Jolies ténèbres. Fabien VEHLMANN et Kerascoët - 2009 (BD)

Publié le 11 Novembre 2020

 

Jolies ténèbres

Scénario de Fabien VEHLMANN 
Dessins de Kerascoët

Éditions Dupuis, mars 2009
112 pages


Thèmes : Mort, Conte, Fantastique

 

C’est grâce à la présentation de Fanny que j’ai découvert cet album au titre en oxymore.
Sa chronique à la fois dubitative et intriguée m’a donné envie de le lire à mon tour. J’ai pris mon temps pourtant. Il fallait au moins cela. Et ce qui est sûr, c’est que vous ne pouvez rester indifférent face à un tel album. Il fascine, il dérange, il questionne, il bouscule… 
Âmes sensibles s’abstenir !


Ma première lecture m'a laissée tellement pantoise, entre surprise, incompréhension et dégoût, rejet presque, que j'ai d’abord voulu l’oublier, avant d’avoir envie de le relire. Pour mieux l’apprécier, le comprendre peut-être.
Il est rare que je vous fasse part de mon ressenti avant de parler de l’histoire ; à album particulier, chronique particulière.


Ce que nous proposent ici les auteurs est un conte horrifique, entre macabre et fantastique. Ou l'inverse.

Le récit commence comme dans un conte de fées, où une blondinette sert le thé à son amoureux de chevalier. Mais soudain, le plafond et les murs dégoulinent, ruinant ce doux moment. Elle sort et c'est là que nous découvrons, avec elle, une horrible réalité.


Nous sommes en forêt, il fait nuit et il pleut. 
Une petite fille est étendue dans l'herbe, son cartable ouvert à ses pieds. Elle est morte, certainement depuis peu, sans que nous ne sachions ni comment ni pourquoi. Un peu plus tard dans l'album, une possible réponse est apportée sous la forme d'une ombre ... Et encore, nous ne pouvons que faire des suppositions sur cette présence éphémère...  
Autour d'elle, émanant d'elle, l'activité est soudain intense. Des petits êtres sortent d’elle, s’agitent. Qui sont-ils ? Des parts d’elle, des éléments de sa personnalités, de son âme? L’album n’apporte aucune précision tout en se parsemant de clins d’œil.


La protagoniste principale, celle du début, s'appelle Aurore, un prénom de princesse.
Elle est dotée d’une bonté naturelle, d'un esprit pratique et fédérateur, qui lui permettent d'organiser les choses face à cet évènement brutal qu'ils vivent soudain.
Ainsi suivons-nous cette communauté au fil de quatre saisons qui voient aussi le corps de la fillette s’abîmer, se détériorer,se putréfier, la nature changer de couleurs et d’activité.


Au sein de cette société, se côtoient différentes individualités, qui vivent de flatteries, d’aventures, du besoin de reconnaissance, de manipulations ou de solitude.On observe leurs relations s’unir, se tendre, se mouvoir, changer, entre entraide, alliances ou perfidies. Des scènes d'innocence, d'amitié ou de légèreté laissent soudain place à des moments intenables de cruauté ou de morbide. Et cela est d’autant plus difficile que ce dessin est porté par un trait enfantin, naïf, aux couleurs lumineuses. Un faux-air enchanteur, une apparence fourbe.
Au contraire du corps de la fillette au réalisme effrayant, mais d’où s’échappe une certaine douceur, presque un respect.

L'atmosphère qui se dégage est donc assez glauque, lourde, malsaine même, et en même temps, on s'attache à cette petite Aurore.  Et de me demander ce qui dérange tant: la fillette? Ces petits êtres? D'où il viennent et/ou leur société? L'assemblage des deux?
Assurément initiatique, cet album ne se laisse pas oublier une fois la dernière page tournée. 


Découvrez aussi les avis de Moka (fascinée par ses paradoxes), Mo (dégoûtée), Jérôme est conquis (sans chronique?), Noukette dubitative, Stephie (laissée sans mots)...

Cet album participe au RDV « BD de la semaine » aujourd’hui chez Stephie (CLIC); au "Challenge Halloween 2020" de Lou et Hilde; ainsi qu'au "Petit Bac 2020" d'Enna pour ma 12e ligne, catégorie Couleur.

 

 

 

 

Du duo de dessinateurs Kerascoët, découvrez sur le blog:

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
J'ai mis du temps à venir te lire comme je te l'avais promis, me voici enfin. Je suis déconcertée après t'avoir lue, et avoir mieux compris de quoi il s'agit. Je ne sais pas si j'aurai
Répondre
B
Je comprends, cet aspect dérange, et c'est bien normal! Il est l'élément clé de cette histoire et pourtant pas le sujet principal, puisqu'on ne sait rien du pourquoi du comment. Cet album est vraiment déconcertant...
L
fausse manip ! Je ne sais pas si j'ai l'estomac assez bien accroché pour lire ce texte et surtout assister à cette transformation du corps, qui plus est d'une enfant. Je me le note quand même, s'il est à la médiathèque je tenterai au moins de feuilleter pour voir si je peux le lire.
M
je suis assez intriguée pour ma part aussi !
Répondre
B
Il ne te reste plus qu'à découvrir alors :-)
A
Tous ces avis me poussent à me faire ma propre opinion. Je suis très intriguée.
Répondre
B
Je crois que nous ne sommes unanimes que sur un seul point: cet album ne laisse pas indifférent ;-) Je suis ravie que tu sois intriguée!
F
Je suis contente que tu l'aies lue et que tu te sois ton propre avis.
Pour la petite histoire, j'avais emprunté cette bd et l'année passée je l'ai trouvée en seconde main et je l'ai achetée, histoire de la relire un jour :-D
Répondre
Merci!
Plusieurs lectures sont en effet nécessaires ;-)
S
Je l'ai lue il y a 10 ans, je suis allée vérifier sur mon blog. J'avais aimé le graphisme et été dérangée par le fond. Mais je n'en ai pas de souvenir plus exact
Répondre
B
Il me restera peut-être que ça aussi... Je vais rajouter ton lien
R
oohh bin euh....quand les temps seront meilleurs...
Répondre
B
voilà ;-)
G
ouch, trop noir pour moi je crois
Répondre
B
il faut avoir le cœur accroché, c'est sûr!
C
Ohhhh, je l'ai lu il y a fort longtemps... Je ne me rappelle plus trop de l'histoire, mais seulement que c'était un récit qui ne laissait pas de marbre, étrange, bizarre et un peu malsain...
Répondre
B
Oui c'est tout cela! Mais qu'est-ce qui dérange le plus finalement? La fillette ou ces petits êtres? Ou l'assemblage de ces deux univers?
N
Ah oui c'est une lecture qui ne laisse clairement pas indifférent.... Brrrrrrrr......
Répondre
B
Oh que oui!
N
Heu... Pourquoi pas un jour ? Je suis tout de même assez intriguée !
Répondre
B
Il a de quoi intriguer, c'est certain!
E
un vrai univers! Mais je pense qu'il n'est pas pour moi ...
Répondre
B
Il est certain qu'il ne peut correspondre à tout le monde!
S
Oh, oui, quelle chronique atypique pour un album qui a l'air de l'être tout autant. Merci pour la découverte, quoique je ne suis pas certaine de sauter le pas pour le moment. ;)
Répondre
B
Merci :-) Oui, il faut le "bon" moment!
M
Jolie chronique. Quoi que l'on pense de cet album, j'aime ce qu'il suscite chez nous, ce qu'il provoque comme réactions fortes et évidemment, cela me plaît quand un titre divise à ce point.
Répondre
B
Merci! Moi aussi :-)
C
Le fait est qu'il ne laisse pas indifférent. J'en suis très intriguée !
Répondre
B
Ah non, ça c'est sûr! Top ;-)