Impact. Olivier NOREK - 2020

Publié le 8 Décembre 2020

Impact

Olivier NOREK

Editions Michel Lafon, octobre 2020
352 pages

Thèmes : Policier/thriller, Ecologie

Le PDG de Total a été enlevé.
Au Bastion, siège de la DRPJ, par le biais d’une vidéo, la Police le découvre enfermé dans une cage en verre reliée à un moteur de voiture. Autour rien de visible ni d’identifiable.
Un RDV vidéo est donné, le Capitaine Nathan Modis et la psychocriminologue Diane Meyer seront les seuls interlocuteurs.

Seul un homme s’exprime à visage découvert quand tous les autres, autour de lui, portent un masque de panda balafré.
Leurs revendications sont … étonnantes, déconcertantes, parfaitement et clairement exposées.

Nous sommes le groupe Greenwar et nous voulons un changement radical que seuls les plus grands profiteurs peuvent engager. La rançon demandée est de vingt milliards d’euros.

Le but : forcer les grandes entreprises polluantes comme celles qui les financent à changer leurs activités et projets, obliger les Etats et gouvernements à respecter leurs engagements, exiger de la Justice qu’elle fasse son travail afin d’établir une économie verte, responsable et dédiée à l'avenir. 

Le moyen : Des actions fortes et sans atermoiement, étayer des faits, rien que des faits, utilisation des réseaux sociaux, susciter l’empathie et l’adhésion de la population, française d’abord, européenne puis mondiale, et même préparer sa défense pour un procès.

Nous finançons le monde tel qu’il est.

Impact, le titre du nouveau thriller d'Olivier Norek est particulièrement bien choisi, tant il nous percute, nous bouscule, nous questionne, nous marque.

Après l’avoir découvert avec Surface puis son premier polar, Code 93, qui étaient des enquêtes à rebondissements haletantes mais plutôt classiques, nous voici donc dans un tout autre genre.
Ici, même s’il n'est guère question d'un polar avec ses codes immuables, il y a bien un méchant, il y a bien des êtres cabossés et malmenés, il y a bien des crimes mais il y a aussi un attachement certain à ce méchant, ou tout du moins à sa cause. 

Son anti-héros, Virgil Solal, ancien militaire, ancien policier, a des revendications qui le dépassent de beaucoup, qui vont au-delà de lui-même et de sa génération. Il s'engage pour le futur et celui de la Terre.
Car il a vu, ressenti, vécu, subi.

L'écologie, sans révolution, c'est du jardinage.

Bien sûr, ses méthodes sont musclées et contraires à la loi, mais lorsque les paroles n'aboutissent qu'à des accords creux, vides de sens mais chiffrés, et finalement destructeurs car reportés, que tout a été tenté et a échoué, lorsqu'il n'y a plus d'autres possibles, il faut en créer.

Le plan de Virgil Solal est bien rôdé, méticuleux.
Le roman d’Olivier Norek parfaitement maîtrisé. 
Il ne nous envoie pas dans un futur radicalement différent ou postapocalyptique lointain.
Il place son intrigue principale en 2022, c'est-à-dire aujourd’hui, en ancrant parfaitement son récit dans notre réalité avec ce qu’il s’y passe (crise sanitaire et confinement avec) et surtout ce qu’il ne s’y passe pas.

Ses chapitres, à la dynamique haletante et implacable, s'alternent avec des « nouvelles du monde », dans lesquels il expose des situations scientifiques et faits réels tels la découverte du continent de plastique, les phénomènes météorologiques déréglés, aussi intenses, rapides qu'inexpliqués, le rapprochement des ours polaires des habitations humaines pour se nourrir, l'entassement des populations villageoises et pauvres d'Afrique dans des bidonvilles pour que les oléoducs puissent passer...  Et tant d’autres.
Attendez-vous à apprendre des choses effroyables.

Références populaires, culturelles, politiques ; méthodes ; chiffres ; dates ; citations soulignent et renforcent son propos, et tous sont compilés en fin d’ouvrage.

Avec Impact, Olivier Norek livre un texte citoyen et militant, qui m’a totalement happée et conquise.
Il faut dire que j’avais déjà un fort parti pris, tant pour l’auteur que pour le thème.
Et même si j'ai vu certains éléments venir et si la toute fin, l'épilogue, m'a laissée dubitative, et que je pense que le roman aurait pu aisément s’en passer (j’aime les fins ouvertes !), je ne peux que vous recommander de lire ce livre et de le propager autour de vous.

De mon côté, c’est déjà chose faite !
Après l’Impact, l’onde…

Merci aux Editions Michel Lafon

Retrouvez aussi l'avis de Stephie.

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Dire que je n'ai toujours pas lu Olivier Norek ^^
Et je voulais vous dire ici que j'aime bien votre blog à l'effigie de Noël :)
Répondre
B
Je suis sûre que son écriture vous plairait!
Merci beaucoup Nancy <3