Le voyage extraordinaire de Petit Pierre. Jo HOESTLAND et Charles DUTERTRE. (Dès 3 ans)

Publié le 5 Septembre 2014

CHALLENGE « JE LIS AUSSI DES ALBUMS » 2014 De Sophie Hérisson

« Délivrer des livres »

Nous voici arrivés au huitième RDV du Challenge avec pour thème en ce mois de septembre, l’école ! Certes, de prime abord, cela ne semble pas très original mais le thème reste large avec la rentrée, le bâtiment, les maîtresses, l’école dans le monde.

J’ai choisi un album délicat qui nous parle du chemin de l’école vu et ressenti par l’imagination d’un enfant !

Le voyage extraordinaire de Petit Pierre. Jo HOESTLAND et Charles DUTERTRE. (Dès 3 ans)

Le voyage extraordinaire de Petit Pierre.

Jo HOESTLAND et Charles DUTERTRE.

Album Nathan, février 2013.

Dès 3 ans.

Notions abordées : école, magie, imagination, animaux, peur.

C’était l’hiver et le petit Pierre tenait bien fort la main de sa grand-mère.

Le voyage extraordinaire de Petit Pierre. Jo HOESTLAND et Charles DUTERTRE. (Dès 3 ans)

Dans la ville grise et marron, blanchie par la neige, un petit garçon, et sa grand-mère marchent. Où vont-ils ?

La ville tristoune se transforme sous ses yeux ébahis et différents animaux, aux couleurs éclatantes, la peuplent soudain. Ici, un crocodile rose, là, des poissons de différentes tailles et couleurs, qui avalent les gens et se font la course ou vont tranquillement, le tout dans un effroyable tintamarre !

Des pingouins affairés, une bouche géante dans laquelle s’engouffrent en silence les gens et qui grogne aussitôt. Petit Pierre s’émerveille puis s’émeut à l’approche d’une grille derrière lesquelles des petits singes crient, sautent et rient. Petit Pierre est apeuré mais sa grand-mère le rassure et la grille se ferme.

Sa grand-mère retraverse alors la ville, redevenue elle-même, grise et marron, blanchie par la neige…

Le voyage extraordinaire de Petit Pierre. Jo HOESTLAND et Charles DUTERTRE. (Dès 3 ans)

J’ai beaucoup aimé cet album tendre et poétique sur le premier trajet de Petit Pierre vers l’école ! Ecole qui n’est jamais nommée ! D’ailleurs mon fils a pensé que la grand-mère et le petit allait au zoo !

Avec ses yeux d’enfant, Petit Pierre redessine la ville et la colore, les véhicules et personnes l’inspirent ou le terrifient. Ses transformations, farfelues ou littérales (la bouche de métro) dissimulent ses craintes quant à cette jungle urbaine, bruyante aux tons tristes.

Le texte est très sympathique à lire à voix haute.

Et VROUMM, et TUUUTT et POUËT POUËT ! Et RROARR et RRRAAA et même PROUTT PROUTT parfois, vraiment ces poissons ne se gênaient pas !

Cette phrase a beaucoup fait rire!

Il joue sur les sonorités et rimes. Une anaphore rythme chaque nouvelle rencontre et maintient l’attention ! Quelques références à des contes sont glissées ça et là.

Les illustrations, même si elles représentent une ville morne, où tous les êtres et choses semblent similaires, sont très colorées et prennent vie grâce à des tons roses, rouges, jaunes et des confettis en guise de neige. On ne distingue que peu de visages et tous se ressemblent étrangement, ou sont « singés ». Seuls Pierre et sa mamie ont deux belles bouilles rondes et vives.

Cet album délicat semble décrire la magie de l’enfance contre le monde terne des adultes.

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

Album lu dans le cadre du Challenge « Je lis aussi des albums 2014 » de Sophie Hérisson.

logo challenge albums 2014

91/100

Repost 0
Commenter cet article