Nos premières élections en classe. Marie COLOT et Florence WEISER – 2021 (Dès 8 ans)

Publié le 8 Avril 2021

La série « Le jour des premières fois » nous emmène auprès des élèves de la classe de Mademoiselle Coline. Une maitresse pleine d’énergie qui formule des jurons rimés et rigolos, et qui sait saisir les opportunités pour leur offrir des leçons de vie, en plus de toutes les autres.

Dans sa classe se trouvent Elvis, le narrateur, petit gars un brin moqueur et surtout très observateur, conscient du niveau de la classe lorsqu'il s'agit d'orthographe, et dont la maman semble souvent pester ; son amoureuse Savanna ; son meilleur ami Ali qui voit toujours les choses en grand ; Jorge volontiers provocateur ; Sara au fort caractère ; Stanislas, un blondinet d’origine russe qui prend les expressions au pied de la lettre. Ce qui amuse/agace Elvis qui fait rimer son prénom avec toutes sortes de mots. 

Après Mouettes & Cie (nouvelle édition sous le titre Notre première journée à la mer), Salades & Cie (nouveau titre Notre potager à l’école), Croquettes & Cie, Flocons & Cie, voici Nos premières élections en classe.

Nos premières élections en classe

Texte de Marie COLOT
Illustrations de Florence WEISER

Éditions Alice Jeunesse, collection "Primo", 4 février 2021
80 pages

Dès 8 ans

Thèmes : Ecole et Amitié, Politique et Démocratie, Egalité et Féminisme, Evolution de la langue

Sara lève les yeux au ciel, exaspérée qu’il n’ait pas encore compris que le pouvoir se conjugue aussi au féminin.

Les garçons de la classe sont formels, les filles ne peuvent pas être présidentes, seulement des princesses. Offusquée, Sara s'en défend vigoureusement, les mots fusent et Mademoiselle Coline, la maîtresse, intervient.
Il faut cesser ces stéréotypes.
Pour comprendre les choses, il faut les vivre. Aussi, décide-t-elle d'organiser des élections de délégués de classe. 

Enthousiastes, les élèves se lancent chacun en campagne. Avec leurs mots et utopies, ils trouvent un slogan, élaborent leur programme, forgent leur stratégie de communication et de (dé)placement avec affiches et promesses comme de gestion des émotions et du temps, et se préparent au Grand Débat.

Les remarques fusent, faites de moqueries, de parité et égalité, de sexisme. La situation s'envenime. Comment s'en sortir?

Se préparer pour une élection prend plus de temps que résoudre un problème mathématique. C’est dire !

Nos premières élections en classe. Marie COLOT et Florence WEISER – 2021 (Dès 8 ans)
Nos premières élections en classe. Marie COLOT et Florence WEISER – 2021 (Dès 8 ans)
Nos premières élections en classe. Marie COLOT et Florence WEISER – 2021 (Dès 8 ans)

Cette élection nous est racontée du point de vue d’Elvis. Il prend part aux élections avec un allant moindre, mais observe avec justesse (et tristesse) ses camarades : Sara qui est très remontée, Jorge qui cantonne les filles à un rôle, Stanislas qui en a marre des surnoms qu’Elvis lui trouve, Ali qui rêve de gloire... 
Elvis, lui, de toute façon, est pour Savanna, son amoureuse. 
Si son père est enthousiaste quant à ce projet scolaire, sa mère est plus critique, et on le sent blessé des remarques qu'elle lui assène. 

Avec beaucoup de réalisme, de dynamisme et d’humour, Marie Colot nous permet de vivre une campagne électorale, entre mots d’enfants et stéréotypes à déconstruire, avec ses enjeux et dérives, pour en découvrir ses rouages,  la démocratie, le vivre ensemble, le civisme et l’égalité. Un petit roman parfait pour engager une discussion, une réflexion autour de ces thèmes.

L’univers de l’école n’est jamais loin, avec des jeux de mots rigolos qui font références aux exercices et leçons. J’aime beaucoup ! 

L’évolution des mentalités est aussi abordée par celle de la langue, en utilisant des mots neutres, ou mieux, en les féminisant.

Pour accompagner ses mots, les illustrations lumineuses, clins d’œil et très expressives de Florence Weiser. J’adore cette couverture qui dit beaucoup, et ce fond avec cette feuille à carreaux seyes.

Il me tarde de retrouver cette maîtresse et ses attachants élèves !

Comme quoi, il faut toujours rêver un peu. C'est la seule manière de changer l'impossible en réalité.

Merci aux Editions Alice Jeunesse

Cet roman jeunesse participe au  "Petit Bac 2021" d'Enna, pour ma 7e ligne, catégorie Adjectif; ainsi qu'au "Mois belge" d'Anne et Mina.

 

 

 

 

De Marie Colot, découvrez aussi:

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anne 30/04/2021 19:40

Ca a l'air super sympa, intelligent et drôle à la fois. Merci pour ta participation ! Une seule suffit pour participer au concours ;-)

Églantine 09/04/2021 01:07

Un bon moyen pour mademoiselle Coline , donner aux enfants le pouvoir de parler en leur nom en organisant une élection pour élire un(e) délégué(e) ! Ça parait parfait pour engager un dialogue aux enfants/adultes sur des notions comme la politique , la démocratie et l'égalité entre les sexes ...

Blandine 09/04/2021 15:37

Exactement! J'aime quand les discussions sont amenées "l'air de rien" ;-)

Nathalie 08/04/2021 19:07

Dans la même série, j'avais lu et bien aimé "Flocons et Cie", toujours avec la très sympathique Mademoiselle Coline !

Blandine 08/04/2021 19:09

Top! Je me le suis acheté, j'ai hâte!!