Kisir (taboulé turc) à la grenade (entrée ou plat)

Publié le 23 Avril 2015

Kisir (taboulé turc) à la grenade (entrée ou plat)

Lorsque les températures se réchauffent, les plats froids ornent à nouveau ma table. Et l’un de nos préférés, c’est le taboulé.

Mais pour changer, je vous en propose un turc!

Je suis d’origine turque, mais sans en savoir vraiment davantage… Alors c’est par la cuisine que je comble les vides. Et Lorsqu’il fait chaud, mes origines méditerranéennes (espagnoles et italiennes aussi) refont clairement surface.

Cette recette est une adaptation de celle du livre de recettes Turquie. Délices de Méditerranée, de Fabien BELLAHSEN et Daniel ROUCHE aux Editions Könemann. Livre trouvé par un heureux hasard il y a quelques années et dont je vous parlerai plus en détail ultérieurement.

Kisir (taboulé turc) à la grenade (entrée ou plat)
Kisir (taboulé turc) à la grenade (entrée ou plat)

PREPARATION : 20mn // CUISSON : 15 mn // REPOS : 1h.

INGREDIENTS

Pour 4 ou 6 personnes, selon si c’est une entrée ou un plat !

  • 180g de boulgour moyen.
  • 250 ml d’eau bouillante.
  • ½ botte de persil plat.
  • Quelques feuilles de salade (romaine, laitue, celel que vous avez)
  • 2 oignons nouveaux et leurs tiges.
  • 1 gousse d’ail.
  • 1 CC de purée de piments.
  • 2 CS de concentré de tomates.
  • 1 CS de vinaigre balsamique.
  • 1 CC de menthe sèche.
  • 1 CS de paprika.
  • 100 ml d’huile d’olive.
  • Sel et poivre.
  • 1/2 grenade.
  • 2 CS de menthe fraiche.
Kisir (taboulé turc) à la grenade (entrée ou plat)
Kisir (taboulé turc) à la grenade (entrée ou plat)

PREPARATION :

  1. Verser le boulgour sec dans un saladier, le saler et verser dessus les 250ml d’eau bouillante. Couvrir pendant 15 mn, puis laisser à découvert pendant 5mn. Toute l’eau restante sera ainsi absorbée.
  2. Pendant ce temps, émincer le persil, les oignons et leurs tiges, l’ail, la salade.
  3. Lorsque le boulgour est prêt, ajouter la purée de piments, le concentré de tomates et mélanger intimement.
  4. Ajouter ensuite oignon, sel, poivre, paprika, menthe séchée, puis mélanger.
  5. Verser l’huile d’olive puis le vinaigre avant de mélanger à nouveau.
  6. Pour terminer, ajouter le persil, les oignons et leurs tiges, l’ail, la salade et quasi toute la grenade. Remuer une dernière fois.
  7. Laisser reposer au frais pour que les saveurs se diffusent.
  8. Avant de servir, parsemer de menthe fraiche et de grenade
Kisir (taboulé turc) à la grenade (entrée ou plat)

VARIANTES :

  • Faire rissoler oignons et ail avant de les incorporer au kisir.
  • Ajouter en plus un oignon jaune.
  • Utiliser d’autres herbes aromatiques.
Kisir (taboulé turc) à la grenade (entrée ou plat)

Pour la petite histoire :

Le kisir est le cousin du taboulé libanais.

La recette du livre est originaire de la ville de Gaziantep (Antep jusqu’en 1920) et qui se situe juste au-dessus de la frontière syrienne et au croisement de plusieurs influences culinaires et culturelles.

Dans ce kisir propre à Antep, on utilise de la mélasse de grenades, remplacée ici par le vinaigre balsamique et le fruit-grenade.

Les tomates et piments qui colorent et parfument ce plat ne se sont répandus dans la région d’Antep que depuis la première guerre mondiale. Dans le dialecte local, les tomates sont d’ailleurs curieusement appelées « aubergines françaises ». (Page 20)

Bon appétit et bon voyage gustatif !

Blandine.

Tout comne son cousin, le kisir est parfait pour les pique-niques ;-)

Tout comne son cousin, le kisir est parfait pour les pique-niques ;-)

Rédigé par Blandine

Publié dans #Cuisine, #Entrées, #Plats, #Végéta*isme, #Voyages, #Turquie

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 23/04/2015 08:42

Comme c'est joli de voir l'histoire d'un plat ...et celui-ci met l'eau à la bouche !
C'est clair que nos origines nous influencent grandement : même à 1000 kms de l'endroit où j'ai grandi, je continue à cuisiner méditerranéen, je ne sais pas faire autrement !
J'espère que vous avez profité de votre pique-nique en tout cas ;-)
Belle journée Blandine !

Blandine 23/04/2015 20:20

Merci beaucoup :-)
Je ne peux que vous comprendre, la cuisine méditerranéenne est un soleil en bouche et pour le cœur!

Le pique-nique a fait beaucoup de bien, prendre l'air et le soleil, espérons que ça dure :-)

Belle soirée !