The Wendy Project. Osborne & Fish – 2019 (BD)

Publié le 14 Avril 2021

The Wendy Project

Scénario de Melissa Jane OSBORNE
Dessins de Veronica FISH

Éditions Ankama, mai 2019
96 pages

Thèmes : Deuil, Famille, Adolescence, Psychologie
 

The Wendy Project est une thérapie.
Un carnet donné par le Dr Barrie, une jeune femme androgyne d’aspect juvénile, à Wendy pour qu’elle y note, dessine, exprime, extirpe tout ce qu’elle ne peut dire, tout ce qui la ronge, la tourmente, la culpabilise.
Réfractaire à cette idée, ayant tenté de se débarrasser de l’objet plusieurs fois et toujours revenu, Wendy le remplit soudain, avec une rage qui n’a d’égale que sa douleur.

Le pire s’est déjà produit.

En noir et blanc, la réalité.
Si dure, pesante, impossible. 
Celle qui a vu, permis, l’accident de voiture ayant entraîné la disparition de Michael.
Il n’est pas mort, elle en certaine. Son corps n’a pas été retrouvé puisqu’elle l’a vu s’envoler dans un halo de lumière avec les ombres qui étaient dans l’eau quelques instants avant.
En noir et blanc, son impuissance.
En noir et blanc, la vie à la maison, les disputes avec ses parents qui la croient folle, le mutisme autoprotecteur de son frère John, la chambre désormais sans vie, où seuls quelques objets bigarrés témoignent d’une existence passée.
En noir et blanc, les nuits sans sommeil, parfois colorées de quelques rêves.
En noir et blanc, cette adolescence qui a bon dos.

Le lycée, c’est un peu le purgatoire de l’adolescence.

En noir et blanc, la vie au lycée, l’isolement, les murmures sur son passage, quelques couleurs timides pour Eben Peters qui ne la laisse pas indifférente, ce garçon mystérieux, et qu’il vaut mieux oublier avant qu’il ne l’oublie elle.
Et dans ce noir et blanc, une ombre. Collée, gardienne, joueuse....

Parfois, il est plus simple de faire semblant.

En couleurs foisonnantes, vibrantes, éclatantes, vivantes la douleur.
En couleurs, la part d’imaginaire.
Qui se floute au réel, qui se substitue au réel.
Du jaune, du bleu, du rose, du mauve, du vert...
Quelques touches ça et là, pour orienter notre regard sur ses yeux, sur un objet (le carnet, la carte de Neverland, un ourson en peluche...), confondre un personnage ou exprimer une émotion, ce que ressent Wendy contre ce qu’elle vit.
En couleurs, son impatience exacerbée par sa mémoire qui se voile.
En couleurs, sa vérité.
En couleurs, l’urgence de vivre.
En couleurs, ce besoin de croire en quelque chose.
En couleurs, le voyage.
En couleurs l’acceptation.

Nous avons tous nos histoires, elles nous aident à nous en sortir, à nous rappeler.

Parfois, il faut écrire la sienne.

Suite possible au roman de J.M. Barrie, Peter Pan, The Wendy Project en reprend tous les éléments, à commencer par cette superbe couverture où ils s’assemblent pour créer le profil de Wendy.
Disséminés ensuite au fil des planches, dans les dessins comme dans les mots, ils sont aussi évidents que discrets : les prénoms des personnages quand d’autres sont gravés au dos d’un miroir, la fenêtre laissée ouverte, « enfant perdu » pour dire délinquant, ombres furtives, notion du temps et mémoire qui passe, l’attente et l’ignorance, le baiser de gland, Capitaine Crochet en policier, la fille vedette en fée Clochette, l’éternel recommencement du jeu, mise en abyme, passage des générations, des citations de Barrie que Wendy s’approprie...
Tout, vraiment tout est magnifiquement agencé dans cette reprise contemporaine. Le fait d’avoir lu récemment le roman original m’a grandement aidée pour en discerner tous les aspects.
Graphiquement, j’ai totalement adhéré. C’est superbe. 

Rêve ta vie en couleurs, c’est le secret du bonheur.

Dichotomie chromatique, dichotomie graphique, dichotomie des mots, tout le roman graphique joue sur des dualités qui entretiennent le doute et qui nous emportent dans toutes les étapes de ce deuil si difficile.

J’avais perdu du temps à essayer d’expliquer les choses au lieu de faire quelque chose.
De choisir quelque chose.

Je ne peux que vous conseiller la lecture de cet album qui participe au RDV BD de la semaine, aujourd’hui chez Stéphie (CLIC) et à l’Objectif PAL d’Antigone.

 

 

 

 

L'univers de Peter Pan est sur le blog (ou y arrive):

 

 

D'autres BD sur l'adolescence sur le blog:

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Caro 25/04/2021 19:27

Graphiquement, cela me semble original à souhait... A tester je pense !

Blandine 26/04/2021 10:37

Exactement, c'est très réussi, beau et immersif.

Moka 25/04/2021 08:57

Comme cet album m'a l'air beau ! Je le veux !

Blandine 26/04/2021 10:37

Je te le confirme, procure le toi sans hésiter!

Bidib 23/04/2021 10:25

il a l'air superbe, je note. En revanche je le lirait après le roman pour mieux appréhender

Blandine 23/04/2021 12:42

Lire le roman original permet effectivement d'en déceler et retrouver tous les aspects et détails. C'est passionnant!

Antigone 21/04/2021 08:00

Très intéressant (et beau) ! Il faudra que j'y regarde de plus près.

Blandine 23/04/2021 12:41

Oh que oui ;-)

mamabookine 20/04/2021 17:46

je suis curieuse de découvrir cet album

Blandine 20/04/2021 20:30

J'en suis bien contente :-)

Mylene 18/04/2021 08:21

le sujet me tente bien, je suis curieuse !!

Blandine 18/04/2021 21:36

J'en suis ravie, cette BD est à découvrir!

Amandine AuFildesPlumes 16/04/2021 16:16

Les pages que tu nous montres ont su éveiller ma curiosité. Et puis je suis vraiment curieuse de découvrir l'histoire.

Blandine 16/04/2021 20:24

Tu m'en vois ravie :-)

Nathalie 15/04/2021 17:19

La couverture est belle et tu donnes envie de lire cet album. Mais je pense qu'il faudrait que je lise le roman avant pour mieux apprécier...

Blandine 15/04/2021 23:29

Merci!
J'ai lu l'album quand je l'ai acheté il y a un peu plus d'un an, et l'avais déjà beaucoup aimé. Mais comme tu le dis, la lecture du roman original apporte beaucoup: éclairages, subtilités, liens.
Il en va ainsi de toute adaptation ou livre faisant référence à un autre ;-)

gambadou 14/04/2021 22:24

Waouuu, tu donnes très envie de le découvrir

Blandine 15/04/2021 12:39

Merci :-)

Noukette 14/04/2021 16:31

Alors ça c'est tout à fait ma came ! J'adore Peter Pan, c'est un roman que je connais presque par cœur ! Très tentée par cette BD !

Blandine 15/04/2021 12:39

Tu m'en vois ravie! Je redécouvre vraiment ce conte et j'adore!!

PatiVore 14/04/2021 16:26

Intéressant le parallèle entre le NB et la couleur mais les dessins ne me plaisent pas vraiment, cependant je la feuilletterai pour voir mieux !

Blandine 15/04/2021 12:38

Je t'y encourage, elle mérite le coup d'œil (et plus encore!)

Fanny 14/04/2021 14:41

La couverture claque!
Les thèmes de deuil et d'ado me plaisent beaucoup.

Blandine 15/04/2021 12:37

N'est-ce pas ?! ;-)

Alexielle 14/04/2021 13:41

C'est très intrigant et ton avis en fait une très belle analyse, qui donne envie !

Blandine 15/04/2021 12:37

Merci beaucoup!

eimelle 14/04/2021 10:29

la couverture m'avait déjà attiré l'oeil, ça ce confirme!

Blandine 15/04/2021 12:37

Elle est vraiment superbe!

Stéphie 14/04/2021 10:04

Un super billet pour une BD qui semble valoir le détour. Merci pour la découverte

Blandine 15/04/2021 12:37

Oh oui, je te le confirme ;-)

Enna 14/04/2021 09:36

Ce que tu en dis et les planches me tentent énormément ! Je note !

Blandine 15/04/2021 12:37

J'en suis ravie!

Cristie 14/04/2021 08:15

Noté !

Blandine 15/04/2021 12:32

Oh oui tu peux ;-)