Vivian Maier. A la surface d’un miroir. Paulina SPUCCHES – 2021 (BD)

Publié le 1 Décembre 2021

Vivian Maier
A la surface d’un miroir

Paulina SPUCCHES

Editions Steinkis, novembre 2021
140 pages

Thèmes : Biographie, Photographie, USA

Comme beaucoup, j’ai découvert Vivian Maier et ses photographies suite au documentaire de John Maloof, Finding Vivian Maier – A la recherche de Vivian Maier.
J’avais été saisie et captivée par son histoire personnelle parcellaire, son caractère entier, et, bien sûr, par son œuvre posthume. 
Nurse de profession, photographe de rue par passion et dotée d’un talent inné, Vivian Maier capturait l’instantané dans des cadrages atypiques avec son Rolleiflex. Eprise de liberté, elle a pris énormément de clichés sans avoir le désir de les faire développer (sauf pour quelques-uns). Leur découverte quasi posthume dans des circonstances tristes (mais cohérentes avec sa personne) a suscité un engouement immédiat.

Dans son premier roman graphique, Paulina Spucches, jeune autrice et dessinatrice de 22 ans, nous raconte qui était Vivian Maier.
Chaque chapitre s’ouvre sur la reproduction d’une photographie, puis s’ensuit le contexte possible de sa réalisation. Et ainsi nous découvrons sa vie, son enfance, sa famille, les enfants qu’elle a gardés et qui l’accompagnent dans ses pérégrinations, comme sa personnalité, secrète et souvent peu amène.

J’ai beau me sentir bien ici, je ne peux certainement pas rester immobile comme vous.

Il y aurait trop de choses qui se passeraient sans que je puisse les voir.

Vivian Maier. A la surface d’un miroir. Paulina SPUCCHES – 2021 (BD)
Vivian Maier. A la surface d’un miroir. Paulina SPUCCHES – 2021 (BD)
Vivian Maier. A la surface d’un miroir. Paulina SPUCCHES – 2021 (BD)
Vivian Maier. A la surface d’un miroir. Paulina SPUCCHES – 2021 (BD)
Vivian Maier. A la surface d’un miroir. Paulina SPUCCHES – 2021 (BD)

Par ses peintures très colorées, qui rappellent le fauvisme et Edward Hopper, Paulina Spucches redonne vie et spontanéité aux photographies (noir et blanc) de Vivian Maier. 
Elles sont lumineuses, éclatantes de couleurs et d’expressivité, elles restituent l’Amérique d’alors, très urbanisée, ou la campagne française d’où sa mère est originaire. Pour ses incursions dans le passé de Vivian Maier, Paulina Spucches ternit quelque peu ses planches.

Nombreuses sont celles sans texte. Les dessins et cadrages parlent d’eux-mêmes. Et je trouve que ce « silence » est en parfaite adéquation avec le tempérament de Vivian Maier.
Un carnet graphique, la chronologie de Vivian Meier t une bibliographie referment ce livre vraiment très réussi !

On est là un temps, on s’attache à ce que l’on peut...

... mais il vient un moment où il faut laisser la place aux autres.

Que vous connaissiez, ou non, l’œuvre de Vivian Maier, je ne peux que vous encourager à découvrir, lire, admirer ce roman graphique.
Comme les photographies de Vivian Maier qui s’exposent en ce moment dans plusieurs stations de métro parisiennes (CLIC) ainsi qu’au Musée du Luxembourg jusqu’au 16 janvier 2022.

Il participe au RDV « BD de la semaine » qui se passe aujourd’hui chez Moka (CLIC); et au "Petit Bac 2021" d'Enna pour ma 11e ligne, catégorie Prénom.


 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
J'aime beaucoup cette photographe ( j'aurais tellement voulu aller voir l'expo, mais situation sanitaire toussa toussa..)
Bref, je note cette bd.
Répondre
A
Il m'intéresse drôlement et j'adore la palette de couleurs !
Répondre
N
Voilà qui me tente beaucoup, je note !
Répondre
E
je suis allée voir dimanche dernier l'expo au Luxembourg! Cette BD complèterait bien cette visite!
Répondre
N
Les planches sont très belles et très colorées, loin des photos de Vivian Maier ! Ce choix graphique me rend curieuse ^^
Répondre
G
J'ai découvert cette artiste grâce au livre de Gaëlle Josse "A contre jour" et j'ai eu la chance d'aller voir son expo à Paris. Pas très tentée par les dessins de cette BD.
Répondre
C
Je note de suite
Répondre