C'est lundi, que lisez-vous? #311

Publié le 31 Août 2020

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUM

Alma et les trésors de l'océan. Lara HAWTHORNE. Editions Larousse Jeunesse, mars 2020

Chaque année à son anniversaire, Alma, petit poisson orangé, se cherche un petit cadeau, ramassé dans son ban de corail. Ainsi amasse-t-elle des petits trésors. Peu à peu, d'étranges objets apparaissent. Ils intriguent Alma qui n'en a jamais vu de semblables, mais elle constate aussi que son habitat perd de ses couleurs et se dépeuple. Beaucoup préfère partir. Alma reste et se retrouve un jour coincé dans une sorte de coquillage inconnu.

Et c'est ainsi qu'elle arrive hors de l'eau, auprès d'une petite fille qui la met en sécurité et qui raconte son histoire à qui veut l'entendre afin de sensibiliser et nettoyer l'océan, qui est aussi leur environnement de vie à eux les humains.

Et c'est ainsi qu'Alma a pu retourner chez elle, retrouver les couleurs et ses voisins... et continuer à collectionner chaque année un petit trésor marin.

J'aime les histoires sur l'océan, sur sa beauté, ses animaux, sa richesse, sa fragilité, sa force, l'impact de l'homme sur lui... J'ai de suite été attirée par la belle couverture colorée et toilée de cet album dont les pages intérieures sont aussi belles.  J'aime les histoires qui nous font découvrir la nature et notre lien avec elle et qui incitent à la préservation de l'océan et de son écosystème. Alors forcément, cet album m'a beaucoup plu!

ROMAN ADO

Où le loup demeure. Aurore GOMEZ. Editions Magnard Jeunesse, septembre 2020

J'avais tellement aimé le premier roman d'Aurore Gomez (L'espoir sous nos semelles) et son écriture, que lire son deuxième est une évidence et il m'a autant plu!

Aurore Gomez aime la Nature et le rapport que l'Homme entretient avec Elle, les multiples sentiments, même contraires, qu'Elle Lui inspire et les actes qui en découlent.

Elle place son intrigue à Fonfroide, petit village des montagne, dans lesquelles les loups ont été réintroduits. Surveillés par le Conseil territorial et le garde-chasse, ils vivent en liberté et ne s'approchent pas du village, mais certains habitants montrent ouvertement leur hostilité, provoquant heurts et n'hésitant pas à fabriquer des preuves pour étayer leurs arguments.

A Fonfroide, vivent aussi Abel et Emilie, des jumeaux aussi dissemblables que possibles, élevés par leur mère Luce qui peine à joindre les deux bouts. Emilie aime la danse et ne semble pas s'entendre avec sa mère et son frère. Abel aime les loups et s'intéresse beaucoup à leur vie comme aux histoires fantastiques qui leur sont liées. Il aime vivre au plus près de la nature, encouragé par sa mère, dans une petite baraque en bois au confort sommaire et aime observer les constellations d'étoiles. Benjamin chez son grand-père Panto, adolescent obèse en butte avec sa mère surtout, très intelligent, passionné de cinéma qui brigue la prestigieuse école Lumen. Pour ce faire, et malgré l'avis défavorable de sa professeure, il réalise un documentaire sur les loups. Mathilda qui est venue chez sa tante Alexia, autrice, pour s'éloigner d'un environnement familial et amical surtout devenu hostile. Ses parents divorcent, vendent la maison et ses amis l'ont rejetée très violemment.

Il y a aussi Ange, le petit ami d'Emilie, qui aimerait se libérer du joug paternel mais qui n'ose pas; Joris, son cousin, beaucoup plus dur et violent.

La perte d'un collier émetteur qui signe la disparition d'un jeune loup, Riegel, marque le début de terribles conflits et révélations.

Entremêlant suspense, cause environnementale, quête identitaire et dimension fantastique, Aurore Gomez signe un roman haletant et happant, à l'écriture fluide et empathique, et dont le retournement final m'a presque eue. J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture!

ROMAN

Petit Blanc. Nicolas CARTELET. Editions Mnémos, collection Mu, février 2020

Au tournant des XIXe et XXe siècles.
"Petit Blanc" s'appelle Albert Villeneuve.
Il a quitté la France, la métropole, son quotidien morne et misérable pour un là-bas plein de promesses et de merveilleux.
Nombreux furent ceux qui partirent comme lui.
Le voyage fut exécrable, faits de souffrances et de pertes, lui prenant sa femme, sa fille, ses rêves.
Arrivé à Sainte-Madeleine, le rhum pour seul ami, il rumine ses frustrations jusqu'à devoir fuir...

Dans la brousse, il va faire des rencontres décisives, qui vont le faire réfléchir à la vie, au sens de la vie, à ce qu'on espère et perd, à ce qu'on doit laisser pour gagner, laisser partir les illusions pour accepter et avancer.

Ce récit, composé de trois parties non définies, nous renvoie à une cruelle époque (pas  finie d'ailleurs) où l'on partait ailleurs dans l'espoir d'un avenir meilleur. Rêve utopique et cruelle réalité, dur labeur et la rancune qui domine accompagnée de colère. Décor paradisiaque et envers de carte postale avec le récit de conquêtes et de domination au nom d'un empire si lointain.

Il y a de l'historique, il y a de l'absurde, il y a des promesses, il y a de la sagesse. 

Puis, la chute qui permet de se réveiller autrement et d'apprendre... A bien des égards, ce récit m'a renvoyée au Désert des Tartares de Dino Buzzatti et à la peur, l'objet véritable de la frayeur de son héros: la Mort.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Nickel Boys. Colson WHITEHEAD. Editions Albin Michel, août 2020

Présentation de l'éditeur:

Dans la Floride ségrégationniste des années 1960, le jeune Elwood Curtis prend très à cœur le message de paix de Martin Luther King. Prêt à intégrer l’université pour y faire de brillantes études, il voit s’évanouir ses rêves d’avenir lorsque, à la suite d’une erreur judiciaire, on l’envoie à la Nickel Academy, une maison de correction qui s’engage à faire des délinquants des « hommes honnêtes et honorables ». Sauf qu’il s’agit en réalité d’un endroit cauchemardesque, où les pensionnaires sont soumis aux pires sévices. Elwood trouve toutefois un allié précieux en la personne de Turner, avec qui il se lie d’amitié. Mais l’idéalisme de l’un et le scepticisme de l’autre auront des conséquences déchirantes.

Couronné en 2017 par le prix Pulitzer pour Underdground Railroad puis en 2020 pour Nickel Boys, Colson Whitehead s’inscrit dans la lignée des rares romanciers distingués à deux reprises par cette prestigieuse récompense, à l’instar de William Faulkner et John Updike. S’inspirant de faits réels, il continue d’explorer l’inguérissable blessure raciale de l’Amérique et donne avec ce nouveau roman saisissant une sépulture littéraire à des centaines d’innocents, victimes de l’injustice du fait de leur couleur de peau.

Après avoir tant aimé Underground Railroad, lire ce roman était une évidence pour moi. Je le commence ce jour.

 

Au cœur de la forêt. Dix nouvelles captivantes. Collectif de dix auteurs. Editions Auzou, octobre 2019

Dix auteurs, dix voix, pour célébrer les arbres et la forêts, qui écrivent et s'élèvent en faveur de la reforestation, et pour la protection de la nature.

La première nouvelle fait parler un arbre, le dernier de son espèce. Au désolement qui l'entoure désormais, il nous raconte son histoire et celle du lieu où auparavant se côtoyaient tant d'arbres.

La deuxième nouvelle nous emmène auprès de Nolwenn qui se découvre une volonté d'engagement lorsqu'elle apprend que l'arbre à côté de l'abribus va être démoli pour permettre le passage d'une route. Impensable pour elle.

La troisième nosu emmène dans un zoo où une petite fille entre en connexion mentale avec une panthère qui lui raconte la forêt et le lien qu'elles entretiennent avec elle et la nécessité de s'allier pour la préserver et la protéger.

La quatrième nous emmène aux côtés d'une ado de 13 ans dont la mère a enfin pris le courage de quitter son mari violent. Elles prennent la Clio et enfilent les kilomètres jusqu'à s'arrêter dans la forêt d'Orient où elles vont passer la nuit dans une cabane et où la jeune fille va faire un étrange rêve, presque trop rée, pour lui indiquer la marche à suivre pour la suite.

Je lis les nouvelles lentement, je n'aime pas enchaîner car chacune a son ambiance, son univers, ses personnages, son message.

3/ Que vais-je lire ensuite?

L'Estrange Malaventure de Mirella. Flore VESCO. Ecole des Loisirs, 2019

Présentation de l'éditeur:

Moyen-Âge. Les rats ont envahi la paisible bourgade d’Hamelin. Vous croyez connaître cette histoire ? Vous savez qu’un joueur de flûte va arriver, noyer les rats en musique, puis les enfants d’Hamelin ? Oubliez ces sornettes. La véritable histoire est bien pire, et c’est grâce à Mirella, une jeune fille de quinze ans, qu’on l’a enfin compris. Cette crève la-faim a un don ignoré de tous : elle voit ce que personne d’autre ne voit. Par exemple, elle a repéré cet homme en noir qui murmure à l’oreille de ceux qui vont mourir de la peste… Et ça lui donne une sacrée longueur d’avance. Y compris sur le plus célèbre dératiseur de tous les temps.

Pour finir, je vous mets le lien des articles parus la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Et surtout, prenez soin de vous!!

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Oh Alma semble somptueux !! Bonne semaine, Blandine :-)
Répondre
B
Oh oui! J'aime beaucoup ce genre d'albums!
N
J'ai les mêmes envies de lecture que Nathalie <3
Belle semaine livresque, et belle rentrée au trio !
Répondre
B
Merci beaucoup Nancy <3
N
J'ai acheté hier "Underground Railroad". Je ne sais pas si je vais le lire pour le mois américain ou pour l'African American Month en février !
Le roman d'Aurore Gomez me tente bien. J'avais lu le premier suite à ton insistance et je n'ai pas regretté.
Répondre
B
Je suis sûre que tu aimeras Underground railroad (j'en ai encore des images en tête rien qu'à l’évoquer!)
Insistante moi quand j'ai un coup de cœur?! Si peu ;-)