La Première Enquête d'Agatha. M. C. BEATON - 2020

Publié le 22 Mai 2022

La Première Enquête d'Agatha

M. C. BEATON
Traduit de l’anglais par Esther MÉNÉVIS

Albin Michel, juillet 2020

Thèmes : Nouvelle, Enquête, Humour, Angleterre

Il est fort probable que vous connaissiez Agatha Raisin, ne serait-ce que de nom !
Une quinquagénaire, cheveux bruns et coupe au carré, physique trapu mais doté de jolies jambes, qui s’habille avec goût, et qui a surtout le don de se retrouver dans des situations rocambolesques.

Ayant vendu sa société de relations établie à Londres, elle a acheté un cottage dans les Cotswolds, là où elle a « toujours » rêvé d’habiter.
Pourquoi là ? Depuis quand ? grâce à quoi ?
Si des indices sont disséminés ça et là dans les différentes enquêtes qu’elle mène de façon cocasse, c’est avec cette nouvelle que les réponses nous sont données.

Agatha a 26 ans et est secrétaire dans une agence de communication. En réalité, elle fait surtout ce que ne veux pas faire sa supérieure. Et c’est ainsi qu’elle est amenée à se rendre chez sir Bryce Teller pour lui annoncer que la société ne souhaite plus le représenter depuis qu’il est soupçonné d’être le meurtrier de sa femme.
Et pourtant !

Agatha, avec un brin d’impertinence, s’attardent sur des détails, voit ce que les autres ne cherchent pas et déduis...
Agatha impressionne et passe un marché : elle l’innocente, et lui finance son agence à elle.
Et il lui offre même une première indépendance en lui permettant de se loger.

Et c’est ainsi qu’elle mène sa première enquête, vêtue d’habits chinés dans des friperies, la rage au ventre et une ambition dévorante pour ne plus jamais avoir à vivre comme dans son enfance à Birmingham.

Agatha lui arracha la revue des mains. Elle se pencha par-dessus son bureau : "Bouge ton petit cul maigrichon de ta chaise et va dire à ton escroc de patron de me recevoir.

Bien sûr, nous retrouvons l’Agatha maladroite mais observatrice, redoutable parce que pugnace, originale dans ses méthodes d’investigation. Il est des traits de caractère qui ne se perdent pas !
La lecture est à la fois sympathique, cocasse et facile.
J’ai passé un très bon moment !

Sur le blog, retrouvez ses deux enquêtes suivantes:

  1. La quiche fatale
  2. Remède de cheval

Cette nouvelle participe au Challenge « British Mysteries » de Lou et Hilde ; ainsi qu’à l’Objectif PAL d’Antigone

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Ah chouette ! Une bonne sortie de PAL, distrayante.
Répondre
B
faudrait que je retente en français. J'avais voulu le lire en VO, j'ai jamais réussi à arriver au bout du premier tome ^^'
Répondre
J'imagine parfaitement, même si je crois que ça n'est pas pour les mêmes raisons^^
F
Héhé, Agatha à 26 ans, ça doit payer !! :-)
Répondre
Elle s'affirme et prend la confiance qu'on lui connaît ;-)
M
Toujours pas tentée par cette romancière malgré tous les commentaires élogieux...
Répondre
Il y a plein d'autres livres qui t'attendent ;-)
N
Il faudrait sans doute que je réessaie... J'en avais lu un qui ne m'avait pas convaincue ! Par contre j'avais trouvé la série assez drôle (et le village tellement beau !!)
Répondre
C'est ainsi que j'ai "rencontré" Agatha, par la série, que j'ai beaucoup aimée! Et les romans ensuite ;-)