C'est lundi, que lisez-vous? #336

Publié le 1 Mars 2021

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS JEUNESSE

De la TARTE au CITRON, du THÉ & des ÉTOILES. Une histoire à dormir debout. Fanny DUCASSÉ. Editions Thierry Magnier, février 2015

Un format atypique, petit de taille, tout en longueur, une illustration de couverture foisonnante et un titre qui m'a immédiatement séduite. Comment ne pas succomber?! En ses pages de papier glacé, se trouvent Mustella, une fillette blonde qui aime les histoires à dormir debout, quand ses voisines, Chérie-Coco et Vieille, préparent tartes au citron et litres de thé. Dans cet histoire, il y a aussi Montagne le Saint-Bernard,125 chats, un petit magicien sur son vélo, une jungle luxuriante, un crocodile qui pleure, un chapiteau... Et tout ce petit monde se rencontre, se rassemble, joue, profite... Les références sont nombreuses, les illustrations riches de détails et de couleurs. Il est presque dommage que le format soit si petit et que la reliure en mange une partie, mais c'est aussi ce qui fait son attractivité, au charme suranné.

Les Conjugouillons

J'écrivis un chef-d'œuvre

Je me suis fait avoir

Claudine DESMARTEAUX

Editions Flammarion Jeunesse, 2019 et 2018

Des petits formats carrés, des personnages au trait volontairement enfantin qui chacun représente un temps de conjugaison et qui s'exprime uniquement ainsi, pour une historiette sur papier à petits carreaux scolaires. J'ai d'emblée aimé l'idée! Sans vraiment les avoir feuilletés, je les ai achetés en me disant que ce serait parfait pour mes garçons...

Dans le premier, Passé Simple écrit une histoire qui met en scène ses amis... Enfin, ils risquent de ne plus l'être s'ils découvraient la teneur du "chef-d'oeuvre" et le rôle qui revient à chacun.

Dans le deuxième, Passé Composé a acheté des baskets sur Internet, la première fois, elles étaient trop petites, la deuxième fois, trop grandes. Présent et Plus-que-parfait y vont de leurs "bons" mots et conseils désormais inutiles.

Voici donc des petites histoires de vie, de chamailleries et de moqueries écrites dans un langage familier qui ne m'aurait pas heurtée plus que cela s'il n'était pas accompagné d'une histoire de vomi vraiment sans intérêt dans la première et d'un "F..." et d'un "P'...." dans la deuxième. Du coup, je ne sais pas vraiment pour quel public sont destinés ces albums, primaires, collégiens, adultes? Et si l'idée était bonne, je n'ai pas trouvé le résultat drôle.

Le don. Texte de Susie MORGENSTERN et illustrations de Chen Jiang Hong. Actes Sud Junior, 2008

Famille, amis et voisins sont venus célébrer la naissance d'Oycher (prénom qui signifie richesse), lorsqu'on frappa à la porte. Entre appréhension et excitation, sa mère alla ouvrir. Un inconnu lui remit une boîte pour fêter la venue de l'enfant avec pour consigne de ne l'ouvrir qu'à son troisième anniversaire.


Durant 3 ans, alors qu'Oycher ne savait toujours pas dire un mot, chacun y alla de son pronostic selon son expérience de vie, ses perspectives, désirs ou craintes. Le colporteur, la boulangère, le forgeron, le frère aîné jaloux, le scribe, le tailleur, le fossoyeur, le boucher, le rabbin... Vraiment tout le monde!
Prédictions de bonheurs, de richesse, de voyage, de liberté, de persévérance, de voluptés, de passion...
"Même la moitié d'une réponse vous dit quelque chose."
Et chacun, ensemble, eut raison!
Car Oycher connut tout cela à partir du moment où il ouvrit la boîte et découvrit ce qu'elle renfermait.

J'ai beaucoup aimé la fable que nous délivre cet album mise en mots par Susie Morgenstern, une autrice dont j'aime beaucoup le travail, et illustrée par Chen Jiang Hong. Ses teintes sont plutôt sombres, nous transportant dans un ailleurs temporel et géographique pour des valeurs toujours très actuelles.

ROMAN / NOUVELLE

Les Croix de bois. Raymond DORGELES. Le Livre de Poche, 2010

Je suis vraiment contente d'avoir enfin pu lire ce roman qui était dans ma PAL depuis plusieurs années. Après une tentative de lecture en novembre, je suis pleinement et facilement entrée dans ce récit de camaraderie entre des soldats de la Grande Guerre. Un récit à hauteur d'hommes avec des joies, des peines, des attentes, des sensations de froid, de boue, auditives, presqu'olfactives, qui nous rendent vraiment très proches les hommes de cette escouade, dont les sentiments sont retranscrits par le narrateur Jacques Larcher, l'alias de Roland Dorgelès, qui s'inspira très fortement de sa propre expérience de guerre pour écrire son roman.

Je vous ai parlé plus en détails ICI.

Novecento : pianiste. Alessandro BARICCO. Éditions Folio, septembre 2018

C'est grâce au titre que j'ai été attirée vers ce petit livre, trouvé dans une boîte à livres alors que j'allais me promener en forêt avec mes garçons.

Il s'agit en réalité d'un texte pour le théâtre, aussi trouve-t-on quelques didascalies. Il y a relativement pu de dialogues et beaucoup de descriptions.

Nous voici contée la vie d'un homme atypique, aux prouesses musicales extraordinaires et qui refusa toute sa vie de descendre du paquebot sur lequel il était né au tournant du siècle, d'où son nom: Novecento.

Sa vie nous est racontée par son ami, Tim Tooney, trompettiste, monté à bord en 1927. Récit d'une amitié, récit d'une aptitude, récit d'un refus (celui de descendre sur terre quelqu'en soient les conséquences), récit d'une vie hors norme, récit d'une peur, récit d'un duel magnifique avec en fond quelques éléments sociaux et sociétaux.

C'est beau, c'est poétique, c'est philosophique.

BD

La Maison aux souvenirs. Nicolas DELESTRET. Bamboo Editions / Grand Angle, février 2020

Après 17 ans d'absence, Eléonore retrouve son grand frère David dans la maison de leur enfance qu'il vient de racheter. Elle est venue avec son fils Théo, un ado qui lui donne bien des soucis.

Alors que la neige est tombée en abondance, a abîmé le toit de la maison attenante et bloqué la sortie, et d'autres choses encore, cette situation va permettre à tous ceux se trouvant dans cette maison de déterrer des secrets, exposer et confronter des mémoires, reconstituer des puzzles de souvenirs, expliquer des mystères, et apaiser ses douleurs.

Hormis le visages des personnages, j'ai tout aimé dans cet album. A commencer par sa thématique familaile, mémorielle, résiliente.

MOBY DICK. D'après l'oeuvre de Herman Melville. Bill SIENKIENWICZ. Éditions Delcourt, janvier 2021

Le format de cet album est légèrement atypique, il est un peu plus haut que d'ordinaire et surtout moins large. C'est la première surprise esthétique. Les suivantes seront nombreuses. Si l'adaptation scénaristique semble suivre le texte original (dans ses grandes lignes bien sûr) avec ses nombreuses références bibliques (que je n'ai pas toujours pu identifier ou approfondir, ne m'y connaissant pas beaucoup), dans cette lutte de l'Homme contre l'Animal, mais surtout contre lui-même jusqu'à s'autodétruire, j'ai été totalement embarquée et saisie par l'approche graphique.

Elle peut dérouter, tant elle est particulière. Elle est multiple, adopte plusieurs styles et références: peintures, dessins réalistes, en noir et blanc, ou en couleurs, flous ou étirement des visages et des corps, collages, inspiration de la Grèce antique, atmosphères chromatiques sombres, criardes de couleurs fluo ou avec seulement quelques points de lumières. Les cases sont irrégulières, se fichent des dimensions, des bordures. Le résultat, puissant, ne peut laisser indifférent. Je n'ai pas fini de le relire et de l'admirer.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Royal Special School - Tome 1 - Frissons et plum-pudding. Nancy GUILBERT et Yaël HASSAN. Gulf Stream Editeur, 2021

Présentation de l'éditeur:

“Foggy Island, Écosse. La Royal Special School, tout le monde en dit le plus grand bien. Pourtant Rose, qui vient d’y faire sa rentrée, est sur ses gardes.
Son grand frère, ancien élève, l’a prévenue : « la Royal, c’est l’enfer ! » Rose s’interroge : la colère de Marcus est-elle liée à la disparition inexpliquée de son ami Niven, dont tout le monde refuse de parler ?
De son côté, Virginia, jeune apprentie cuisinière, fait d’étonnantes rencontres qu’elle attribue d’abord à son imagination débordante. Qui sont ces drôles de personnages qui rôdent dans les couloirs ?
Bravant pièges, punitions, trahisons, Rose et Virginia vont tenter de percer les sombres secrets de la Royal Special School…”

3/ Que vais-je lire ensuite?

L'enfant PAN. Arnaud DRUELLE. Gulf Stream Editeur, à paraître le 11 mars 2021

Présentation de l'éditeur:

Londres, 1881. Après son passage devant le juge, le jeune Peter Hawkson est placé à L'Oiseau Blanc, école privée pour garçons. Malgré toute la bonne volonté du directeur, Peter ne se sent pas à sa place. Injustement accusé d'avoir incendié l'infirmerie, il décide de fuir. Deux étranges petites fées surgissent et le convainquent de rejoindre un mystérieux Egon au Pays-de-Nulle-Part. Sur cette île, tout est possible : avec son nouvel ami, Peter apprend à voler grâce à de la poussière d'étoile, nage avec des néréides dans des lagunes turquoise et sillonne la montagne à dos de centaure. Pourtant, l'équilibre de ce monde merveilleux ne tient qu'à un fil... que le terrible capitaine du Jolly Roger n'hésitera pas à trancher de son sabre. Le pirate n'a qu'une obsession : faire couler le sang du Pan.

Pour finir, je vous mets le lien des articles parus la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Et surtout, prenez soin de vous!!

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Blandine 05/03/2021 15:06

Très bons choix ;-) Belle fin de semaine à toi et bonnes lectures :-)

FondantGrignote 05/03/2021 04:50

"Royal special school" et "Le don" me tentent bien dans ta semaine ! Belles lectures alors ! ;-)

Blandine 04/03/2021 14:45

Merci beaucoup Nancy! Belle semaine à vous aussi!

Blandine 04/03/2021 14:45

Alors là c'est très personnel ;-) Je crois aussi que j'ai imaginé quelque chose de plus gentillet, d'où une déception plus grande! Je lirai les autres si l'occasion se présente pour me conforter, ou pas, dans mon avis!

Nancy 02/03/2021 22:09

L'enfant Pan et La maison aux souvenirs titillent mon imagination :))
Belle semaine livresque Blandine !

Églantine 02/03/2021 20:56

Les conjugouillons me plairaient bien