Lili. Agnès LACOR et Gwen LE GAC. (Dès 3 ans)

Publié le 30 Mai 2015

Lili. Agnès LACOR et Gwen LE GAC. (Dès 3 ans)

Lili

Agnès LACOR et Gwen LE GAC

Éditions Thierry Magnier, septembre 2001.

Dès 3 ans.

Notions abordées : différences, handicap, famille, amour, fratrie.
Lili. Agnès LACOR et Gwen LE GAC. (Dès 3 ans)

Un petit garçon nous présente sa petite sœur, Lili !

Comme tous les enfants, comme toutes les petites filles, Lili aime jouer, rire, dessiner…

Comme tous les enfants, Lili, plus tard, fera un métier ou un autre… Difficile de le dire maintenant…

Lili. Agnès LACOR et Gwen LE GAC. (Dès 3 ans)

Comme tous les enfants, elle fait vibrer le cœur de sa maman, rire ou pleurer.

Mais Lili n’est pas comme tous les enfants… Elle ne leur ressemble pas tout à fait…

Lili. Agnès LACOR et Gwen LE GAC. (Dès 3 ans)

Et parfois on la montre du doigt, on se moque d’elle.

Cela peine son grand frère et leur maman car ceux-là ne s’arrêtent qu’aux apparences sans savoir qui elle est, ni la joie qu’elle procure autour d’elle.

Ce petit album est très poignant. Il nous parle de sujets forts et sensibles, de l’amour filial, fraternel, de la trisomie 21 et du regard des autres… Celui qui fait ou défait tant de choses…

Un texte court, imagé, très tendre et des illustrations comme des dessins d’enfant remplis de couleurs et de vie, dont j’aime beaucoup le rendu.

Lili. Agnès LACOR et Gwen LE GAC. (Dès 3 ans)

Cet album participe aux Challenges « Petit Bac 2015 » d’Enna pour ma quatrième ligne, catégorie Titre en un seul mot, et celui de Sophie, « Je lis Aussi des Albums 2015 ».

Belles lectures et découvertes, Blandine.

logo challenge albums 2015

65/100 (110)

Repost 0
Commenter cet article

Nathalie 30/05/2015 13:38

Ce qui est sûr, c'est que ces enfants (et ces adultes) différents sont plein d'amour ! J'ai travaillé un mois avec des adultes handicapés mentaux (autistes, trisomiques et d'autres dont je ne connaissais même pas les pathologies !) ils étaient en vacances et j'étais "animatrice cuisine" (cuistot, quoi, j'étais en cuisine de 7h du mat à 23h...) Je me souviens avoir pleuré en les quittant ! Je m'étais beaucoup attachée à Mimi, une adulte trisomique qui devait être plus âgée que moi à l'époque. Elle était douce et gentille, on rigolait bien toutes les deux, elle venait me faire des câlins, j'avais l'impression d'être avec une petite fille... A chaque fois que les animatrices n'arrivaient pas à la convaincre de faire quelque chose, elles venaient me chercher et là commençait la négociation... Parce qu'elle ne voulait pas prendre sa douche ou changer ses vêtements par exemple ! J'aurai juste aimé qu'on soit un peu plus formé parce qu'avec les autres animateurs (qui avaient entre 18 et 23 ans) on a certainement fait ou dis des conneries, qu'on aurait pu éviter avec un minimum de connaissances... Ce mois de travail a laissé une trace réelle dans ma vie (et pas mal de photos souvenirs...)

Blandine 30/05/2015 23:01

C'est très touchant de te lire :-)
Les côtoyer est un enrichissement en effet, mais savoir comment faire, parfois, est important aussi!

Nancy 30/05/2015 09:46

Ce sujet est sensible et émouvant, tout comme votre précédent article qui évoquait le thème de trisomie...
Parfois certains parents ou enseignants me demandent de leur donner des titres de livres sur des sujets précis et les posts des chroniqueuses me sont bien utiles ♡
Beau week-end à vous Blandine !

Blandine 30/05/2015 13:30

Merci pour votre petit mot! Heureuse de pouvoir vous rendre service ;-) Il existe relativement peu de références explicites à la trisomie, même si beaucoup à la différence...

Profitez bien de votre week-end!
A bientôt Blandine.