Mon grand frère tombé du ciel. Sandrine Beau - 2016 (Dès 8 ans)

Publié le 22 Novembre 2016

Mon grand frère tombé du ciel

Texte de Sandrine Beau.

Illustrations de couverture de José Emilio TORO PAREJA

Editions Alice Jeunesse, collection "Deuzio", 8 septembre 2016.

76 pages.

Dès 8 ans

Thèmes abordés : Famille, fratrie, secret, transmission, sentiments contraires

 

Pour introduire ce roman, je vais vous raconter un souvenir d’enfance qui ne me concerne pas directement mais auquel j’ai assisté.

Ma meilleure amie d’alors a un jour découvert, vers 10 ans, que sa mère avait été mariée avant de l’être avec son père.

C’est en soi assez banal mais elle l’a vécu comme un abîme sous ses pieds, entraînant une déferlante d’émotions contraires, au sommet desquelles se trouvait la trahison.

Trahison envers elle-même, son père, leur famille à trois, mais surtout prise de conscience que ses parents avaient, outre leur enfance, eu une vie avant, en-dehors d’elle mais également d’eux-mêmes en tant que couple.

 

C’est un peu ce qui arrive à Vicky, 10 ans, lorsqu’elle apprend un matin que son père a eu un autre enfant il y a trente ans, Sébastien.

Un premier choc suivi d'un second: il arrive dans trois semaines pour 45 jours, puis d'un troisième un peu après, il n'est pas tout seul!

-C’est parce qu’il est devenu papa à son tour que Sébastien a décidé d’entamer des recherches pour me retrouver… a expliqué le mien de père.

Page 22

La confrontation avec le passé de son père ne va pas sans abandon (même provisoire) ni sans heurts.

Malgré les explications, l’égoïsme, la jalousie, les questionnements, la colère imprègnent Vicky qui se sent délaissée, inutile, insignifiante.

La comparaison avec ce frère (dont la très belle couverture du roman nous donne déjà quelques renseignements sur lui) pourtant gentil, discret et même intéressant, est trop forte.

A chaque « papa » de son fils, il avait le regard qui devenait brusquement humide. La première fois, ça m’avait fait un sacré choc. J’vais d’abord commencé par sursauter en l’entendant répondre « oui » à un « papa » qui sortait d’une autre bouche que la mienne. Mais surtout, c’est sa réaction qui m’avait scotchée. Il s’était retourné et s’était discrètement tamponné les yeux.

Page 37

Elle sait bien qu’elle ne devrait pas penser ni agir comme elle le fait, mais la pierre dans son ventre empêche toute rationalisation. Les reproches pleuvent. La situation implose.

Nécessaire et salutaire.

C’est avec beaucoup de finesse, de réalisme et même d’humour que Sandrine Beau nous décrit tout le cheminement des sentiments ambivalents vécu par Vicky.

Comme le poids de ces secrets de familles, que toutes connaissent, et qui finissent toujours par se révéler, impactant invariablement les enfants. 

Merci à Sandrine Beau pour l’envoi de son roman qui participe au Challenge « 1% Rentrée Littéraire 2016 » de Sophie Hérisson.

18/18

Je vous ai présenté d’autres albums et romans de Sandrine beau sur le blog :

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 23/11/2016 20:54

Un thème ;-)

Nancy 23/11/2016 20:54

C'est une thème qui me touche tellement aussi ;-)
Dans ces cas-là l'humour et la tendresse peuvent effectivement réussir à adoucir les choses ...
Merci pour ce partage Blandine et belle soirée à vous aussi !

Blandine 23/11/2016 23:11

Merci à vous Nancy, Belle soirée à vous :-)

Noukette 22/11/2016 22:33

Il m'attend, j'aime beaucoup cette auteure !

Blandine 23/11/2016 17:44

;-)
Oh oui, moi aussi!

Nathalie 22/11/2016 21:00

Nous c'est un cousin que nous avons découvert alors qu'il avait déjà... au moins 25 ans ! Pour le reperdre quelques années après car il ne donne plus signe de vie.

Blandine 23/11/2016 17:44

C'est un risque... que nous avons connu aussi.
Toutes les familles ont un membre caché, perdu de vie volontairement ou non... C'est fou!