Oliver Twist. 1/5. D'après Charles DICKENS. Loïc DAUVILLIER et Olivier DELOYE – 2007 (BD)

Publié le 10 Février 2021

La collection Ex-Libris des Editions Delcourt vie à adapter les grands classiques de la littérature en BD, en un ou plusieurs tomes. J’aime ! Chaque quatrième de couverture comprend une courte biographie de l’auteur classique avec un portrait réalisé par le dessinateur. Et un résumé de l’œuvre originale.

Ainsi trouve-t-on Les Hauts de Hurlevent, Robinson Crusoé, Candide, Dr Jekyll et Mr Hide, Le dernier jour d’un condamné, Le portrait de Dorian Gray, Les Aventures de Tom Sawyer et celles d’Huckleberry Finn… et donc Oliver Twist dont je vous présente le premier volume (sur cinq) aujourd’hui.

Oliver Twist
Volume 1

D’après Charles DICKENS (1838)

Scénario de Loïc DAUVILLIER
Dessin d'Olivier DELOYE
Couleurs de Jean-Jacques ROUGER et Isabelle MERLET

Editions Delcourt, collection "Ex-Libris", avril 2007
46 pages

Thèmes : Angleterre, Pauvreté, Orphelin, Vol, XIXe siècle

J’en sais rien, et c’est pas mon problème. On m’a juste dit de te le filer… Il se nomme Oliver Twist et je me casse.

Né d’une mère inconnue, sans alliance et morte en couches, évidemment sans père, le nouveau-né Oliver Twist est confié aux « bons soins » de Mamm, vieille femme squelettique à l’allure de sorcière, qui « élève » nombre de jeunes orphelins comme lui dans sa « baby farm ».

A ses neuf ans, il intègre l’hospice paroissial Saint James pour travailler à la filasse, mais il est placé à l’isolement rapidement pour avoir osé demander une portion supplémentaire de gruau infâme suite à la pression de ses « camarades ».

Jugé rebelle par le conseil d’administration qui cherche à le caser chez un patron, Oliver plaide sa cause pour ne pas travailler chez un ramoneur, mais est pris comme apprenti chez Mr Sowerberry, croque-mort.
L’homme n’est pas méchant et apprécie Oliver, ce qui déplaît à sa femme, comme à la bonne Charlotte, et à l’autre apprenti, aussi pauvre mais plus âgé et jaloux, Noah Claypole, qui, n’ont de cesse de s’acharner sur lui.
Un soir, Noah s’amuse à insulter sa mère. Oliver la défend, se bagarre et réussit à s’enfuir.
C’est sous une pluie torrentielle qu’il gagne Londres, où le trouvent Jack Dawkins et Charley Bates, enfants des rues et pickpockets, qui l’emmènent chez le vieux Fagin.

Encore naïf malgré les épreuves déjà traversées, Oliver comprend peu à peu où il est arrivé et ce qu’on attend de lui. Mais lors de sa première mission d’observation, les choses tournent mal et il est arrêté 

Oliver Twist. 1/5. D'après Charles DICKENS. Loïc DAUVILLIER et Olivier DELOYE – 2007 (BD)
Oliver Twist. 1/5. D'après Charles DICKENS. Loïc DAUVILLIER et Olivier DELOYE – 2007 (BD)
Oliver Twist. 1/5. D'après Charles DICKENS. Loïc DAUVILLIER et Olivier DELOYE – 2007 (BD)
Oliver Twist. 1/5. D'après Charles DICKENS. Loïc DAUVILLIER et Olivier DELOYE – 2007 (BD)

Ainsi s'achève ce premier tome. 
Oliver Twist est jeune mais a déjà vécu bien des malheurs, privations, exactions. 
Il est petit, agile, plutôt débrouillard, et ne pleure pas facilement. Et cela vaut mieux dans ce monde de misère où ne semblent régner que pauvretés, vols et cruautés, où l'adulte n'est montré que comme vil, mauvais et profiteur.
Seul l’appât du gain justifie que l’on « s’occupe » de ces (trop nombreux) gamins, d’ailleurs les sommes qui leur sont allouées sont souvent mentionnées, sans être rendues sous forme de nourriture mangeable ou vêtements décents. Et que dire de la brutalité des propos.

Si tu veux crever, balance-toi plutôt dans la Tamise !!!

Graphiquement, cette atmosphère glauque et violente est parfaitement restituée.
Couleurs salies, ville enfumée, dessins au trait faussement brouillon, visages démesurés et déformés, brusquerie de tous les gestes, loi du plus fort, précarité et misère.

Le ton de ce premier volume est certes un peu manichéen mais fidèle à ce que souhaitait dénoncer Dickens : la condition des enfants des rues, le déterminisme social, l’hypocrisie de cette société bourgeoise et bien-pensante qui se plaignait de cette misère trop visible tout en l’ayant instituée.

Cet album participe au RDV BD de la semaine qui se déroule aujourd’hui chez Stéphie (CLIC) ; à notre Challenge dédié aux Classiques avec Nathalie ; à "A Year in England" ; au "Petit Bac 2021" d’Enna, pour ma 3e ligne, catégorie Prénom; ainsi qu’à l'Objectif PAL d'Antigone.

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Antigone 20/02/2021 17:04

Voilà qui semble très intéressant !

Blandine 13/03/2021 18:42

Oh que oui!

Natiora 20/02/2021 10:19

Peut-être un peu trop jeunesse pour ce que j'aimerais trouver dans une adaptation d'Oliver Twist. Mais c'est toujours une bonne idée de mettre de tels classiques entre les mains de lecteurs de BD.

Blandine 13/03/2021 18:42

Exactement!

Caro 17/02/2021 20:35

Ce serait l'occasion pour moi de découvrir le texte original !

Blandine 20/02/2021 01:08

;-)

Stéphie 17/02/2021 10:34

J'avais adoré le roman, j'en lirais une adaptation BD avec grand plaisir. Y retrouve-t-on l'ironie de Dickens ?

Fanny 17/02/2021 07:52

J'aimerais d'abord 'lire le roman.
Je vais aller me pencher sur les autres adaptions, certains titres me font de l' œil.

Blandine 17/02/2021 09:12

Moi aussi je préfère lire le roman d'abord ;-) Oh oui, tu feras de belles découvertes!

Fanny 17/02/2021 07:52

J'aimerais d'abord 'lire le roman.
Je vais aller me pencher sur les autres adaptions, certains titres me font de l' œil.

Alice 15/02/2021 22:10

Bien tentée, pour retrouver un peu l'atmosphère du roman.

Blandine 16/02/2021 23:58

Je ne peux que t'y encourager ;-)

Mylene 14/02/2021 17:44

rien lu mais un jour je lirai le roman, un jour !!

Blandine 15/02/2021 00:12

Oh c'est une phrase que je me dis aussi ^^ ;-)

Lou 12/02/2021 22:18

Le roman est un peu manichéen aussi, mais j'adore l'univers de Dickens ! Je connais peu cette série et tu me donnes très envie de découvrir certains de ses titres.

Blandine 15/02/2021 00:12

Je ne peux que t'encourager à la découvrir! J'avais particulièrement été conquise par Les Hauts de Hurlevent, Le tour d'écrou et le portrait de Dorian Gray! Mais il m'en reste beaucoup d'autres à lire!

gambadou 10/02/2021 22:03

J'aime bien cette série, je trouve que c'est une très bonne adaptation

Blandine 15/02/2021 00:11

Exactement, comme le reste de la collection Ex-Libris!

PatiVore 10/02/2021 20:04

Relire Dickens puis lire la série de BD lorsqu'elle sera complète !

Blandine 15/02/2021 00:10

La série est complète, c'est juste que je ne l'ai pas lue en entier!

Enna 10/02/2021 17:29

très tentant!

Blandine 15/02/2021 00:10

N'est-ce pas?! ;-)

Eimelle 10/02/2021 16:43

cette adaptation a l'air réussie !

Blandine 15/02/2021 00:10

Elle l'est ;-)

Noukette 10/02/2021 16:23

J'aime beaucoup ces adaptations de classiques en BD, idéal pour découvrir ou redécouvrir des textes cultes !

Blandine 15/02/2021 00:10

Moi aussi! Cette collection est vraiment bien faite!

Nancy 10/02/2021 13:27

J'ai démarré Oliver Twist enfant, ça m'a bouleversée et je ne l'ai jamais repris depuis ! Il faudrait peut-être ;-)
La BD semble très belle en tout cas :)
En vous lisant, je me demande pourquoi, depuis tant d'années, ce problème des enfants des rues subsiste encore partout dans le monde... Quel triste constat :/

Blandine 15/02/2021 00:09

Je vous rejoins dans votre questionnement :-(
Je ne sais pas si je l'ai lu jeune, mais j'ai lu il y a 2-3 ans la version jeunesse du Livre de Poche et j'ai bien envie de le relire!
Belle fin de soirée Nancy!