Tu n'es pas celle que tu crois. Pascale PERRIER. – 2013 (Dès 11 ans)

Publié le 16 Février 2017

Tu n'es pas celle que tu crois

Texte de Pascale PERRIER

Illustrations de Peggy CARAMEL

Editions Rageot, mars 2013.

160 pages

Thèmes : Famille, transmission, quête d’identité, réseaux sociaux.

 

On ne sait jamais tout à fait qui nous sommes.

Et cette question profonde nous taraude, nous travaille, toujours à un moment ou un autre de notre existence.

Même lorsqu’on croit tout savoir, ou que ceux qui en détiennent les clés nous certifient nous avoir tout dit.

Ce questionnement intime, identitaire et nécessaire peut prendre plusieurs formes, être lancinant, s’étaler dans le temps ou apparaître brusquement.

Mais lorsque cette question survient par l’intervention d’un tiers anonyme alors elle en devient obsédante, voire vitale.

 

C’est ce qui arrive à Louise, 13 ans.

Louise a perdu son père lorsqu'elle n'avait que 3 mois. Elle le sait et croit tout savoir sur lui, sa mère et elle-même, jusqu'à ce qu'un message Facebook, aussi intriguant que suspect, la submerge de doutes et fissure ses certitudes.

« Bonjour. Tu n’es pas celle que tu crois. Tu crois tout connaître de tes parents, Zian et Céline, mais tu te trompes. Ta famille n’est pas celle que tu crois.
Si tu veux en savoir plus, réponds-moi.
Sinon, je te laisserai tranquille, et tu continueras à ignorer qui tu es vraiment.
XD »

Page 5

Que faire ? Croire en la bonne foi du messager ? qu’est-ce que ce « XD », une signature ? un émoticône ? une personne mal intentionnée ?

Louise est taraudée.

Je ne sais plus trop quels sont mes rêves, finalement. C’est drôle,on croit se connaître soi-même parce qu’on maîtrise quelques détails.
Quand on apprend que tout ça repose peut-être sur du faux, on dérive dans le monde des questions, dans le monde de la peur.

Page 16

Elle s'interroge, questionne sa mère qui s'agace, qui cherche à fuir.

Elle étouffe, élabore de multiples hypothèses, se détache de ses copines qu’elle trouve soudain futiles, veut aller à Chamonix sur les traces de son père, guide de montagne...

Peu à peu, un puzzle apparaît mais l'emboîtement des pièces ne va pas sans confrontations…

 

J’ai été happée dans cette quête des origines, attristée par les échecs ou résistances rencontrées et désireuse d’accompagner Louise. Le roman est difficile à lâcher avant d’en avoir tourné la dernière page.

Il est vrai que son thème m'est particulièrement cher.

Il est très bien exploité ici, raconté à la première personne et avec des réflexions à hauteur d'ado, des scènes réalistes et crédibles et une fin qui contient sa part de surprise.

Et d’un coup, l’illustration de couverture prend tout son sens !

 

Grâce à cette quête identitaire, Louise gagne en assurance, en indépendance, en maturité et cela rejaillit autour d’elle.

Au-delà de la question des origines, des secrets et mensonges de famille, qui toujours finissent par rejaillir, le roman met subtilement en garde contre internet. Formidable outil d’information et de recherche, il faut aussi apprendre à s’en méfier : source des renseignements et réseaux sociaux, outils de communication comme d’empoisonnement.

En bref, un roman saisissant, à lire !

Un grand merci à la personne qui m’a permis de le découvrir <3

Sur le même thème de la famille cachottière et/ou des origines, je vous conseille :

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 20/02/2017 18:10

ça m'intéresse, je note, merci !

Blandine 20/02/2017 19:23

:-D

Lapinou Family 16/02/2017 22:37

Quelle belle découverte ! Un grand merci à toi <3

Blandine 16/02/2017 22:43

Merci à toi :-) <3

Noukette 16/02/2017 09:33

Je m'empresse de noter !

Blandine 16/02/2017 19:28

;-)

Nancy 16/02/2017 09:02

Très heureuse que ce roman vous ait plu, Blandine !
Pascale a traité ce thème fort avec beaucoup de finesse et d'humour.
Belle journée à vous <3

Blandine 16/02/2017 19:28

Oh oui, j'ai vraiment été happée. C'est une lecture forte et qui résonne!
Merci encore!
Belle soirée à vous!