C'est lundi, que lisez-vous? #284

Publié le 3 Février 2020

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

Que d'émotions Chaperon Blog Vivrelivre

Que d'émotions Chaperon! Richard MARNIER et Aude MAUREL. Editions Frimousse, 2017

Vous me connaissez, le conte du Petit Chaperon Rouge, j'adore! Aussi, dès que j'aperçois un album sur lui, je ne peux résister, et avec ces deux auteurs, encore moins!

L'histoire qui nous est racontée est très proche du conte remanié par les Frères Grimm, une jolie fillette blonde toute de rouge vêtue, sommée par sa mère de se rendre au chevet de sa grand-mère malade, qui habite de l'autre côté de la forêt, qui ne doit pas traîner en chemin mais qui rencontre le loup, qui l'embobine, qui arrive chez sa Mamie avant elle, l'avale et l'enfant ensuite, avant qu'un chasseur ne les délivre et ne mette à leur place des pierres...

La grande originalité de cet album repose sur un phrasé un peu plus contemporain (mais qui n’oublie pas "la bobinette qui cherra" et la liste des questions de l'enfant au Loup dans le lit) et surtout dans son choix graphique qui met l'accent sur les émotions ressenties par le Petit Chaperon Rouge au fil de l'histoire: sérénité, fierté, embêtement, ennui, suspicion, colère, peur... Des émotions bien connues mais aussi plus subtiles que celles rencontrées généralement.

Sur la page de gauche, le texte et des illustrations en silhouettes, toutes rouges. Sur la page de droite, le visage du Petit Chaperon Rouge, en gros plan, et qui exprime ses sentiments. Et en arrière-plan, comme un papier peint, des éléments qui reprennent le moment de l'histoire. C'est très bien trouvé, beau, original, attractif et ouvre à la discussion.

Forcément, j'adore!

naissance Ganesh blog Vivrelivre

La naissance de Ganesh. Texte de Marie SELLIER et illustrations de Catherine LOUIS. Editions Picquier Jeunesse, mars 2007

Ganesh, le Dieu à tête d'éléphant cher aux Hindous, n'a pas toujours eu cette apparence. Il est né petit garçon, avec une tête humaine, grâce à l'amour de sa maman Parvati, qui a profité de l'absence de son époux bien-aimé, le dieu Shiva, parti combattre les démons, pour faire un enfant, seule. Ainsi est né Ganesh. Durant cinq ans, ils vécurent sans nouvelles de Shiva, qui revint un jour au palais, incognito et qui trancha la tête de l'enfant. Voulant consoler sa femme, et ayant tous les pouvoirs, il chercha la tête qui demeura introuvable. Parvati lui dit alors que n'importe quelle tête ferait l'affaire, il lui suffirait de prendre la première qu'il verrait... Et ce fut celle d'un jeune éléphant...

Cet album aux illustrations vives et colorées nous raconte donc qui est Ganesh et pourquoi il a cette tête. Un conte à la fois beau (la famille, l'amour) et cruel (pour l'animal et l'éléphant en particulier). Il se referme sur les représentations du Dieu et les croyances qui lui sont associées.

L'Ours et la Lune Blog Vivrelivre

L'ours et la Lune. Antoine GUILLOPPÉ. Canopé Editions et Editions de l'Elan Vert, collection "Pont des Arts", 2014

C'est grâce au challenge Instagram #challenge52albumsjeunesse que j'ai découvert ce magnifique album, qui met en scène l'ours blanc du sculpteur François Pompon dans une balade autour du monde grâce à la Lune. Ainsi découvre-t-il, et nous avec , des paysages insolites et des animaux (tous sculptés par F. Pompon), ainsi forgent-ils des amitiés sous le ciel étoilé... Et quand enfin, il rentre chez lui, un merveilleux spectacle s'offre à lui.

Quelle merveille! un texte empreint de poésie, des illustrations à l'apparence minimalistes qui privilégient le bleu et ses nuances,  de multiples détails disséminés ça et là... et en toute fin, deux pages documentaires. Je suis sous le charme!

Clic et Cloc Blog Vivrelivre

Clic et Cloc. Texte et illustrations d'Estelle BILLON-SPAGNOL. Editions Talents Hauts, octobre 2019

Clic et Cloc sont eux oiseaux, amis inséparables, faisant toujours tout ensemble, toujours ensemble, indissociables. Jusqu'au jour où Cloc disparaît. Panique pour Clic qui se sent démuni, abandonné, esseulé, inquiet, désemparé. Il le cherche, par ici ou là, se renseigne auprès de lui ou d'elle... Jusqu'à le retrouver. Depuis, Clic et Cloc sont toujours les meilleurs amis du monde, souvent ils sont ensemble, et parfois pas. Et c'et très bien comme ça.

Un très bel album aux illustrations minimalistes, joliment rehaussées de quelques couleurs pour nous raconter l'amitié exclusive puis le besoin de partage, d'évasion sans que cela n'appauvrisse la relation, bien au contraire, puisque cela l'enrichit. mais aussi une quête d’identité: exister avec l'autre, par l'autre, sans l'autre. Une bien belle découverte qui participe au Prix des Incorruptibles (maternelle) cette année!

ESSAI

Honoré et moi - blog Vivrelivre

Honoré et moi. Titiou LECOQ. Editions de l'Iconoclaste, octobre 2019

Balzac, autant le dire de suite, comme beaucoup de ses amis auteurs contemporains, je n'aimais pas. Lecture scolaire obligatoire et étude un rien ennuyante (pour ne pas dire autre chose) de ses romans, de sa vie, de son époque... Non vraiment, je n'aimais pas. Et pourtant, lorsque j'ai su que ce livre était sélectionné pour le Grand Prix des Lectrices Elle ai-je été emballée et même impatiente!

Et à la lecture, quel régal! Titiou Lecoq nous le raconte d'une manière originale qui nous le rend attachant et proche. D'autant qu'elle conclut son livre par une sorte de parallèle pamphlétaire contre le gouvernement actuel et son chef.Ce qui nous rend Balzac, et son oeuvre, très contemporains.

J'ai donc eu un coup de coeur extra génial et fortement enjoué, pétaradant même, pour cette biographie décalée, dynamique, pleine de punch et de pep's, à l'image de sa couverture vitaminée, qui bouleverse les codes conventionnels.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

La couleur pourpre Blog Vivrelivre

La couleur pourpre. Alice WALKER. Editions Pavillons poche

C'est lors de la première édition du challenge African American History Month d'Enna que j'ai découvert ce roman, qu'Enna adore et recommande chaudement

Début XXe siècle, sud des Etats-Unis,

Nous faisons connaissance avec Celie, 14 ans au début du roman, une jeune femme noire, pas très jolie, pas très fine de corps et d'esprit mais robuste, très bonne ménagère et douée avec les enfants, alors que sa mère (ou mère de substitution) est malade puis meurt. Son père abuse d'elle, la met enceinte deux fois, se débarrasse des enfants (les tue ou les donne/vend?) avant de se débarrasser d’elle aussi en la mariant en Mr..., alors que sa petite soeur, Nettie, en était amoureuse, et qu'ils se courtisaient. Qu'importe, l'aînée passe en premier, et Mr ... a quatre enfants, Celie est plus indiquée.

Nous la suivons donc dans son quotidien, fait de méfiance, de coups et de répétitions, à peine égayé par la présence de Nettie qui bientôt part, jusqu'à ce que l'amour de son mari, Shug Avery, une chanteuse de blues fumeuse et libre, ne s'installe chez eux car malade. Elles se lient d'amitié et Shug entreprend de la déniaiser quelque peu. Et il y a Sofia, la femme d'Harpo, le fils aîné de Mr..., qui ne se laisse pas faire.

Le phrasé est particulier, très oral, très simple. et pourtant, passée la surprise, il se lit très bien. Il restitue des lettres que Celie écrit à Dieu, ne pouvant se confier à personne d'autre. Celie n'a pas une haute estime d'elle-même. Habituée à être rabaissée, humiliée, cognée, elle préfère ne pas dire les choses, même lorsqu'elle a les mots... Et l'on subit sa violence, et la violence que toutes les femmes noires subissent au sein de leur famille et foyer, cette violence admise, quotidienne, banalisée: le fait d'être femme et le fait d'être noire. 

Il me tarde de continuer ma lecture.

3/ Que vais-je lire ensuite?

Santa Muerte Blog Vivrelivre

Santa Muerte. Gabino IGLESIAS. Editions Sonatine, 20 février 2020

Présentation de l'éditeur:

Santa Muerte, protegeme…
Austin, Texas. Tu t’appelles Fernando, et tu es mexicain. Immigré clandestin. Profession ? Dealer. Un beau jour… Non, oublie « beau ». Un jour, donc, tu es enlevé par les membres d’un gang méchamment tatoués qui ont aussi capturé ton pote Nestor. Pas ton meilleur souvenir, ça : tu dois les regarder le torturer et lui trancher la tête. Le message est clair : ici, c’est chez eux.

Fernando croit en Dieu, et en plein d’autres trucs. Fernando jure en espagnol, et hésite à affronter seul ses ennemis. Mais avec l’aide d’une prêtresse de la Santería, d’un Portoricain cinglé et d’un tueur à gages russe, là oui, il est prêt à déchaîner l’enfer !
 
Écartelé entre deux pays, deux cultures, deux traditions, Fernando est un antihéros des temps modernes. Quand toutes les frontières se brouillent, seul un nouveau genre littéraire peut dessiner le paysage. Gabino Iglesias invente donc ici le barrio noir. Il y conjugue à merveille douleur et violence de l’exil, réalisme social et mysticisme survolté, mélancolie et humour dévastateur.

29 janvier et le thème est Animaux

Et de vous parler d'une ourse bleue, d'une collection, de méduses, d'expressions animales...

Pour finir, je vous mets le lien de l'article publié la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 13/02/2020 19:36

J'ai vu le film La couleur pourpre il y a très longtemps, je me souviens que certaines scènes m'avaient choquée par leur dureté, j'aimerais découvrir le livre...
Je suis très, très en retard sur votre blog :/

Blandine 14/02/2020 14:22

A moi de découvrir le film à présent... Je me représente bien ces scènes dont vous parlez... heureusement la fin est lumineuse!

Nathalie 03/02/2020 22:32

Quels beaux albums ! L'ours et la lune m'attire particulièrement... J'adore également la couverture de Santa Muerte (on a envie de la colorier !!)

Blandine 12/02/2020 16:47

C'est exactement ça ;-) L'ours et la Lune est vraiment très beau, j'espère que tu pourras le découvrir!