Challenge Christmas Time 2021: Les films

Publié le 28 Novembre 2021

Source image: Mode and the city

Le plaisir de Noël, c'est aussi regarder des films. Les cultissimes chers à nos cœurs d'enfants (qui n'ont presque pas grandi!) comme Maman, j'ai raté l'avion (premier film de Noël regardé pour cette saison 2021) ou Le Grinch, des films d'animations comme Le Pôle Express ou Mission Noël, ou encore des films romantiques et guimauve à souhait, mais qui nous font tant de bien!

Voici donc pour 2021, la liste des films de Noël vus, revus et même davantage pour certains, avec un petit mot pour chacun!

Et pour vous, Noël s'accompagne de quels films?

Love Hard (2021)

Sur Netflix

Réalisé par Hernán Jiménez

Avec Nina Dobrev (Natalie Bauer); Jimmy O. Yang (Josh Lin); Darren Barnet (Tag); James Saito (Bob Lin, le père de Josh); Rebecca Staab (Barb Lin, la mère de Josh); Harry Shum Jr. (Owen Lin, le frère de Josh); ...

Pour l'histoire:

Natalie est une jolie jeune fille qui cumule les échecs sentimentaux. D'ailleurs, ses relations vont rarement au-delà du premier rencard et elle fait de ses déboires le sujet de ses articles, que les lecteurs s'arrachent. Ils adorent son humour et sa loose. Sauf que Nathalie en a assez! Et cela pourrait changer car elle vient de faire la connaissance, virtuelle, de Tag et tout semble matcher. Noël se profile et il lui propose indirectement de venir le rejoindre, bien qu'il habite de l'autre côté des Etats-Unis. Son chef, qui n'a aucun intérêt à ce qu'elle rencontre l'amour, lui intime d'y aller pour lui faire la surprise, qu'il espère haute en couleurs! Et c'est peu dire! Car si Natalie se retrouve bien en face du garçon avec qui elle a conversé des heures durant, il ne ressemble en rien à la photo de l'appli de rencontre... Parce que l'un et l'autre ont chacun des intérêts, ils passent un accord...

Oui, les personnages et situations sont stéréotypés au possible, oui les comportements et situations sont plus que prévisibles, et pourtant, on aime ce genre de films! Dans celui-ci, j'ai particulièrement apprécié qu'au sein d'une mièvrerie certaine faite de bons sentiments (les apparences, le mensonge, la famille) et de pas mal d'humour (et un clin d'oeil), des sujets d'actualité, féministes et sexistes, soient abordés sans détour, ce qui pourrait paraître paradoxal, mais qui passe pourtant très bien: le #balancetonporc; les paroles douteuses d'une chanson de Noël qu'on aime pourtant tellement; la grand-mère dévergondée qui s'ignore; les métiers dits féminins ou masculins; la manipulation via les réseaux sociaux. D'où ce titre peut-être... qui semble s'opposer à un autre, bien plus connu!

En conclusion, un film qui derrière le romantisme et ses aléas, attendus, fait réfléchir et qui célèbre la magie de Noël et l'Amour. Que demander de plus?!

Noël à Snow Falls (2017)

Sur Netflix

Réalisé par Ernie Barbarash, écrit par Dinah Eng, produit par David Anselme

Avec Eliza Taylor (Ellen Langford); Jake Lacy (Jake Collins); Andie MacDowell (Debbie Collins); Michael Xavier d(Grey Pittman); Neil Crone (Jim Langford); Anthony Sherwood (Oncle Zeke Langford/Père Noël); ...

Pour l'histoire:

Jim Langford aimerait prendre sa retraite et céder les parts de sa société de jouets à sa fille unique, Ellen. Mais cette dernière est frivole et force est de reconnaître qu'elle ne connaît pas grand-chose à la vie et à ses difficultés, bien qu'elle ait perdu sa mère jeune. Elevée dans un cocon et préservée, son père aimerait qu'elle soit plus responsable et altruiste. Aussi décide-t-il de l'envoyer à Snow Falls, sa ville natale de Nouvelle-Angleterre où il a cofondé son entreprise avec Zeke, un ami d'enfance. Chaque année, les deux hommes se rencontrent pour s'échanger "LA" lettre de Noël qui récapitule les évènements marquants de la société mais aussi de la vie personnelle de cahcun, et pour une fois, cette responsabilité incombe à Ellen qui doit y aller incognito et surtout, avec peu d'argent et sans carte bancaire, histoire qu'elle n'ait aucun traitement de faveur.

Bien sûr, il y a plein de bons sentiments dans ce film, bien sûr, les habitants de Snow Falls sont tous ouverts et généreux et bien sûr, Ellen est totalement à côté de la plaque, jusque dans le choix de ses vêtements qu'elle a entassés (pour une nuit!) dans trois grosses valises (dont une ornée de la Tour Eiffel!). Bien sûr, le gérant de l'hôtel est aussi le seul taxi et se trouve être le gars le plus gentil du coin (Jake), et elle, si elle n'est pas capricieuse du tout, est d'une maladresse folle et d'une naïveté déconcertante - ce qui fait bien rire. Bien sûr son fiancé ne comprend rien à l'esprit de Noêl et aux traditions rétrograde de son "beau-père'. Et bien sûr, la tante de Jake incarnée par Andie McDowell (toujours aussi belle) tient l'auberge et apprend à Ellen à pâtisser. Il y a plein d'attendus dans ce film... Et pourtant, on y succombe! Côté décors, j'adore! Tout y est, la neige en abondance et qui crisse quand on marche dessus, les décorations de Noël qui occupent chaque espace avec nœuds, Teddy Bears et beaux sapins, les incontournables moments culinaires qui nous font sentir de délicieuses odeurs d'épices, la chorale itinérante.. L'amour est attendu mais il fait tellement bien quand, enfin, il survient!

Un château pour Noël (2021)

Sur Netflix

Réalisé par Mary Lambert

Avec Brooke Shields (Sophie Brown), Cary Elwes (Myles), Vanessa Grasse (Lexi): Drew Barry more (elle-même); Lee Ross (Thomas); Tina Gray (Helen); Susan Brown (Mrs Donatelli); Andi Asho (Maisie)

Pour l'histoire:

Une autrice à succès, Sophie Brown, se fait conspuer pour avoir osé faire mourir son séduisant héros de romans. Afin de se faire oublier et que le "scandale" passe, elle décide de se rendre dans un petit village d'Ecosse, où son père aimait aller. Il s'y trouve un château dont il lui a beaucoup parlé. Mais le propriétaire des lieux, Myles, qui organise des visites, est antipathique, d'autant qu'il pense que Sophie veut lui acheter son bien, qu'il peine à entretenir, restaurer, garder.

C'est d'un œil distrait que j'ai regardé ce film, attirée par le titre et le très bref synopsis sur Netflix. Je faisais le puzzle (1000 pièces) créé par Caro from Woodland à partir de l'une de ses illustrations de la collection de Noël, et j'avoue n'y avoir pas vraiment prêté attention. Il est dans la veine classique des films de Noël (l'attirance "impossible" puis évidente des personnages, la citadine qui découvre les charmes bucoliques, l'antipathique qui s'adoucit), et si c'est ce qu'on lui demande, c'est aussi pour cela qu'il ne m'a pas davantage accrochée. Point positif: l'âge des personnages. Pour une fois, ce ne sont pas des jeunes gens dans la vingtaine ou toute jeune trentaine!

Love Actually (2003)

Sur Netflix

Réalisé par Richard Curtis

Avec Hugh Grant (David, le Premier ministre); Liam Neeson (Daniel); Emma Thompson (Karen); Laura Linney (Sarah); Alan Rickman (Harry); Martine McCutcheon (Natalie); Bill Nighy (Billy Mack, le chanteur); Colin Firth (Jamie Bennett); Andrew Lincoln (Mark); Keira Knightley (Juliet); Chiwetel Ejiofor (Peter); Billy Bob Thornton (le président des États-Unis); Claudia Schiffer (Carol); Shannon Elizabeth (Harriet); Denise Richards (Carla)

Pour l'histoire:

"L'amour est partout" et se manifeste de différentes façons, souvent inattendues, parfois merveilleuses, de temps en temps déconcertantes, également tristes... Dix histoires se croisent dans ce film et nous donnent à voir ces différentes manifestations avec un casting d'acteurs prestigieux.

Je n'avais pas encore vu ce film pourtant culte de Noël, qui se passe à Londres, et qui commence cinq semaines avant et se termine dix jours après. Et je n'ai pas aimé. Bien sûr, il y a de beaux moments, émouvants pour quelques-uns. Oui il est question d'apparences à dépasser et de la force des sentiments (qui parfois ne suffisent pas). Oui j'ai aimé retrouver des acteurs. Mais je n'ai pas accroché. J'ai trouvé cela convenu. Et si c'est cet aspect qui fait le charme des téléfilms romances de Noël (comme ceux juste au-dessus), là j'attendais plus, autre chose, que ça aille plus loin. Et c'est sans compter les dialogues souvent grossiers, vulgaires. Bref, une déception d'autant plus grande que j'en attendais certainement beaucoup (trop).

Home for Christmas (2019)

Sur Netflix - Série en 2 saisons

Norvège

Créée par Per-Olav Sørensen

Avec Ida Elise Broch (Johannne); Gabrielle Leithaug (Jørgunn); Dennis Storhøi (Tor); Anette Hoff (Jorid); Hege Schøyen (Bente); Felix Sandman (Jonas); Line Verndal (Eira); Oddgeir Thune (Henrik)

Pour l'histoire:

Johanne, 30 ans, infirmière aux soins intensifs, vit en colocation avec son amie Jørgunn, et doit subir chaque année la pression familiale quant à son célibat avec Christian... qui était si bien ,si parfait, si... pour toute sa famille. Alors cette année, elle craque et annonce qu'elle a quelqu'un. Et là voilà coincée! Son amie Jørgunn l'aide donc à trouver LE petit-ami à base de speed-dating ou applications de rencontres.

C'est simple, j'ai adoré cette série en deux saisons pour le moment. Elle est norvégienne et n'a rien à envier aux films américains, ses "cousins".. D'ailleurs, tout y est similaire (la fille célibataire, jolie à qui tout réussit sauf l'amour, la neige, la rencontre stéréotypée, les difficultés, la famille vraiment peu compréhensive...) et c'est ce qu'on aime, mais j'ai encore plus apprécié les détails: la nourriture, les prénoms, le sport, la luge dans le rues... Et elle a quelque chose en plus, mêlant une touche d'imprévisible à l'attendu, avec beaucoup d'humour.

Il est donc question d'amour, mais à plusieurs niveaux: la célibataire qui ne trouve pas, l'amour qui semble parfait, la relation parentale, la différence d'âge, la tromperie...

Je ne peux que vous encourager à la visionner à votre tour!

Le Noël de trop (2020)

Sur Netflix - mini-série en 3 épisodes

Allemagne

Créée par Tobi Baumann

Avec Luke Mockridge (Bastian Kollinger), Seyneb Saleh (Karina), Cristina do Rego (Fine); Lucas Reiber (Niklas Kollinger); Johanna Gastdorf (Brigitte Kollinger); Rudolf Kowalski (Waleter Kollinger)

Pour l'histoire:

Bastian est parti à Berlin dans l'espoir de percer dans le monde de la musique, sa passion. Au lieu de ça, il travaille dans un centre d'appel. Au village, tout le monde est persuadé de sa réussite. Mais lui est en plein marasme émotionnel depuis sa rupture avec Fine... qu'il voit débarquer au bras de son frère, pédiatre, à qui tout réussit, pour passer les Fetes de Noël en famille. Sa mère, voudrait que tout soit parfait, et pourtant tout va de mal en pis... ou pas. Sa rencontre avec Katerina, la petite-fille des boulangers qui a repris et dynamisé leur commerce, pourrait le faire changer d'avis...

Quelle belle surprise que cette mini-série bourrée d'humour! Les ingrédients de la romance de Noël sont bien présents et enrichis avec l'amour sous toutes ses formes, et la famille en proie à ses difficultés. C'est sympa aussi que cela se déroule en Allemagne. La tension entre les deux frères est aussi compréhensive que cocasse car les pensées de Bastian sont illustrées dans des saynètes. Avec mon fils, nous avons adoré!

En famille, nous avons vu (et revu!) : Maman, j'ai raté l'avion 1 & 2 / Maman, je m'occupe des Méchants / Le Grinch (film d'animation) / Les Cinq Légendes / Le Pôle Express

Je mettrai quelques mots pour chacun d'eux!

D'autres films de Noël sont à retrouver ICI

Ce billet est voué à être alimenté au fur et à mesure.

Il participe aux Challenge Christmas Time 2021 de Mya; ainsi quà celui de Bidib et FondantGrignote "Des livres et des écrans en cuisine".

 

 

 

 

Bons visionnages,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
Un peu de romance par ce temps froid me ferait du bien , je note les deux film que je regarderai sur Netflix avec plaisir ! Merci Blandine !
Répondre
Oh oui, pour se lover dans un cocon :-) ça fait du bien ce genre de films^^ Régale toi ;-)
B
quand je propose des films de Noël à la maison, personne n'est partant. Mais j'avais réussi à convaincre tout le monde de regarder Mission Noël et j'en garde un très bon souvenir. cette année j'aimerais bien regarder Klaus
Répondre
Je ne regarde que les cultes ou dessins animés en famille. Les romances c'est en tête à tête avec ma pile de linge ^^
On avait beaucoup aimé Klaus avec mes garçons! On le regardera peut-être à nouveau cette année :-)
F
Pourquoi pas ? Je note ces 2 nouvelles idées même si, cette année, je n'ai pas trop envie de romances... Bizarre bizarre... Gros bisous et bon lundi, chère Blandine ^_^
Répondre
Parfois, il ne faut pas chercher à comprendre, juste suivre ses envies! Des bisous Fondant <3