Agatha Raisin Enquête - Tome 2. M. C. BEATON - 2016

Publié le 28 Mars 2021

Agatha Raisin Enquête
Tome 2
Remède de cheval

Quand le chat n’est pas là, le véto trinque...

M. C. BEATON
Traduit de l’anglais pas Esther MÉNÉVIS

Editions Albin Michel, juin 2016
272 pages

Thèmes : Angleterre, Meurtre, Enquête, Amitié, Humour

Tome 1 :

Agatha Raisin est une quinquagénaire aux cheveux châtains raides, petite et trapue, énergique et ancienne directrice d'une agence de relations publique qu'elle a vendue pour aller prendre une retraite paisible dans un cottage d'un village des Cotswolds.

C'est à Carsely qu'elle a jeté son dévolu, où elle s'est vite faite remarquer suite au concours annuel de quiche (elle voulait s’intégrer au village)... Mais il s'est soldé par la mort du juge, la révélation de sa tricherie (elle n’avait pas cuisiné elle-même sa quiche !), une enquête rocambolesque, puis sa réhabilitation, d'autant plus heureuse qu'un bel homme s'est installé dans le cottage mitoyen au sien, un colonel à la retraite, reconverti dans l'écriture, James Lacey.

Agatha Raisin rentre de ses vacances aux Bahamas où elle avait escompté retrouver, tout à fait par hasard évidemment, le beau James Lacey. Mais de James point, et c’est piteusement qu’elle revient à Carsely, où s’est installé un nouveau vétérinaire.

A peine ouvert, son cabinet est déjà bondé. C'est que Paul Bladen est plutôt bel homme. 
Agatha, curieuse, y emmène son chat, et malgré la brutalité gratuite du vétérinaire envers Holmes, accepte une invitation à dîner... où elle ne peut se rendre en raison d'une tempête de neige. 
La suite des évènements ne lui est guère plus favorable et après un deuxième rendez-vous qu'elle finit par fuir, elle apprend qu'il a été retrouvé mort, sur la propriété de Lord Pendlebury alors qu'il s'apprêtait à opérer un cheval.
Pas de doute, pour elle, c'est un assassinat malgré ce qu’en dit Bill Wong, le policier local

-Peut-être que Carsely vous a fait oublier combien le monde peut être cruel.
-Quoi ? Après le meurtre de Cummings-Browne et le chaos que ça a causé dans le village ?
-Ce n’est pas pareil.
-Eh bien, j’en ai terminé avec Carsely. »
Un petit rire amusé lui parvint de l’autre bout de la ligne. « ça, c’est ce que vous croyez. »

Bien que les sirènes de son ancienne vie se rappellent à elle par une proposition de collaboration d’un ancien concurrent, Jack Pomfret, elle commence son enquête, bientôt rejointe par James Lacey pour son plus grand plaisir... et beaucoup de gaffes. Même s’il arbore un air détaché, il s’avère être aussi curieux et babillard qu’elle, d’autant que les habitants, et surtout habitantes, de Carsely l’apprécient beaucoup –  au grand dam d’Agatha qui s’efforce de ne rien laisser paraître.

-Il y en a marre de toutes ces commères ! s’écria-t-il en tapant sur le volant. Vous, moi, c’est ridicule, bordel !
-Oh, oui ! C’est tordant ! répondit-elle sèchement, même si son cœur souffrait.

De morts suspectes, en enlèvements et hypothèses, de Carsely à Londres (où elle recueille un autre chat, Boswell), en passant par Mircester ou un dîner chez Bill Wong en compagnie de James, cette nouvelle affaire se révèle trépidante, et d’autant plus drôle qu’Agatha a l’art et la manière de cumuler les bourdes ou de se mettre dans des situations embarrassantes (ce que j’ai pu rire avec l’histoire du lavabo !). Au détour de quelques mots, on en apprend un peu sur son enfance. Elle qui s’habille toujours avec goût et de riches vêtements, mais sans jamais tenir compte de la météo, a grandi dans un quartier misérable de Birmingham.

Elle maudissait intérieurement ses pieds quinquagénaires. Elle avait pourtant mis une paire de chaussures plates en daim noir qui, jusqu’à ce jour, lui avaient semblé miraculeusement confortables.

Je me suis régalée avec cette deuxième enquête qui m’a beaucoup fait m’esclaffer et je compte bien me procurer rapidement sa troisième tant je passe de bons moments de lecture avec Agatha.
La série compte une trentaine de livres, c’est que du bon en perspective !

Ce roman participe aux British Mysteries de Lou et Hilde et à "A year in England 2021"; au "Petit Bac 2021" d'Enna pour ma 4e ligne, catégorie Aliment.

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Tu sembles avoir passé un bon moment. Je n'ai pas encore lu le tome 2 ! J'ai lu le premier, le quatrième et une nouvelle de Noël. Agatha m'amuse terriblement. Parfois je serais vraiment embarrassée à sa place. ^^
Répondre
B
Ce n'est donc pas embêtant de ne pas les lire dans l'ordre ? Je crois que ça m'embêterait (ça doit être mon côté scolaire)
C'est dans son caractère, elle sait composer avec l'embarras, qu'elle fait tourner à son avantage. Y en a qui sont vraiment doués pour ça, c'est fou !! ;-)
F
Trop contente que tu apprécies les Agatha Raisin !! une série-doudou :-)
Répondre
B
Je suis dans ton sillage ;-)
É
Ah ben ! Le rire c'est la santé ! Il est vrai ,nous ne trouvons que rarement des livres amusants !
Répondre
B
C'est ce qu'on dit oui! Et toutes les occasions sont bonnes à prendre pour rire ;-)
N
J'ai retenu que cela vous a fait beaucoup rire et c'est important aussi (peu de livres font réellement rire).
Belle soirée Blandine !
Répondre
B
C'est bien vrai, et ça fait beaucoup de bien. Mes garçons se demandaient ce qui m'arrivait^^
Bonne journée à vous Nancy!
K
Les enquêtes d'Agatha Raisin ont été l'occasion, pour moi, de découvrir le concept du "Cos mystery" et je suis devenue une amatrice du genre.
Merci pour le partage.
Répondre
B
C'est en voyant défiler les photos et chroniques des copinautes que ma curiosité a été titillée, que j'ai regardé la série TV (que j'ai aimée) avant de lire les livres (certes que deux pour le moment !)
Et j'adore le genre aussi ;-)
E
j'avais bien aimé cet épisode !
Répondre
B
Je crois que je l'avais vu à la TV, sans qu'il me reste de souvenirs. À l'inverse de cette lecture ! Vivement le troisième tome!