Eiffel. Nicolas D'ESTIENNE D'ORVES - 2021

Publié le 3 Octobre 2021

Eiffel
Vous ne la verrez plus jamais comme avant

Nicolas D'ESTIENNE D'ORVES

Éditions Michel Lafon, 30 septembre 2021
256 pages

Thèmes : Gustave Eiffel, Paris, France, Amour

Elle était rouge à son origine.
Elle ne devait pas dépasser sa vingtième année.
Elle a été autant détestée et conspuée qu’aujourd’hui elle est admirée et adorée.
La Tour Eiffel, la Dame de Fer, a défié ses détracteurs et le temps pour devenir icône et symbole.

Quel monument serait le plus à même de glorifier la France pour la prochaine Exposition Universelle ? 1889 n’est pas une date anodine. On y célèbrera le centenaire de la Révolution française, c’est-à-dire de la République.
(...)
Colosse aux pieds d’argile, elle a besoin de symboles qui clament à la face du monde qu’elle ne vacillera plus. Tricolore et lumineuse, la France est un phare et le restera.

Dans ce roman issu du film du même nom, Nicolas Estienne d’Orves entremêle la fiction aux réalités historiques et techniques pour nous restituer l’aventure de sa conception et de son élaboration par celui dont elle porte le nom, Gustave Eiffel.

Pourtant, le projet des ingénieurs Maurice Koechlin et Emile Nouguier n’attire d’abord pas l’attention de l’entrepreneur Gustave Eiffel, alors enthousiasmé par le métropolitain.
Pour lui, le défi, la prouesse et l’avenir résident sous terre.

C’est une rencontre qui va le faire changer d’avis.

Alors c’est l’illumination, l’évidence : la voilà, sa tour ! Ce n’est pas une ligne droite qui doit mener du pilier au sommet, mais une courbe, incarnée, vivante.

Pour nous le raconter, Nicolas d’Estienne d’Orves alterne deux époques, l’une à Bordeaux en 1859, l’autre à Paris entre 1886 et 1889.
Au fil de ses chapitres, ses rêves, sa famille, ses aspirations, sa société et ses collaborateurs, un amour perdu et retrouvé, son caractère entier comme les difficultés inhérentes à la construction de la Tour nous sont retranscrits.

Oppositions au projet, soutiens et détracteurs, enjeux politiques, défis techniques, conditions de travail des ouvriers et gestion de leurs revendications, questions financières, le roman est riche d’exactitudes sociales et historiques comme d’anecdotes qui nous immergent.
J’ai beaucoup aimé cette plongée dans le Paris d’alors.
Ses différents lieux sont parfaitement décrits et j’ai vraiment eu le sentiment d’y être.

L’histoire d’amour, même fictive, est d’autant plus belle qu’elle est contrariée, tour à tour abîmée, inspiratrice, libératrice.

Je savais que ce roman me plairait, j’en aime tous les thèmes.
J’aime découvrir le parcours et la personnalité des hommes (et femmes) derrière leurs réalisations, carrière, célébrité.
Et de Gustave Eiffel, je ne connaissais finalement pas grand-chose, de sa personnalité comme de ses réalisations.

Par son écriture fluide et visuelle, Nicolas d’Estienne d’Orves nous transporte à ses côtés, nous fait ressentir ses émotions, celles de la France d’alors et de Paris en particulier.
Pour passer un très bon moment de lecture.
Il me reste à voir le film à présent ! (qui sera en salles le 13 octobre)

-Cette tour, messieurs, ce n’est pas la gloire d’un homme ni sa réputation, c’est Paris ! Son rayonnement, sa place dans le monde, et peut-être un peu de son âme.

-Imaginez une tour qui s’élance vers le ciel, attirant tous les regards ! Un défi à la gravité, aux éléments, à notre simple condition d’humains.

-Cette tour, c’est la confiance retrouvée d’une nation qui relève la tête après le sang et les larmes.

Merci aux Editions Michel Lafon

 

 Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Intéressant ! Ca ma fait penser à cet ouvrage, "Un amour de Liberté" de Nathalie Simon, qui parle de l'érection de sa cousine, la statue de la Liberté...
Répondre
Tu me rends curieuse, je note de suite le titre! D'ailleurs, il est mention de la Statue de la Liberté au tout début de ce roman ;-)
E
Je connais finalement très peu de choses sur cet ingénieur!! Je note donc!
Répondre
Tout pareil... et quand j'y pense, c'est le cas de beaucoup de grands noms - gloups...
A
Ca doit être une belle lecture, en effet ! Ce genre d'histoire qui explique et raconte la grande Histoire m'intéresse aussi.
Répondre
J'ai beaucoup aimé! Ce genre de livre fait quasi toujours mouche avec moi!
C
Ravie de lire ton avis enjoué sur ce roman, que j'ai bien sûr repéré depuis quelques jours. Je crois que nous avons les mêmes goûts ! Je le note donc, il va encore faire monter ma PAL !
Je t'embrasse et te souhaite une belle soirée.
Répondre
Je crois aussi que nous avons les mêmes goûts ;-)
Le film a l'air d'être bien aussi!
Belle journée à toi, bises