Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux. Cornelia FUNKE et Kerstin MEYER. (Dès 4 ans)

Publié le 20 Août 2014

Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux.
Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux.

Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux.

Cornelia FUNKE et Kerstin MEYER.

Bayard Jeunesse, avril 2004. (Allemagne, 2003)

Dès 4 ans.

Notions abordées : pirates, peur, humour.

Que se passe-t-il lorsqu’un navire pirate rencontre un bateau ? Qu’il soit petit ou gros, espagnol ou français, il l’attaque et le pille !

Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux.
Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux.

Or ce jour-là, le Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux, aurait mieux fait de laisser voguer cette petite barque à voile ! Aucun trésor, aucun butin, juste une morveuse appelée Molly, qui se dirige chez sa mamie pour y passer les vacances, avec juste dans son panier, un petit pot et une bouteille !

Mais le Capitaine Barberousse voit là la possibilité de retirer une rançon aussi grande que la fillette est petite, encore faut-il lui soutirer ses nom et adresse ! Rien n’y fait, pas même les nombreuses corvées : lustrer le pont, cirer les bottes, repriser les voiles, éplucher les patates !

Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux. Cornelia FUNKE et Kerstin MEYER. (Dès 4 ans)
Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux.
Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux.

Ah Barberousse, si tu avais su de qui Molly était la fille, tu l’aurais certainement laissée filer ! Mais un pirate est têtu et il attend ! Alors pour passer le temps, il fait la fête avec l’équipage et tous vident des bouteilles de rhum que Molly remplit de petits messages avant de les jeter à la mer à chaque aurore !

Mais un matin, elle se fait prendre ! Et ses ravisseurs aussi ! Berta-la Rouge et sa bande de sauvageonnes ont suivi la piste des bouteilles et lancent l’abordage ! Barberousse et ses affreux font moins les fiers et Molly poursuit paisiblement sa route !

J’ai beaucoup aimé cette histoire de pirates qui fait quelques clins d’œil à des contes bien connus (Le Petit Chaperon Rouge, Le Petit Poucet…) en l’adaptant à l’univers pirates, agrémenté de ses attributs habituels : corvées, jambes de bois, rhum, fêtes et or ! Mais surtout elle inverse les rôles !

La piraterie n’est pas qu’histoire d’hommes et ils sont même mis aux pas par des femmes !

On pourrait pousser l’analyse en remarquant qu’ils se sont tous bien trouvés, s’assemblant, de par leur métier, leur couleur (le rouge, la rousseur) et que finalement les hommes restent sur le bateau des femmes à faire les corvées, pas toujours glorieuses, mais indispensables, pour une bonne vie et survie !

Les illustrations sont rigolotes, dans des tons bleus, rouges et marrons. Les expressions des personnages sont très détaillées, jusqu’à celles des figures de proue !

Un bon moment de lecture morbleu !

Blandine.

Album lu dans le cadre du Challenge « Je lis aussi des albums 2014 » de Sophie Hérisson.

logo challenge albums 2014

88/100

Repost 0
Commenter cet article