C'est lundi, que lisez-vous? #298

Publié le 18 Mai 2020

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

C'est une histoire du Far West.

C'est l'histoire d'une simple coccinelle devenue LA Croccinnelle.

C'est l'histoire d'un loup qui rencontre une poule.

C'est l'histoire d'une perte et d'une trouvaille.

C'est l'histoire d'une poule presque mouillée, sans dents mais qui sait parler, et même bien parler!

C'est une histoire qui vous fera bien rigoler, normal c'est du Michaël Escoffier!

Rébellion chez les crayons. Texte de Drew DAYWATT. Illustrations d'Oliver JEFFERS, Kris Di GIACOMO pour l'édition française et par quelques petites mains. Editions Kaléidoscope, mars 2014

Duncan découvre un jour à l’école tout un paquet de lettres ficelées sur la boîte de ses crayons de cire. Chacun d'eux lui a écrit une lettre pour le remercier, se plaindre, s'offusquer, revendiquer, espérer... Certains s'estiment trop, pas assez ou mal utilisés, d'autres sont en colère (quelle est la véritable couleur du soleil? Jaune ou orange? Il faudrait que Duncan tranche!), quand quelques-uns le remercient.

Chaque lettre s'accompagne d'un dessin illustrant sa condition, appuyant ses propos.

C'est drôle et original!

Mots de tête. Texte de Zazie SAZONOFF et photos de Fred CHAPOTAT. Editions du Rouergue, février 2002

Entre expressions, proverbes et jeux de mots, nous explorons les mots qui se bousculent dans la tête d'un enfant, ceux qu'il entend, qu'on lui dit, parfois crie, ce qu'il n'ose pas dire ou ne sait pas comment dire.

Jusqu'à ce qu'ils sortent, en flots d'encre sur le papier. 

J'adore ce genre d'albums, les jeux de mots, les images-objets, c'est toujours plein de créativité d'originalité et de sens.

Mon chien est une princesse. Texte de Sandra LE GUEN et illustrations de Stéphane NICOLET. Editions Casterman, collection "Casterminouche", à paraître le 3 juin 2020

Albert a une chienne, grande, immense, bavante. Une chienne que tous ses copains connaissent sous le nom de Zou. Mais ce qu'ils ne savent pas encore c'est qu'elle est une Princesse, et qu'elle participe brillamment à des concorus de beauté. Et pour le prochain à venir, c'est Albert qui la conduira.

Le petit garçon est fier, mais anxieux. Et s'elle n'y arrivait pas, il faut donc l'aider. Et de mettre en place un programme rigoureux pour la préparer... A moins qu'il ne soit pour le rassurer, lui!

Un album dans un format petit roman, souple, plein d'humour et de tendresse.

ROMAN ADO

Harry Potter et l'Ordre du Phénix. J.K. ROXLING. Editions Gallimard Jeunesse

Quel bonheur ce fut de retrouver Harry Potter!

Dans ce tome, il est en butte, il est frustré, en colère, se sent tour à tour seul, ignoré, écarté, adulé. Les émotions oscillent sans cesse. Et les évènements qui surviennent ne l'apaisent guère.

Il est attaqué par des Détraqueurs à Privet Drive et jugé non coupable, il peut réintégrer Poudlard. Il découvre ce qu'est l'Ordre du Phénix et son histoire. A l'Ecole, Ron et Hermione sont devenus Préfet, une nouvelle Professeure de Défense contre les Forces du Mal, devenue bien vite Inquisitrice pour le Ministère de la Magie, n'a de cesse de semer la discorde, d'établir de nouvelles règles limitantes, Harry se voit interdit de Quidditch à vie, son balai réquisitionné, alors que Ron est le nouveau Gardien de l'équipe depuis le départ d'Olivier Dubois, et qu'il se plaint sans cesse, qu'Hagrid est absent, qu'il ne peut communiquer avec Sirius, qu'il croule sous les devoirs en vue des B.U.S.E. de fin d'année, que sa cicatrice lui fait de plus en plus mal et ses rêves de plus en plus réels. Dumbledore lui fait prendre des cours d'occlumancie avec le Professeur Rogue qui se passetn très mal, Harry n'en saisissant pas l'importance et Rogue ne prenant pas la peine de lui expliquer, et Dumbledore encore moins, qui évite son regard et même son contact.

Seule chose qui l'égaie un peu, Cho Chang de qui il se rapproche, enfin quoique, et Luna Lovegood, jeune fille étrange, lunaire, mais aussi apaisante et les cours secrets de Défense contre les Forces du Mal qu'il prodigue lui-même à une vingtaine d'élèves dans la Salle sur Demande, suite à une initiative d'Hermione.

Ce tome est très oppressant, on sent l'irrémédiabilité, la fatalité de nombreuses choses. Aussi se dévoilent de nombreux pans du passé et de nouvelles facettes des personnages. Notamment de Dumbledore. Lui qui donnait le sentiment de tout savoir, connaître, maîtriser, apparaît comme plus sombre, se donnant (et à Harry) des excuses à la fois sincère mais aussi ressemblant à une forme de manipulation. Est-il si bon et généreux, n'a-t-il pas aussi de sombres secrets inavouables?

Dans la foulée de ma lecture, j'ai vu le film diffusé à la télévision. Ma filel l'a aussi découvert avec moi, même si sa lecture remonte à beaucoup plus de temps. Nous avons trouvé que le film passait extrêmement vite, trop vite (il dure pourtant 2h22) et nous avons déploré qu'ils occultent des pans entiers des intrigues secondaires (alors je ne parle pas des détails!): la colère d'Harry et ses raisons, le Quidditch (pas un moment n'est montré), Ron et Hermione préfets, la discussion d'Harry avec Dumbledore et ses donc ses révélations/excuses, l'Hôpital Sainte-Mangouste, la Maison du Square Grimmaurd...

Cette semaine, je vais donc voir le sixième volet sans avoir lu le roman au préalable. Je ne pourrai que faire des découvertes et éviter ainsi la déception de ne pas retrouver l'ambiance du roman.

ROMAN

La tresse. Laetitia COLOMBANI. Editions Grasset, mai 2017

Ce roman a connu beaucoup de succès à sa sortie et depuis. Et je comprends tout à fait pourquoi!

Laetitia Colombani a entremêlé trois récits, trois femmes, trois destinées, qu'apparemment tout éloigne pour les nouer, les tresser ensemble, pour les lier. Un lien qu'elles ne connaissent pas mais qu'elles peuvent soupçonner, un lien comme un don.

Smita est Indienne. Elle est une Dalit, une Intouchable. Pour échapper à sa misérable condition, et plus encore pour protéger sa fille, elle fuit avec elle. Son parcours sera riche de rencontres et de sens.

Giulia est sicilienne, palermitaine. Elle travaille à l’atelier de son père, créé par son grand-père, qui reprend la tradition de la cascatura: garder les cheveux tombés ou coupés pour en faire des perruques. Entre coutumes et modernisation, Giulia devra agir sans trahir.

A Montréal, Sarah est avocate. Elle est associée dans son cabinet. Une position qui lui a coûté de nombreux sacrifices, des heures de travail à n'en plus finir. Elle a compartimenté sa vie de manière stricte et rien ne doit déborder. Pas même lorsqu'on lui diagnostique un cancer du sein. Malédiction de famille et des origines. Mais dans ce milieu de requins dans lequel elle évolue, toute faiblesse ou jugée telle, est un atout, une arme pour un autre.

Ces trois femmes ont en réalité beaucoup en commun et au fil des récits, entrecoupés par les interventions d'une voix off, nous voyons s'affermir le lien qui va bientôt les relier.

Autour d'elles, Laetitia Colombani nous restitue leur contexte de vie. Celui de Smita est effrayant, révoltant. Les coutumes indiennes à l'égard des Intouchables, des femmes (et pire lorsqu'elles sont veuves) sont atroces. 

Giulia navigue entre deux eaux, elle connaît et vit au même moment un épisode extrêmement douloureux et un moment unique et beau. 

Quant à Sarah, son épreuve lui apporte de l'humilité et de l’humanité.

J'ai aimé l'écriture de Laetitia Colombani, pleine de douceur, même pour décrire le laid, pleine d’empathie pour ses personnages. Une fosi refermé, son roman dégage beaucoup de lumière et d'espoir, de paix même.

BD

India Dreams

Tome 3- A l'ombre des Bougainvilliers

Tome 4 - Il n'y a rien à Darjeeling

 

Editions Casterman.

Je vous ai présenté ICI les tomes 1 et 2 dans lesquels nous avons fait connaissance avec Emy et Jarawal. Elle est fille d'un capitaine de l'armée colonial britannique eux Indes. Lui est le fils du Maharadja Dharma Singh, de Khalapour.

Ils se sont connus enfants, se sont retrouvés environ quinze ans plus tard, sont retournés sur les traces de leurs parents, pour expliquer leur disparition, retrouver un vieil ami commun. A la fin du tome 2, Emy avait mystérieusement fui.

Dans ces deux tomes, nous sommes vingt ans plus tard, en 1965, avec Kamala, la fille d'Emy. Elle a vingt ans, elle est jeune, belle et pleine de vie et fait avec ses amis hippies un voyage au Nord, vers le Tibet, avant de se rendre à Darjeeling.

Ainsi fait-elle des découvertes, a-t-elle des révélations de secrets, connaît-elle des dangers avec ses amis en raison des remous politiques dans ces régions frontalières, montagneuses et isolées.

A nouveau des tomes riches qui entremêlent l'histoire intime et familiale à la Grande Histoire. Il n'est pas aisé de tout saisir, et je pense les relire pour en saisir tous les aspects et compléter ma présentation de cette série aussi intéressante que belle visuellement.

Louca - Tome 4 - L'espoir fait vivre. Bruno DEQUIER. Editions Dupuis.

C'est avec plaisir et sous les yeux ravis de mon 10 ans que je poursuis cette sympathique série, d'apparence légère mais qui aborde des thèmes sensibles comme l'apparence, l'estime et la confiance en soi, l'amitié, l'entraide et l'honneur (dans le sens noble du terme).

Une étrange amitié lie Louca, l'ado loser à Nathan, le beau gosse footballeur à qui tout semble réussir. Tout les oppose et pourtant seul Louca peut voir Nathan, et lui parler. Car Nathan est mort quelques temps auparavant et depuis, son fantôme rôde dans l'enceinte du lycée. Par un heureux hasard de circonstances, Louca a intégré l'équipe de foot du lycée, qui n'est pas "simplement" menacée de relégation, mais bien de disparition pour un projet immobilier... 

Le match qui se joue est donc crucial. Dans la première mi-temps, Louca est livré à lui-même, Nathan étant parti pour trouver des réponses quant à sa mort. Mais lorsqu'il décide de revenir, le cours du match s'inverse et l'équipe de Louca du Lycée Franquin l'emporte.

Derrière les pitreries de Louca et le côté léger du foot, on découvre en même temps que Nathan, ou Julie (celle que Louca aime en secret), des réminiscences de leurs mémoires, des moments qui expliquent ou décrivent leur passé et /ou la mort de Nathan. 

Il me reste encore trosi tomes à découvrir (et la série n'est pas finie)!

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Jusqu'ici tout va bien. Marie COLOT. Editiosn Alice Jeunesse, collection Tertio, juin 2017

Présentation éditeur:

Jozef est du genre petite frappe : vol à la tire, deal de drogue. Jozef est prêt à tout pour prendre sa vie «en mains» et sortir de la misère sociale dans laquelle vivent ses parents, d’honnêtes travailleurs. Pour ça, il n’hésite pas à prendre des risques, comme dealer sur le territoire du caïd du coin. Mais pour le moment, il a des préoccupations plus urgentes. Assis à même le sol, menotté à un radiateur parce qu’il n’y a plus de cellules vides, il attend de passer devant le commissaire pour vol à main armée dans une supérette. Il ne s’inquiète pas. Il sait comment s’en sortir. Il doit s’en sortir. Parce que dans quelques heures, il a rendez-vous avec la plus belle fille du quartier. Et il a bien l’intention de passer l’après-midi dans ses bras. Le problème, c’est que son complice vient de le balancer. Et ça, c’était pas prévu. Pour Jozef, c’est le centre éducatif fermé à coup sûr, et illico. Il faut qu’il s’échappe, il faut qu’il se fasse la malle. Il faut qu’il voie Amel.

Un nouvelle perle de Marie Colot. Un roman choc, haletant, dans lequel le lecteur va passer vingt-quatre heures dans la vie et dans la tête d’un jeune ado délinquant. Forcément cette proximité, ça crée des liens… obligeant le lecteur à papillonner de la compassion à l’indignation, de l’indignation à la compassion. Parce qu’il est attachant, ce gamin. Il vole, il deale, mais il a des principes et, contre toute attente, du cœur. Et puis, il est amoureux et prêt à tout par amour, comme n’importe quel ado de son âge.

Après avoir été dans la sélection des Incontournables 2016-2018, ce roman vient de recevoir le Prix Victor 2020.

3/ Que vais-je lire ensuite?

La Danse des paons. Sharon MAAS. Editions J'ai lu, mai 2004

Présentation de l'éditeur:

" Elle ne parvenait pas à détacher ses yeux de cet être humain miniature qui dormait paisiblement la tête posée sur l'oreiller (..). Ce fut un coup de foudre. Dès l'instant où elle posa les yeux sur elle, Rita aima sa sœur d'un amour total où se mêlaient de la vénération et un désir de protection ; un amour trop grand pour une enfant de dix ans. " Rita, petite sauvageonne guyanaise, est le fruit d'un amour interdit entre un Indien et une métisse. Sa mère meurt alors qu'elle n'a que quelques mois et son père est un doux rêveur qui la laisse très souvent libre. Avec l'arrivée de Marilyne, sa belle-mère, la vie de Rita change radicalement. Celle-ci lui impose une règle de conduite très stricte et, par manque de savoir-faire, lui donne la responsabilité d'Isabelle, sa fille qui vient de naître. Une étrange relation va alors se dessiner entre les deux sueurs, faite de haine, de jalousie, d'admiration et d'envie... Voici une fable légère et réaliste sur la recherche du bonheur, un véritable voyage de l'enfance vers l'âge adulte.

Pour finir, je vous mets le lien des articles publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Et surtout, prenez soin de vous!!

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hilde 21/05/2020 11:11

Je viens de commencer à lire "La Tresse". En ce moment, j'ai envie de relire Harry Potter, peut-être pendant le Mois Anglais. Bonne lecture Blandine!

Blandine 21/05/2020 12:49

Merci beaucoup Hilde! J'ai beaucoup aimé La Tresse, léger mais avec des thèmes forts. Et Harry Potter <3 Belle semaine livresque à toi!

FondantGrignote 18/05/2020 13:17

Tes 4 premiers titres sont absolument craquants !! :-) Bonne semaine, Blandine !

Blandine 18/05/2020 20:58

Très différents, très sympas! Merci Fondant, bonne semaine à toi aussi :-D