C'est lundi, que lisez-vous? #316

Publié le 5 Octobre 2020

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS JEUNESSE

Regarde ce que j'ai trouvé dans les bois. Texte de Moira BUTTERFIELD et illustrations de Jesus VERONA. Editions du Père Castor, 14 octobre 2020

Trois amis s'en vont se balader en forêt. A leurs côtés, nous découvrons les merveilles qu'elle recèle: feuilles, fleurs, fruits, animaux, apprenons à différencier les arbres, leurs feuilles, leurs écorces, leurs bogues, les pommes de pin...

Les pages s'alternent entre l'histoire assortie d'un cherche-et-trouve et des pages documentaires riches d'informations avec un focus dessiné sur feuille à petits carreaux. Cela fait scolaire et j'adore!

L'album est beau, le dessin nous immerge et me rappelle celui de Marc Boutavant (le papa de Mouk). Il est très coloré et est plein de détails.

Un très bel album qui donne envie d'aller se promener de suite dans les bois!

 

Parapluie d'automne. Jo WITEK, Emmanuelle HALGAND et Flavia PEREZ. Editions du Père Castor, 7 octobre 2020

J'ai craqué pour le titre de ce bel album cartonné livre-CD, "parapluie d'automne", je trouve cela plein de poésie. La couverture est magnifique avec ses couleurs emblématiques de la saison et ce dessin "grainé".

Les mots de Jo Witek sont doux, tendres, musicaux et facétieux. Une invitation à aimer la pluie d'automne, pour sauter dans les flaques, regarder bondir les grenouilles, observer la terre se transformer en gadoue, et voir la Terre s'abreuver.

Onomatopées, âme d'enfant, un brin d'écologie. J'adore.

Sur le CD, deux pistes. La première est composée de bruits caractéristiques de la pluie et d'une voix qui "chante" en "plic" "ploc" "gadoue" selon différents styles musicaux.

Sur la seconde, la musique reste en arrière plan pour que Jo Witek puisse lire son texte.

C'est très dynamique!

 

3 histoires de Noël. Collectif. Editions du Père Castor, 14 octobre 2020

Noël se profile, cela semble loin, mais il arrive!! Et vous savez comme j'aime cette Fête!

Dans cet album à la couverture découpée et à l'italienne, trois récits incontournables de la période, dont un que je découvre.

  • La Légende de Saint-Nicolas avec la disparition des trois enfants
  • L'Ours et les trolls de la montagne
  • Michka

Cruauté, méchanceté, entraide, générosité, don sont au cœur de ces trois histoires dont je vous parlerai plus en détails bientôt!

 

Le Gecko vert de Manapany. Texte de Yves-Marie CLEMENT et Illustrations de Simon BAILLY. Editions du Pourquoi Pas ? Collection "Pourquoi pas la Terre", avril 2020

Sur l'île de la Réunion vit le gecko vert de Manapany. Quand le voisin de notre petit narrateur décide d'utiliser des produits chimiques pour se débarrasser des moustiques, il s'alarme. Le gecko est sensible à ses produits et ils consomment les moustiques. Double danger donc. Et s'il était possible de lui faire changer d'avis et de préserver ce petit animal?

Un album au graphisme vintage pour une belle histoire d'écologie et d'entraide.

ROMANS JEUNESSE

La Boutique maléfique. Gudule et dessins de Christophe DURUAL. Éditions Nathan, 1999

Justine a disparu et Mickette s'inquiète. Justine est son amie, mais que peut-elle faire? Avec son papa, elle décide d'aller lui acheter un cadeau pour son retour. Car c'est sûr, elle reviendra. Ils optent pour un game boy (moi, je disais une game boy^^) mais le magasin de jeux Loisir 2000 est fermé. Son papa l'incite à aller dans le magasin de jouets qui se trouve dans une rue derrière: Caravelle Super Jouets.

Mais l'ambiance n'est pas du tout la même, très moche, très vieille, la dame qui tient le magasin a des yeux glaçants dans un visage poupin. Et cela ne plaît pas à Mickette. Alors qu'elle s'en revient vers le comptoir, elle constate que son père n'est plus là. La dame lui dit qu'il est parti. Mickette sort mais ne le trouve pas. Restée seule toute la nuit, elle est persuadée que quelque chose de louche se trame dans ce magasin et que son père n'en est jamais sorti. Elle décide de mener l'enquête.

Ce petit polar, bien que "poussiéreux" dans son aspect et dans l'ambiance évoquée, est très sympathique, il use de jeux de mots et de références détournées pour nous raconter des disparitions mystérieuses, le raisonnement de Mickette, beaucoup de suspense, quelques frayeurs, et un brin de sorcellerie. 

Ma musique de nuit

La danse des signes

Texte de Marie COLOT

Illustrations de Pauline MOREL

Éditions du Pourquoi pas?, collection "Faire société", septembre 2020

Deux textes têtes bêches qui se répondent dans leur thématique, voici le principe de cette collection. Et j'adore.

Ma musique de nuit: Juliette est aveugle. Son monde est le noir et elle s'y meut avec aisance. Forcément. Mais ses parents ont constamment peur pour elle et des recommandations, ils en font à tous et tout le temps. Jusqu'à dire ce qu'elle peut ou ne peut pas faire. Mais Juliette, ce qu'elle veut, c'est faire de la musique avec Oscar, et de la batterie même.

La danse des signes: Ainsi rencontrons-nous Théo, qui est sourd. Avec son amie Emma, il découvre les claquettes. Pour lui, elle a appris la langue des signes. Ensemble, ils apprennent et repoussent des limites. Deux sortes de danses pour un unique partage, celui de l'amitié, une seule ambition, celle de s'épanouir.

Deux courts textes sur le handicap, vu depuis ceux qui vivent "avec", et non pas depuis un point de vue "sans". Ainsi, cela change les donnes et les possibles, et c'est magnifique, nous permettant d'imaginer être à leur place. C'est un peu déconcertant mais annihile aussi la peur. J'ai aimé que leurs challenges soient liés au domaine artistique, qui se ressent et qui utilise tous les sens. Et pour casser tous les stéréotypes, j'ai aimé que ce soit une fille qui fasse de la batterie et un garçon qui danse. 

 

Remous

Uni Vert

Texte de Stéphanie RICHARD

Illustrations de David ALLART

Éditions du Pourquoi pas?, collection "Faire société", septembre 2020

 

Remous: Le monde s'amollit, se creuse, s'assouplit, s'assoupit. L'atmosphère devient moite, poisseuse. Telle des sables mouvants, la Terre enfonce le monde, l'avale, le fait disparaître. Comment résister, comment être sauvé? Camélia s'interroge et observe son voisin Placide, qui semble avoir trouvé la réponse, assis sur une branche d'arbre...

Uni Vert: Il pleut. Il semble pleuvoir comme un tout autre jour de pluie. Mais cette eau qui tombe du ciel est verte. Et elle verdit tout. Le monde devient vert et des nuances apparaissent, réelles ou supposées, mais pour les gens, il faut bien compenser. Recolorer ce monde qui s'uniformise. Chacun y va de sa version, Le temps, les années passent et bientôt disparaissent les Anciens, ceux qui ont connu les couleurs et leur diversité. 

Métaphores d'un monde qui oublie et d'une nature qui reprend ses droits par la couleur ou par un élément hautement symbolique, ces deux courts romans usent de jeux de mots, d'expressions et d'images fortes.

BD / MANGA

Les Mythics 

Tome 4 - Abigail

Tome 5 - Miguel

Patrick SOBRAL, Patricia LYFOUNG, Philippe OGAKI

Alice PICARD et Philippe OGAKI

Editions Delcourt.

Dans les temps anciens, le Mal voulut s'emparer du monde par le biais de six dieux différents. Vaincus par six héros, le Mal fut vaincu et caché dans le désert rouge de la planète Mars.

De nos jours, une mission spatiale japonaise a été jusque Mars. Si la mission est un succès, elle a libéré le Mal qui se répand à nouveau sur Terre sous l'apparence de ces six dieux. Les descendants des héros, ignorant tout de leur condition, découvrent tour à tour leur destin.

Le premier tome nous présentait Yuko, jeune japonaise férue de jeux vidéos et musicienne, descendante du Dieu de la Foudre et du Tonnerre, qui a combattu Fujin, l'incarnation du Vent.

Le deuxième tome, Parvati, une jeune indienne énergique, voire hyperactive,  descendante de Durga, déesse hindoue de la guerre, dotée de dix armes sacrées, une pour chacun de ses bras. Elles combattent Kali, déesse de la destruction.

Le troisième tome nous permet de rencontrer Amir, jeune héritier égyptien mais orphelin, descendant d'Horus, gardien du Soleil et de la Lune, qui lui confère des dons de guérison. Ils combattent Seth, le dieu de la violence et des influences néfastes.

Dans ce quatrième tome, c'est au tour d'Abigail de nous être présentée. Jeune ado berlinoise, Abigail veut chanter et c'est sur cet atout que son pouvoir se fonde. Descendante de Freya, elle est insensible au froid et combat Loki, le malveillant dieu nordique qui a pris le corps de son professeur de chant dont elle est secrètement amoureuse. Mais sa meilleure amie aussi, ce qui engendre d'autres sortes de tensions.

Le cinquième tome nous fait rencontrer Miguel, jeune garçon mexicain, orphelin de mère et dont le père passe sa journée à boire. Il s'occupe de sa petite sœur Maya, est très apprécié dans son quartier de favelas, aide qui en a besoin et conduit sa bande de skaters contre celle de Joaquim. Après s'être fait à nouveau prendre, son oncle Roberto, policier, l'envoie dans l'association "Buena suerte" pour aider et participer à une collecte de sang. Il est le descendant du Quetzalcóatl, l'un des quatre dieux créateurs de la mythologie aztèque. Il doit combattre Tezcatlipoca, le dieu de la Nuit et du Nord.

Dans ces deux derniers tomes, l'entrée en matière est un peu différentes mais ils restent des tomes de présentation. Les actes et le déroulement des évènements ne sont finalement pas les plus importants. Ce qui prime, ce sont les cheminements personnels de nos héros, même si doptés de prédispositions favorables (ils sont tous volontaires, dynamiques, altruistes...), comment ils grandissent et évoluent, font face aux adversités. Car, comme les scénarios se ressemblent, on frise la caricature, et de surprise, il n'y a quasi plus. D'autant que les particularités des divinités sont tout de même minorées, voire ignorées. Mais cela peut être aussi une première entrée en matière et donner envie d'en savoir davantage sur elles.

Côté dessin, c'est dynamique, d'inspiration clairement manga avec des expressions faciales exagérées et des scènes d'action survoltées.

Le 6e tome nous présente Néo, jeune grec, les suivants devraient les voir évoluer ensemble. Le scénario devrait donc être très différent. 

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

2105. Mémoire interdite. Anouk FILIPPINI. Editions Auzou, février 2020

En 2105, le monde est divisé en deux classes sociales: les Vulnérables et les Lastings. Les premiers vivent environ cent ans, les seconds environ 400 ans, après avoir reçu un sérum. Un sérum qui leur offre le temps, l'éternité" mais qui a des effets secondaires. Le monde est dirigé par le Slamb de l'Etoile, l'ancien monde a été dévasté suite au passage des Grandes Eaux, et il n'en reste quasi plus traces. Quelles soient physiques ou immatérielles. Le gouvernement y veille. La Mémoire, l'oubli, l'Historie sont devenues des données litigieuses auxquelles y convient de ne pas trop s'intéresser.

Sophia a 15 ans. Elle est une Vulnérable, sa mère est chercheuse et travaille avec des livres de l'ancien temps. Ce qui leur donne le privilège d'habiter chez des Lastings, dont ils sont les employés. Elle est une Vulnérable mais ne connaît pas ses "semblables", suivant les cours à distance et évoluant dans un monde de privilégiés (alimentaire notamment) mais dont ele n'appartient pas pour autant. Briss est la fille de ces Lastings et est la meilleure amie de Sophia. Pour rester ensemble à leurs 16 ans et après, Sophia doit passer les Epreuves. Ces Epreuves permettent à seulement deux Vulnérables de recevoir le sérum. Mais cela a un prix. Si Sophia est retenue, il lui faudra oublier. Oublier son histoire, sa mère et ce passé qui l'attire tant... notamment celui de Mina, son arrière-arrière-grand-mère, parisienne qui avait 15 ans en 2015.

Anouk Filippini signe ici une dystopie très riche qui explore les notiosn d'humanité, de science, de jeunesse/vieillesse, individualité/collectivité, plaisir/efficacité, mémoire/oubli, mémoire/éternité.

Que des thèmes qui me questionnnet et me sont chers.

 

Le Diable par la queue. Suivi de Pourquoi écrire? Paul AUSTER. Editions Babel, mai 1999

Dans cette autofiction, Paul Auster revient sur son adolescence et ses années en tant que jeune adulte. S'il a toujours voulu être écrivain, il a aussi toujours su que ce métier ne se suffisait pas à lui-même, en tout cas au début. Il lui a donc fallu travailler en parallèle de ses études. Ainsi nous raconte-t-il ses différents jobs, les personnes rencontrées, ce qu'il en a gardé comme souvenirs. Ainsi nous raconte-t-il son besoin d'argent, son rapport à l'argent comme celui, très ambigu, que ses parents entretenaient vis-à-vis de l'argent et qui a fait sombrer leur mariage.

Il y a des passages happants et d'autres plus longuets, mais toujours intéressants, d'autant que Paul Auster a une écriture très descriptive et immersive. Mais je n'ai pas beaucoup avancé dans cette lecture.

3/ Que vais-je lire ensuite?

Les pantins de la Terreur. Catherine BOLLE. Editions Alice Jeunesse, août 2020

Présentation de l'éditeur:

Nous sommes au temps de la Terreur. Qui est cet homme en noir qui récupère les têtes des guillotinés les plus célèbres ? Henri, Léonce, Charlotte vivent sous le régime de la Terreur. Le premier est le fils du bourreau, le deuxième est un fédéré déserteur, la troisième est la fille du roi, mystérieusement sauvée de la guillotine. Les trois jeunes gens vont se lier d’amitié malgré tout ce qui les sépare et, par un concours de circonstance, vont se retrouver dans la demeure du célèbre Lavoisier. Avec l’aide d’Olympe de Gouges, Camille Desmoulins et Danton, ils fomentent une attaque contre le régime et Robespierre. Mais, dans cette demeure, il se passe des choses bien plus étranges qu’un simple coup d’état : des morts semblent revenir à la vie…

Pour finir, je vous mets le lien des articles parus la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Et surtout, prenez soin de vous!!

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

FondantGrignote 07/10/2020 21:24

Encore une bien belle semaine, quoi ! :-)

Nancy 07/10/2020 10:50

Que de lectures et de thèmes abordés ! Voilà une belle semaine d'automne.... L'album d'Emmanuelle est à croquer. Je vous souhaite de bons moments de lecture Blandine !