riches et savants, mais aussi errants.

Leurs cadeaux ont une grande portée symbolique.

  • L’or, apporté par Melchior, le plus âgé, est le symbole de la royauté et de sa puissance, et au-delà, de celle de Dieu.
  • Balthazar, d’âge mûr, offre de la myrrhe. Gomme odorante, utilisée en cosmétique et en pharmacie et annonçant la souffrance rédemptrice, donc la Mort du Fils. C’est un symbole sacerdotal.
  • Gaspard lui fit don de l’encens, symbole prophétique. Résine offerte aux Dieux pour leur rendre hommage.

Cet article participe au Challenge de Noël de Mya.

Bonne Fête des Rois, bonne dégustation de galette, et bonne année, toute en lectures !

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter et Pinterest.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Celine 07/01/2016 05:47

Hola hola!

Article très intéressant :)
A noter cependant: le 6 janvier est bel et bien férié en Espagne contrairement à ce que tu as dit au dessus: les enfants ne reprennent l'école que le 7 janvier, et sont donc encore en vacances pour les Rois Mages.

Si en Espagne le père Noel devient donc de plus en plus présent, c'est bien sûr à cause de l'influence des pays voisins, mais aussi pour que les enfants ne reçoivent pas leurs cadeaux le dernier jour des vacances, mais puissent en profiter!!

Le défilé des Rois Mages, lui, a lieu la veille, donc le 5 janvier :)

Et pour la petite anecdote concernant la galette, on aime en Espagne mettre deux fèves: une figurine telle qu'on la connaît en France (celui qui l'obtient devient le roi ou la reine), et une vraie fève, la légumineuse. Celui qui tombe dessus doit payer la galette de l'année suivante!

Voilà voilà!
Bonnes fêtes :)

Blandine 07/01/2016 09:02

Merci!
Oui je sais qu'il est férié mais pas qu'il était encore pendant les vacances.
Merci pour la précision et l'histoire de la galette et de la double fève :-)

Bidib 06/01/2016 22:09

Merci pour le partage. Tres chouette article, intéressant. Je ne connaissez pas tous ces details sur les rois mages. Cela me fait penser que mon grand père fesait bruler de la myrrhe au 31 décembre. J'ignore s'il s'agie d'une loubie personelle ou d'une tradition. Sinon, avec les rois mages il y a la crèche. Dans l'Italie de mon enfance c'estait un rituel tres important. On fesait avancer les rois mages a travers la pièce chaque jour pour arriver enfin a destination le 6 janvier

Blandine 06/01/2016 22:19

Merci Bidib pour ces petits détails personnels, je trouve cela très beau.
Oui tu as raison, il y a la crèche, dont j'ai oublié de parler. Et je me souviens à présent que ma mère en installait une aussi.
Mais elle était plutôt d'ordre décoratif, il me semble... Je lui demanderai.

eimelle 06/01/2016 19:10

bravo pour cet article très complet! De bien belles traditions!

Blandine 06/01/2016 21:26

Merci beaucoup Eimelle :-)

Laurette 05/01/2016 20:20

Passionnant, comme toujours, j'apprends plein de choses encore sur ces traditions grâce à tes articles, toutes liées les unes aux autres ... pas de temps finalement cette année pour reparler de tout ça ... ça sera pour l'année prochaine ... ce qui ne va pas m'empêcher de manger la galette ;-) Bises

Blandine 05/01/2016 20:36

Oh merci :-))
Oui tu as raison, ces traditions se retrouvent toutes. C'est très intéressant!
Oui pour l'année prochaine et on fera notre "fête" de la Befana^^
Ouiii galette demain!
Bises.

MyaRosa 05/01/2016 18:20

Oui, j'ai vu dans ton billet qu'on parlait de la Sainte Lucie dans l'un des tomes des cousins Karlsson et j'en suis ravie car j'ai prévu de m'y plonger très prochainement.Figure-toi que l'album de la Befana sort en petit format le 17 janvier. Je l'ai précommandé. J'ai vraiment hâte de découvrir cet album qui me fait envie depuis sa sortie.

Blandine 05/01/2016 18:31

J'ai hâte de voir ton avis sur les cousins Karlsson :-)

Blandine 05/01/2016 18:30

Celui du Père Castor? Chouette!
En regardant vite fait sur internet, j'ai vu ce titre, connais-tu? La sorcière qui détestait les cadeaux, les enfants et ... Noël !, Sarah K. et Ronan BADEL, Album Nathan
http://livredenoel.e-monsite.com/pages/saint-nicolas-la-befana.html#P4r66BRyR61fft1H.99
Il me semble vraiment pas mal!

Nancy 05/01/2016 16:08

Mille bravos Blandine pour cet article si documenté, j'ai appris des choses aujourd'hui ;-))
Je n'avais aucune idée des liens entre Babouchka / Befana et les Rois Mages...
Merci pour ces découvertes et bonne Fête des Rois à vous aussi !

Blandine 05/01/2016 18:32

Merci beaucoup Nancy et Belle fête des Rois pour vous aussi :-)

MyaRosa 05/01/2016 14:13

Merci beaucoup pour ce billet très intéressant. J'aimerais bien trouver des livres sur la Befana et aussi sur la Sainte Lucie.

Blandine 05/01/2016 15:22

Merci Mya!
Oh oui moi aussi!
A part l'album de Laurette sur la Befana et l'évocation de la sainte Lucie dans les cousins Karlsson, il ne me semble pas en avoir vu ailleurs! Cela mérite quelques recherches ... pour l'an prochain ;-)