L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA. Romain PERTUOLAS, Zidrou et Kyun EUN PARK – 2017 (BD)

Publié le 18 Mars 2020

L’extraordinaire

voyage du Fakir

qui était resté coincé

dans une armoire

IKEA

 

Adapté du roman de Romain PERTUOLAS (2013)

 

Scénario de Zidrou et Falzar

Dessin de Park Kyun Eun et Samir Dahmani

Couleurs de 1ver2anes

 

Editions Jungle, octobre 2017

54 pages

 

Thèmes : Humour, Adaptation, Voyage

 

Comment résister à une promotion Ikea ?

Oui, cette célèbre enseigne bleue et jaune chez qui on va toujours avec une idée (et liste) bien précise mais dont on ne sait jamais avec quoi, ni comment, on va en ressortir !

Donc oui, comment résister à l’une de leurs promotions ?

Ajatashatru Lavash Patel, pseudo-fakir indien, n’hésite pas à utiliser celle du lit à clous « Kisi frøts Pik » pour dépouiller, une fois de plus, les habitants de son village.

Et quitte à bien les escroquer, autant se rendre loin, très loin, à l’autre bout du monde même.

 

C’est ainsi qu’Ajatashatru Lavash Patel arrive à Paris, s’extasie devant l’ouverture et fermeture automatique de portes vitrées avant de prendre un taxi, celui de Gustave Palourde, Gitan qui aime rouler ses clients par de longs, très longs détours…

Mais il semblerait qu’il soit tombé sur plus malin que lui !

 

Et voici le début d’une course-poursuite rocambolesque entre Aja (comme va se faire appeler notre fakir par une jolie jeune femme rencontrée au restaurant d’Ikea – Marie Rivière) et Gustave, qui connait du monde dans tout et partout…

La couverture donne le ton de cette adaptation dont je n'ai pas lu le roman original (je ne peux donc pas comparer).

 

Et c’est ainsi que caché dans une armoire, Ikea donc, Aja, qui attend le lendemain pour acheter son matelas puisque en rupture de stock, se retrouve en Angleterre, avec des migrants soudanais, renvoyé avec eux en Espagne, avant de partir en Italie, et même en Lybie…

Je vous laisse imaginer, ou mieux, lire comment !

 

Chemin faisant, il rencontre différentes gens et/ou confronté à sa solitude, il raconte son histoire et aussi une histoire.

Tel un Siddhartha des temps contemporains, chacune des situations rencontrées lui permet de remettre en cause son existence passée, de s’interroger sur l’état du monde et de connaître des sentiments nouveaux, tels l’empathie, l’amitié, la confiance, l’amour…

Chacune de ces prises de conscience est appelée « électrochoc » et est numérotée. Siddhatha en a connu trois, Aja en connaîtra sept !

Y avait du travail.

 

C'est une histoire loufoque, limite absurde, qui verse parfois dans la caricature certes, mais qui aborde des sujets (toujours) brûlants d’actualité (le roman date de 2013) : crise des migrants, xénophobie, idées reçues, cachet des acteurs, le consumérisme…

 

La fin est belle et touchante, fait un clin d’œil à l’un de nos héros bien à nous, célèbre le vivre ensemble.

Des références, il y en a plein dans cet album : historiques, politiques, littéraires, issues de la culture populaire … J’adore les rechercher !

On les trouve dans les bulles mais aussi dans les dessins, qui sont dynamiques et colorés, avec des expressions faciales très prononcées.

 

Une histoire farfelue, qui fait rire et réfléchir, ça ne se refuse pas ! (Surtout en ce moment!)

L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA. Romain PERTUOLAS, Zidrou et Kyun EUN PARK – 2017 (BD)
L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA. Romain PERTUOLAS, Zidrou et Kyun EUN PARK – 2017 (BD)
L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA. Romain PERTUOLAS, Zidrou et Kyun EUN PARK – 2017 (BD)

Cet album participe au RDV « BD de la semaine » qui se passe aujourd’hui chez Moka (CLIC), aux « Etapes indiennes » d’Hilde, ainsi qu’au « Petit Bac 2020 », pour ma 3e ligne, catégorie Objet.

 

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Fan de la plume loufoque de Puértolas, j'aimerais beaucoup lire cette adaptation! Je ne savais même pas qu'elle existait !
Répondre
B
C'est chose faite ;-) et moi, il me faudrait découvrir son écriture, mais avec un autre roman!
S
Lu le roman et la BD ne me tente pas plus que cela ;)
Répondre
B
Pas de soucis ;-)
H
Je suis vraiment tentée. Une petite dose d'humour et des valeurs humaines, ça ne se refuse pas!
Répondre
B
Exactement!!
C
Pas lu le roman, mais la BD me tente bien, surtout si tu dis qu'elle fait à la fois rire et réfléchir ! :)
Répondre
B
Elle aborde des thèmes forts mais avec comique et situations absurdes... J'aime ce mélange des genres et les clins d'oeil disséminés.
N
Pourquoi pas ? comme toi je n'ai pas lu le roman, mais il a fait rire beaucoup de gens !
Répondre
N
En fait, j'ai retrouvé le roman dans ma pal... Il rejoint la pal du challenge des "étapes indiennes" (que je n'ai toujours pas commencé, mais maintenant c'est le mois du japon !!!)
B
Voilà! Je ne pense pas le lire et en rester avec la BD, d'autant que j'ai passé un très bon moment de lecture.
B
j'avais essayé de lire le roman dont j'avais vu de nombreuses critiques positives. Je n'ai jamais réussi à passer le cap du premier chapitre. Du coup je sais pas si j'ai envie de me laisser tenter par la BD.
Répondre
B
Arf, je serais pareille... Je n'ai pas lu le roman mais avec la BD, ça va forcément plus vite à lire...
M
Le livre m'est tombé des mains, je ne pense donc pas lire cet album.
Répondre
B
Je ferais pareil ;-)
F
J'ai lu un seul roman de l'auteur et je n'avais aps aimé (pourtant j'aime bien l'absurde), du coup je vais passer pour cette adaptation.
Répondre
B
Je comprends!
B
a priori l'adaptation est fidèle au roman original. à voir si le dessin correspond à ce que j'avais en tête
Répondre
B
Qu'un seul moyen pour le savoir ;-)
R
Oh il est sorti en BD...interessant...a lire quoi pour voir...;)
Répondre
B
Exactement!
M
Cet album-là, je l'ai lu. Et j'ai trouvé qu'il ne cassait pas trois pattes à un canard. Tout Zidrou qu'il soit, je m'y suis ennuyée. C'est peut-être parce que j'avais lu le roman quand il est sorti (il m'avait permis de déconnecter le neurone le temps d'une lecture d'ailleurs). Mais cette adaptation BD, sitôt lue sitôt classée
Répondre
B
Voilà, la BD fait du bien et permet de s'évader... Mais je ne suis pas assez connaisseuse de Zidrou pour pouvoir comparer ;-) Et je n'ai pas lu le roman non plus...
S
Je n'avais pas accroché avec le roman, je passe mon tour ! ;)
Répondre
B
N'ayant pas lu le roman, je ne peux pas comparer... mais je comprends!
C
Une BD qui peut faire du bien !
Répondre
B
Exactement!
N
Quels extraordinaires pouvoirs que ceux des livres et de notre imagination, qui nous permettent de voyager, de nous évader, même pendant qu'on ne le peut plus :-))
Votre chronique m'a donné vraiment envie de découvrir cette BD aux accents burlesques mais qui soulève des thèmes importants. Bonne semaine Blandine, et bonnes lectures, malgré les emplois du temps bouleversés.
Répondre
B
Je vous rejoins totalement Nancy!
Belle semaine et bonnes lectures à vous, malgré... malgré....