Histoires de P’tites poules et poulettes #2

Publié le 16 Avril 2014

Histoires de P’tites poules Rousses!

Voici trois histoires de Petites Poules Rousses dont on ne se lasse pas !

Dans la première, une petite poule fort débrouillarde qui échappe, de peu, à la convoitise du renard. Et dans les deux autres, un conte et sa version détournée, d’une autre petite poule, tout aussi rousse ! Ces trois histoires illustrent parfaitement l’expression « on n’est jamais mieux servi que par soi-même » !

La petite poule rousse

Dans le magazine pour enfants Histoires pour les petits (2-6 ans) numéro 100.

Milan Presse, septembre 2011.

Histoire écrite par Miss Sara CONE BRYANT , adaptée par Emilie BELARD et illustrée par Emiri HAYASHI.

Notions abordées : Renard, poule, ruse, végétarisme.

Voici une petite poule rousse qui vit seule et heureuse dans sa ferme ! Elle fait très attention à son voisin, un renard qui l’épie sans cesse, et prend bien soin de fermer à double tour la porte de sa maison, qu’elle soit dehors ou dedans. Et, toujours, elle replace la clé dans la poche de son tablier, au côté d’une paire de ciseaux et d’un biscuit.

Mais la force de l’habitude lui joue un mauvais tour, et un matin, elle ne ferme pas la porte pour aller chercher une bûche. Il se trouve que ce même matin, son voisin de renard se décide à passer à l’action, et profitant de l’inattention de son alléchante voisine, se précipite à l’intérieur de la maison.

Effrayée par la vue du renard chez elle, prêt à lui bondir dessus, elle volette juste à temps et assez haut pour atteindre les poutres sous le plafond et s’y réfugie. Se pensant à l’abri, elle oublie que l’adversaire est rusé et il tourne tant et si bien, que désorientée, elle tombe la tête la première dans le sac du canidé.

Fièrement, il rentre chez lui où sa mère a fait chauffer de l’eau dans une marmite, mais fatigué, il décide de faire une sieste ! Bien mal lui en a pris ! Souvenez-vous, la Petite poule garde toujours sur elle une paire de ciseaux, dont elle se sert pour sortir du sac, qu’elle garnit d’une grosse pierre. (ça ne vous rappelle pas un autre conte,!)

Qu’elle n’est pas leur surprise à la maman et au fiston, quant à la place du festin tant convoité, c’est une grosse pierre qui tombe dans l’eau et les ébouillante ! Remis de leurs brûlures, de poule, il n’en est plus question, vive les légumes et les produits du jardin !

Quant à la poule, plaisir aussi, en sirotant désormais une orangeade au soleil, dans son jardin !

Je ne connaissais pas cette histoire de La Petite Poule Rousse avant d’acheter ce magazine, mais je l’ai beaucoup appréciée ! E Le renard, pourtant réputé très rusé, a trouvé plus fort que lui, pour le plus grand bien de tous ! Les illustrations, sans grande originalité, sont toutefois rigolotes et très colorées.

Ce magazine s’accompagne d’un CD, que les enfants aiment à écouter pour s’approprier l’histoire d’une autre façon !

Et voici deux versions d’un même conte, très apprécié à la maison.

La Petite Poule Rousse

Byron BARTON

Ecole des Loisirs, mars 2009 pour la présente édition cartonnée et 1993 pour la première.

(Dès 2 ans)

Notions abordées : amitié, entraide, plaisir, travail, notion de temps.

Je vous ai déjà parlé de notre engouement pour Byron Barton à la maison avec les albums La toute petite dame et Ma Voiture, Les Trois Ours ou encore Dinosaures, dinosaures.

Et plus encore, avec l’article que j'ai consacré à cet auteur-illustrateur!

Mes trois enfants adorent cette version et les trois aiment à mimer les personnages, tout en gestes et en paroles !

Il était une fois une maman Poule Rousse et ses trois petits poussins. Cette dernière trouve un jour quelques grains de blé, qu’elle décide de planter. Elle s’en va demander de l’aide à ses trois amis, le canard, le chat et le cochon. Mais ceux-ci sont bien trop occupés à faire de la barque pour l’aider. Ce n’est pas bien grave, et elle le fait, aidée de ses bambins.

Le temps passe, les graines germent et deviennent de grands épis de blés bien dorés. C’est le moment de les faucher, mais la tâche est assez ardue et la Petite Poule Rousse retourne voir ses trois amis, qui sont cette fois en balade à brouette. Elle le fait donc elle-même, mais ce serait vraiment gentil de la part des trois autres s’il pouvait lui prêter main-forte pour battre le blé à présent… Non, là encore, la balançoire est bien plus attractive…

A chaque demande d’aide, le trio répond par la négative.

Après avoir battu le blé, récupéré les grains qu’elle moud pour en obtenir de la farine, la Petite Poule Rousse prépare un pain… Un pain dont l’odeur embaume à présent dans toute la ferme.

Les trois compères sont tout à coup présents pour la dégustation, auquel ils ne sont pas conviés !

« Tout travail mérite salaire » et aider ses amis dans la réalisation de leurs projets est important.

Ce petit album aux illustrations très simples mais très vivantes grâce aux couleurs de Byron Barton, est un grand coup de cœur ! Il permet de comprendre la valeur de l’amitié et du travail bien fait, le plaisir d’être ensemble et du partage, dans les moments sympathiques (dégustation du pain) comme dans le labeur (à fournir pour obtenir ce même pain).

Il permet aussi d’appréhender la notion de temporalité. Les choses ne se font pas d’un coup et nécessitent du temps. La croissance du blé notamment. Celle-ci est bien plus visible dans le second album du même nom que je vous présente juste en-dessous.

Le temps passe, le temps change. Jour après nuit, soleil après pluie, les grains de blé germent, poussent et mûrissent.

La Petite Poule Rousse.

La Petite Poule Rousse

Pierre DELYE et Cécile HUDRISIER

Editions Didier Jeunesse, 2013 pour la présente édition en petit format (2007)

(Dès 4 ans)

Notions abordées : amitié, entraide, travail, notion de temps, humour.

Dans cet album, l’histoire son déroulement et le message sont les mêmes que dans le précédent, exception faite des trois petits poussins. Ici, la Petite Poule n’est pas maman, mais a bien pour amis un cochon, un canard et un chat. Ici aussi, elle ne moud pas la farine mais se rend au moulin et ce n’et pas un pain qu’elle prépare mais un gâteau.

Histoires de P’tites poules et poulettes #2

Ce sont dans le texte et les illustrations que les différences s’entendent et se voient ! Les illustrations toutes de collages de provenance diverses, sont un délice visuel : tissu, journal, carton, fils, papier, feutrine, brindilles… les mises en scène de chaque page sont minutieuses et chaque lecture est une redécouverte !

Le texte, tant du récit, que celui des illustrations (magazines de la Petite Poule ou du cochon), est excellent ! Bourré d’humour, truffé d’expressions et de clins d’œil, je ne m’en lasse pas, et la chute est savoureuse !

Je vous ai déjà parlé de l’auteur Pierre Delye avec La drôle de maladie de P’tit Bonhomme et de Cécile Hudrisier plus brièvement, avec La Moufle.

Histoires de P’tites poules et poulettes #2Histoires de P’tites poules et poulettes #2

Il existe une autre version qu'il faut que je réemprunte à la bibliothèque, celle de Paul Galdone.

Connaissiez-vous toutes ces versions ? Les aimez-vous et avez-vous d’autres références, Belles lectures et découvertes !

Histoires de P’tites poules et poulettes #2Histoires de P’tites poules et poulettes #2

Voici une chanson d'Henri Dès qui reprend le même schéma que cette histoire et qui plaît beaucoup à la maison!

Elle s'appelle La Petite Charlotte.

L'enfant souhaite faire un gâteau et, par trois fois, demande de l'aide à son amie qui refuse mais répond présente à l'annonce de la dégustation... En aura-t-elle à votre avis?

Histoires de P’tites poules et poulettes #2

Blandine.

Albums lus dans le cadre du Challenge « Je lis aussi des albums » de Sophie Hérisson.

logo challenge albums 2014

62 et 63/100

Repost 0
Commenter cet article

Elodie 16/04/2014 14:24

Je viens de lire votre article sur le petit chaperon rouge. C'est super intéressant. Connaissez-vous ce titre : Les histoires du Petit Chaperon rouge racontées dans le monde ?

Bonne journée

Blandine 16/04/2014 15:07

Merci beaucoup :-)
Oui il est cité dans l article du Petit Chaperon Rouge et c'est grâce à ce livre que j'ai connu les autres origines du contes et la version chinoise avec le léopard. C'est vraiment très intéressant toutes ces déclinaisons!
A bientôt!
Blandine.