Urashima – conte japonais (Dès 4 ans)

Publié le 15 Avril 2017

Urashima

Conte traditionnel japonais

Retranscrit par Margaret MAYO

Illustré par Jane RAY

Editions Hatier Jeunesse, collection « Ribambelle », février 2010.

Dès 4 ans

Notions abordées : conte, Japon, amour, famille, curiosité/tentation.

 

Urashima Taro était un jeune pêcheur solitaire qui vivait encore chez ses parents.

Un soir d’été, alors qu’il se promenait sur la plage, il vit une tortue retournée sur le dos.

Il la prit dans ses bras et l’amena aussi loin qu’il le put dans la mer, lui souhaitant une belle vie.

Le lendemain, comme tous les jours, il prit sa barque et s’en alla pêcher.

Mais au milieu des flots, une petite voix l’appela.

C’était la tortue qu’il avait sauvée la veille et qui souhaitait le remercier en l’amenant au Royaume sous la mer, à la rencontre de son père, le Roi Dragon sous la Mer.

Curieux, il se laissa embarquer.

« Bienvenue au Ryn Jin, le palais du Roi Dragon sous la Mer !
Trois fois bienvenue ! »

La tortue se transforma en une magnifique jeune fille qui lui proposa de rester ici, avec elle, dans ce pays de la jeunesse sans fin, où jamais ne meurt l’été, où jamais ne naît le chagrin.

Subjugué, Urashima accepta et se maria. Le Royaume fut à la fête et Urashima oublia.

Il se rappela soudain ses parents, et pendant que seuls trois jours s’étaient écoulés, voulu les revoir.

Sa femme reprit la forme de tortue et l’amena à la surface, non sans lui donner un cadeau bien particulier et un ordre.

A aucun moment, il ne devrait ouvrir ces trois belles boîtes en laque, unies par un cordon de soie rouge, car elles renferment le secret du Ryn Jin.

Mais le temps ne s’écoulait pas de la même manière sur Terre et dans la mer.

Le nom d’Urashima était désormais accolé à une très vieille histoire.

Triste et tenté, Urashima s’assit sur la plage et défit le ruban rouge…

Si les amoureux furent séparés à jamais, ils prirent et gardèrent formes animales, tous deux symboles de longévité, mais aussi de chance et grandement célébrés au Japon. (CLIC ICI et LA pour les découvrir)

D’apparence triste, la fin est aussi très belle et pleine de sagesse.

Ce conte, très ancien, est connu dans le monde entier sous des versions parfois très différentes.

Quatrième de couverture.

Saurez-vous en retrouver quelques-unes ? Pour ma part, je n’en suis pas sûre.

Les illustrations, à dominante verte et à l’allure d’estampes, accompagnent tendrement le texte.

L’avis de Bidib ICI et dans un secon article, des images représentant Urashima Taro. CLIC

Cet album participe au Challenge « Un mois au Japon 2017 » d’Hilde et Lou, ainsi qu’à celui de Sophie Hérisson « Je lis aussi des albums 2017 » (24/100)

 

 

 

 

 

 

Retrouvez ici ma bibliographie sur le Japon. CLIC

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 16/04/2017 19:04

Quel joli conte <3
J'ai fait un lien avec la Petite Sirène à cause de la métamorphose ...
Et sinon, peut-être la légende d'Ohirime mais je ne suis pas certaine non plus.
Belle soirée Blandine !

Blandine 16/04/2017 23:14

Non moi non plus mais grâce à vous, j'ai découvert une nouvelle légende, merci <3
Belle soirée Nancy!

kiona 15/04/2017 18:04

Je l'avais découvert avec mes élèves de ce1. Un vrai bonheur partagé***

Blandine 16/04/2017 23:10

Oh oui j'imagine!

Bidib 15/04/2017 10:50

Merci pour le partage :)
moi j'en ai lu une autre de version d'Urashima, elle est un peu différente, surtout dans la fin mais les grandes lignes restent les mêmes y compris le jardin des 4 saisons :)

Blandine 15/04/2017 17:31

Je t'en prie!
Oui j'ai lu ça. ce serait intéressant de lire des versions occidentales (à part un lien avec Barbe-bleue, je n'en vois pas d'autres et toi?)