C'est lundi, que lisez-vous? #333

Publié le 8 Février 2021

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

Je n'ai pas beaucoup lu, ou plutôt pas autant lu que je l'aurais souhaité. Mais j'ai (enfin!) rangé ma/mes bibliothèque/s. Je ne sais plus à quand remontait la dernière fois, et depuis, j'avais tendance à ranger les livres là où il y avait de la place, en respectant juste leur genre. Je suis plutôt satisfaite du résultat :-) Pour la petite question que vous vous posez peut-être, je range mes livres d'abord par genre (BD / policiers / jeunesse / classique...) et par thématique (Première Guerre Mondiale, Asie, Famille, Conflits mondiaux, Feel Good...), par taille, puis par auteurs... C'est la prise de tête lorsqu'une thématique regroupe plusieurs tailles, comme pour la Grande Guerre!! Je fais du Tetris^^ Il n'y a "que" la bibliothèque jeunesse du salon que je change tous les mois pour coller à l'actualité (Noël, été, école...) et à nos envies ponctuelles. Les mangas ont enfin un endroit dédié et je n'ai plus qu'une pile en attente: parce que plus de place ou parce que je ne sais pas où les mettre... 

En les rangeant, j'ai eu toutes sortes d'émotions. En retrouvant ceux que j'avais lus et (tant) aimés, ceux que je n'avais pas encore lus et de me demander "mais pourquoi?", et ceux pour lesquels je sais pourquoi je ne les ai pas encore lus (pas le moment ou parce que juste le fait de les avoir me comble), ceux desquels je peux me séparer et ceux que je ne quitterai pour rien au monde! Et de n'avoir que trois doublons (je ne compte pas les adaptations): Le Rouge et le Noir de Stendhal car acheté en version scolaire pour ma fille / Le chien des Baskerville en français et anglais / Un sac de billes de Joseph Joffo en deux éditions.

Et vous quand et comment rangez-vous votre/vos bibliothèque/s?

ROMAN JEUNESSE

Les 9 de Little Rock. Elise FONTENAILLE. Oskar Editeur, septembre 2019

Il y a (déjà) cinq ans, j'avais lu et aimé le roman Sweet Sixteen d'Annelise Heurtier sur la rentrée en septembre 1957 de neuf Noirs dans le lycée Central High de Little Rock dans l'Arkansas. L'autrice s'était inspirée du récit d'une des Neufs pour construire son roman, grâce auquel je découvrais cet évènement.

Elise Fontenaille a choisi de nous relater cette rentrée et ses conséquences dans un style documentaire.

Ainsi nous décrit-elle ce qui a rendu possible cette rentrée du 4 puis 5 septembre, les tensions, la foule haineuse, les cris et insultes et menaces, les émotions des Neufs, les discours politiques et prises de position, jusqu'aux conséquences sur la vie des Neufs, sur le moment puis en termes de décennies. C'est aussi admirable que terrible.

Je vous en parlerai davantage ce mois, dans le cadre de l'African American History Month Challenge d'Enna.

ROMAN

Quartier libre. Vincent LAHOUZE. Editions Michel Lafon, octobre 2020

Quartier libre nous fait suivre six ans de la vie d'Olivier Gineste, animateur dans un quartier défavorisé de Toulouse, autrefois jeune homme jemenfoutiste de 20 ans que ses parents ont pistonné pour qu'il intègre une équipe d'animation d'une CLAE de la Ville Rose.

Olivier prend en pleine face la condition sociale des enfants, leur violence physique et verbale, les marques sur leurs corps, les différences de comportements avec eux, avec leurs parents, le racisme, la méfiance, mais aussi leur gentillesse, leur candeur, leur spontanéité. Très vite, il s'attache à Ismahane, une fillette de 10 ans, en CM2, aussi autoritaire que protectrice. Avec elle, nous suivons son grand frère Yassine, lycéen déscolarisé et "chef" du quartier qui deale, les jumeaux Walid et Marwan, la petite Adea, différents enfants... 

On voit Olivier prendre de l'assurance avec les jeunes, gérer les conflits, animer des ateliers, tirer des conclusions, prendre des réalités de plein fouet, tomber amoureux, devenir respecté, prendre des responsabilités en ressuscitant le club Ados et en en assumant la direction. 

Et puis le drame. C'est d'ailleurs par lui que commence le roman, qui n'est ensuite qu'un compte-à-rebours avec flashbacks. Et de prendre de plein fouet le déterminisme social, la fatalité, les vengeances et les questions d'honneur, les manipulations physiques, psychologiques, la si fragile confiance, la liberté et tout ce qu'on met dans ce mot, le droit d'être soin, et plus encore une femme. Et comment notre image peut basculer du tout au tout en un rien à cause d'un évènement unique, non pris dans une globalité et malgré les efforts ou actes réalisés.

J'ai tourné les pages, happée et chancelante, et même si j'ai assez vite compris ce qui allait se passer, je n'en ai pas moins été bouleversée lorsque cela est advenu. Je ressors triste de cette lecture, dégoûtée de certains comportements humaisn qui se banalisent.

Et même si l'écriture de Vincent Lahouze a fait quelques fioritures, il est assurément un écrivain que je suivrai dans ses prochains écrits. D'abord sur Instagram, dans ses prochains livres ensuite.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Le Rouge et le Noir. Stendhal. Editions Belin - Gallimard, collection "Classico-lycée", mai 2019

Je continue, lentement, ma lecture de ce roman qui est au programme du Bac Français de ma fille.

 

Rituels. Ellison COOPER. Editiosn du Cherche Midi, 2018

En rangeant ma bibliothèque, j'ai eu envie de lire un policier/thriller, d'être embarquée dans des pages qui me happeraient. J'ai débord pensé à un Franck Thilliez, avant de choisir celui-ci.

L'an dernier, dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle, j'avais lu la deuxième enquête (Sacrifices) de l'Agent Spécial en Chef Sayer Altair, une jeune femme noire neuropsychologue au FBI. Comme j'avais beaucoup aimé l'écriture d'Ellison Cooper et son personnage, j'ai décidé de remonter le temps en découvrant sa première enquête.

Sayer vient d'être promue Chef et dirige ainsi l'enquête sur l'Affaire du "Tueur à la cage" comme ont surnommé les médias l'homme qui séquestre des jeunes filles dans une cage, en menant une expérience semble-t-il.  C'est parce que des voisins se sont plaints d'une très forte et mauvaise odeur dans P. Street à D.C. Washington, que des policiers sont allés dans une maison où ils s'étaient déjà rendus dix jours auparavant suite à un appel attribué à une junkie. La maison, à vendre, semble abandonnée et est en mauvais état. Mais à l'intérieur, de mauvaises surprises attendent les policiers: fusil relié à un fil qui blesse un flic, bombes qui tue une agent du FBI et en ampute un autre, cadavre d'une fille et chiot à peine vivant... Elle est identifiée et est la fille d'un sénateur de D.C. 

Ils découvrent aussi un film très particulier, de la DMT dans les analyses de la fille, une extrême planification, des photographies, un passage qui relie la maison à une des cryptes de la Basilique du Sanctuaire National de l'Immaculée Conception, une empreinte, du sang frais, des symboles, une relation avec une légende maya qui impliquent des jumeaux, un lien avec une association qui vient en aide à des enfants orphelins issus de l'immigration, une autre maison, une autre fille, à peine vivante, avec un chaton...

Sayer a un suspect qui refuse de parler, une mauvaise relation avec les médias, la pression de sa chef, Janice Holt, qui elle-même subit des pressions politiques et budgétaires haut placées, un membre de l'équipe qui rechigne à partager les infos (Andy Wagner, le profiler au fort ego).

L'enquête est très prenante, on suit Sayer avec plaisir, on la découvre. Elle est une orpheline, recueillie avec sa sœur par ses grands-parents maternels, elle conduit une vieille moto avec side-car et habite dans un appartement depuis trois ans où trainent encore de nombreux cartons, et son voisin, Tonio, lui garde le chiot qu'elle a recueilli (Vesper). Elle était fiancée à Jake, agent du FBI décédé "dans l'exercice de ses fonctions". Elle mène une étude supervisée par le FBI qui vise à déterminer si les tueurs en série ont un "défaut" ou une structure particulière de leurs encéphales qui permettraient de prévenir en amont leur comportement futur et donc crimes, mais ses recherches n'ont rien de probant pour le moment. Vous l'aurez compris, j'aime beaucoup!

3/ Que vais-je lire ensuite?

 

Nickel Boys. Colson WHITEHEAD. Editions Albin Michel, août 2020

J'ai lu ce roman dès sa sortie en septembre. J'avais tellement aimé Underground Railroad et le sujet des Afro-Américains m'intéresse tant, que je me suis ruée dessus. Et pourtant... J'ai été maintenue à distance dans ma lecture. Je n'ai pas éprouvé les émotions que j'aurais aimé connaître. En avais-je trop attendu? A cause du précédent roman de l'auteur? Ai-je, sans le vouloir, confondu, ou plutôt superposé, les deux récits qui, s'ils ont la même thématique, ne se passent pas du tout à la même époque et dans les mêmes circonstances? Bref, j'ai décidé de le relire, et cela tombe bien, puisque l'African American History Month Challenge d'Enna dure tout ce mois.

Pour finir, je vous mets le lien des articles parus la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Et surtout, prenez soin de vous!!

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 10/02/2021 13:23

Comme j'admire les personnes qui rangent et trient leurs bibliothèques par thème, auteurs, style ... la mienne est à peu près rangée mais pas aussi bien que la vôtre ! :)
Les 9 de Little rock m'attire beaucup.

Belle semaine, Blandine !

Blandine 13/02/2021 17:20

Je suis certaine que ce roman sur les 9 de Litlle Rock vous plairait!
Merci pour ma bibliothèque, c'est un peu long mais si plaisant <3
Bon week-end à vous Nancy!

Bidib 09/02/2021 08:18

tout comme toi je range mes bibliothèques par genre (roman jeunesse, littératures contemporaine, policiers, classiques etc.), j'essaie aussi de regroupper par thème ou par taille, mais je m'arrête là dans le classement :) Et généralement je met beaucoup de temps à retrouver un livre précis parce que c'est pas super bien rangé. Et parce que des lutin farceurs cachent mes livres ! Deux mois que je cherche le tome 2 de Sherlock, Lupin et moi T_T il est pourtant quelques part dans cette maison ! A moins que je l'ai prêté et oublié...
Je ne connais aucune de tes lecture de cette semaine, je note Les 9 de Little Rock

Blandine 13/02/2021 17:19

Ah oui quand même! Bon courage alors car ce tome est vraiment bien, meilleur que le premier, et la série va en s'améliorant si je puis dire! Tu peux pour les 9 de Little Rock, comme pour Sweet Sixteen si tu ne l'avais pas lu déjà ;-)

Nathalie 08/02/2021 21:54

Pour répondre à ta question concernant le rangement des bibliothèques : elles sont toutes rangées par auteur dans l'ordre alphabétique bien évidemment ! Mais j'ai une étagère spécial science-fiction et fantasy, une autre dédiée au polar, une pour la littérature américaine et une autre pour la littérature anglaise. Plus une étagère à cases dans laquelle il y a une case pour la littérature irlandaise une autre pour la Première guerre mondiale une autre case pour le Japon... Etc... mais j'avoue qu'il reste encore plusieurs étagères où c'est le bazar !! et avec le peu de temps qu'il me reste en ce moment ce n'est pas maintenant que je vais ranger...

Nathalie 14/02/2021 14:31

Déformation professionnelle !! ;)

Blandine 13/02/2021 17:17

J'ai beaucoup aimé ton "dans l'ordre alphabétique bien évidemment" hihi^^ Je t'avoue que moi, pas du tout! Sont devant ceux que j'aime le plus!