Exposition « Hello my game is… » - Musée en Herbe - Paris

Publié le 16 Avril 2017

C’est chez “Madame” que j’ai découvert cette exposition.

N’ayant pas pu nous y rendre pendant les vacances de février, nous avons profité de celles de printemps pour y aller.

Le Musée en Herbe, en association avec la galerie Over the Influence, met à l’honneur Invader jusqu’au 3 septembre 2017.

Musée en herbe

23 rue de l’Arbre-Sec

75001 PARIS

Tél : 01 40 67 97 66

Ouvert du lundi au dimanche de 10h à 19h sans interruption, vacances et jours fériés

Infos et Tarifs

Métro : Louvre-Rivoli

 

Vous ne connaissez pas Invader ? Bon ok, moi non plus avant, mais ses œuvres, si !

Vous savez les petits « space invaders » en mosaïque placés un peu partout dans Paris, et qui ont un temps été reproduits avec des post-it sur les vitres des bureaux, c’est lui !

Personne ne connaît ni son véritable nom, ni son visage.

On sait seulement qu’il a 48 ans, qu’il est Français, et que c’est un passionné de jeux vidéos, surtout anciens (Pong, Pac Man, Space Invaders, Mario…), et de Rubik’s cube.

 

Ironiquement, voici son autoportrait ! C’est ainsi qu’il l’a baptisé.

On y voit son goût pour le jeu, et les risques qu’il encourt pour poser ses personnages ici ou là, puisque c'est illégal.

Le « Spot » désigne l’endroit parfait pour apposer l'une de ses créations.

Fan de jeux vidéo donc, il a eu l’idée de servir de leurs carrés emblématiques, les pixels, pour faire des œuvres.

Utilisation de tesselles plus ou moins grosses, combinées ou non à d’autres matériaux, de toutes les couleurs ou non…

L’éventail de ses réalisations est large.

 

Et pour que l’Art n’ait pas de limites, il les a apposés un peu partout de manière souvent illégale, parfois autorisée, voire même en association avec d’autres artistes.

On en retrouve donc dans Paris, mais aussi dans de nombreuses villes de par le monde, dans la savane, dans la mer, et même dans l’espace ! Pour un total de ….3402!

L’exposition, que je vous conseille de faire guidée, comprend quatre salles.

Dans la première sont réunies quelques-uns de ses tableaux, avec quatre écrans pour jouer à d’anciens jeux vidéos, tels Pac man, Tetris, Pong…

Dans la seconde, tout un pan de mur est recouvert de ses réalisations doublons de ses œuvres (il les fait toujours en deux exemplaires) : playmobil, astroboy, petits invaders, tortue ninja… A côté, un grand écran pour voir, in situ, où elles se trouvent dans le monde. Et enfin, une réalisation géante d’une Princesse Disney.

Dans la troisième salle, on trouve sa passion pour le Rubik’s cube et le détournement qu’il en a fait : sculptures mais aussi « tableaux » réalisés avec des petites tesselles avec les couleurs emblématiques du cube. Il est nécessaire de se reculer, ou mieux, de les observer par écran interposé pour pouvoir les admirer et découvrir ce qu’elles recèlent.

Les enfants ont eu des jumelles, à tenir à l’envers.

La dernière salle nous dévoile son atelier grâce à une immense photographie : tesselles de toutes les couleurs, colles extrafortes… Mais aussi une collection de masques pour ses quelques apparitions publiques.

Durant la visite, la guide a remis aux enfants un livret-jeu, qu’ils ont fait seuls (plus ou moins aidés) et corrigé ensuite avec elle.

A la fin, tous ont reçu un tattoo.

 

Après, j’avais inscrit le trio à un atelier d’une heure.

Ce jour-là, le thème en était : « Space Invasion ». Le thème de l’invasion de l’espace cher à Invader, est repris dans cet atelier où les enfants créent un pop Up sur une feuille noire en y incluant différents éléments : vaisseaux, étoiles, planètes…et un Invader en pop Up !!

Exposition « Hello my game is… » - Musée en Herbe - Paris
Exposition « Hello my game is… » - Musée en Herbe - Paris
Exposition « Hello my game is… » - Musée en Herbe - Paris

Le trio en était ravi !

Je suis aussi particulièrement contente que les trois aient pu participer au même atelier, car c’est RARE ! Avec un presque 6 ans, un presque 8 ans et une 12 ans, c’est difficile, voire même impossible !

 

Seul bémol pour le parent : je fais quoi pendant une heure ?

Il n’y a pas vraiment d’espace d’attente, seulement 4 tabourets.

Alors heureusement qu’il faisait beau et plutôt bon pour que je puisse aller dehors m’asseoir pour lire. Je n’ose imaginer en hiver, et je saurais m’en souvenir pour une prochaine exposition. Car après, il y a le trajet retour en RER d’environ une heure à assurer !

 

Nous étions allés au Musée en Herbe lorsqu’il occupait encore les locaux rue Hérold, et il y avait un grand espace librairie et d’assises possibles (et même là où les enfants étaient en atelier).

Mais ces deux espaces ne sont plus. Le catalogue-jeu de l’exposition (édité par Gallimard) était en vente, avec deux-trois autres références et c’est tout.

Certes, le flyers d’une librairie jeunesse située non loin était mis en évidence, mais ce n’est pas pareil, et elle était fermée ce jour-là.

 

Pour conclure, une exposition que je ne peux que vous conseiller de faire !

Et un Musée dans lequel nous reviendrons très certainement.

Belles visites et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter,Pinterest, Instagram,tumblr etGoogle+.

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 16/04/2017 19:07

Quelle superbe idée d'expo, merci pour le partage et toutes les photos que vous présentez.
Le trio a dû être ravi, et comme vous le signalez, c'est tellement agréable quand une fratrie peut faire le même atelier malgré la différence d'âge !
Bravo aux artistes <3

Blandine 16/04/2017 23:10

Merci beaucoup Nancy <3
Oh oui, l'exposition, et la guide, étaient excellentes!
Quant à l'atelier, c'est top!

Nathalie 16/04/2017 11:21

Merci !! Voilà enfin une énigme résolue... Cet automne, quand je suis allée rejoindre mes sœurs à Paris pour un week-end, nous avions beaucoup marché (plus de 13 kms le samedi !) il faisait beau, on discutait, on s'en mettait plein les mirettes... Et j'avais aperçu un, puis deux de ces petits tableaux, posés là comme des numéros d'immeubles ou de rues... Un peu surprises, nous nous sommes amusées à en chercher d'autres mais je ne pensais pas qu'il y en avait autant !! J'ai bien fait de lire ton article !! ;-)

Blandine 16/04/2017 23:09

Oui il y en a un peu partout. Notamment non loin du musée, mais aussi sur le Pont non loin de l'Institut du Monde Arabe...

Nathalie 16/04/2017 16:22

De tête, je peux te dire qu'il y en a un en face d'un vieux magasin style art déco "Le Printemps" je crois. Et à Montmartre, à droite de la basilique, sur un mur juste avant une petite rue qui redescend... ;)

Blandine 16/04/2017 12:38

;-) Oui il y en a de toutes sortes et tailles. Mais dans Paris, ils sont plutôt petits il me semble. Avec le trio, on s'est aussi amusé à en chercher ;-)