C'est lundi, que lisez-vous? #269

Publié le 21 Octobre 2019

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS / ROMANS JEUNESSE

L'album-roman est une chouette collection des éditions Frimousse, dont je vous ai déjà présenté quelques titres sur le blog (Croque-Manoir; L'enfant de la pluie; A l'ouest rien de nouveau). Un concept entre-deux, un format grand mais fin, qui unit de nombreuses illustrations à un texte, chapitré, des jeux de mots, de l'humour et des références. J'adore!

Voici les deux derniers titres parus:

En route pour le Rock'n Roll. Texte d'Olivier DUPIN et illustrations de Raphaël MAADEN. Editions Frimousse, juillet 2019

Le garçon de notre histoire va ENFIN pouvoir aller voir son groupe de rock préféré en concert. Un an qu'il attend cela!! Ce n'est pas à côté, il faut prendre la voiture et faire de la route, mais ce n'est pas un souci, sa maman a TOUT prévu. Et c'est confiant, impatient, qu'il part... pour s'arrêter une heure plus tard... panne de voiture... Le liquide de refroidissement! Qui pense au liquide refroidissement? Eh bien pas sa maman, qui avait pourtant TOUT prévu!

S'ensuit une série de péripéties toutes plus rocambolesques les unes que les autres, qui les mènera bien en ville pour le concert... mais ils ne sont pas encore au bout de leurs surprises!

Une histoire sympathique et rigolote, pour apprendre à positiver, à être confiant, malgré les aléas ou épreuves qui peuvent se dresser.

Un piano sans queue ni tête. Texte d'Anne-Sophie TILLY et illustrations d'Yves DUMONT. Editions Frimousse, avril 2019

Un matin, le piano du Conservatoire est retrouvé tout en haut de la falaise. Qui l'a mis là, comment et pourquoi? C'est à l’Inspecteur Lépingle qu'il revient de mener l'enquête et de retrouver l'auteur (ou les auteurs) de cette blague, ce délit?

Une enquête rocambolesque, truffée de fausses notes, au suspense qui va crescendo, aux références et jeux de mots nombreux. J'adore!

ROMAN

La mer à l'envers. Marie DARRIEUSECQ. Editions P.O.L., août 2019

Pour Noël, Rose, mère de famille et psychologue, a reçu en cadeau une croisière sur la Méditerranée. Ce temps passé avec ses enfants (Emma et Gabriel), entre ici et ailleurs, est censé lui donner de quoi réfléchir à sa vie, tant personnelle que familiale. Doit-elle rester, quitter son mari, Christian, agent immobilier au bord de la crise de nerfs? Le déménagement de Paris à Clèves (au Pays Basque) sera-t-il la planche de salut tant attendue?

Alors qu'ils se dirigent vers la Grèce, le paquebot s'arrête, une embarcation est vue au loin et ceux à son bord, recueillis. Il s'agit de migrants. Poussée par la curiosité et le besoin de faire quelque chose, Rose s'empresse d'aller (les) voir et offre le téléphone de son fils à un jeune, prénommé Younès. 

Dès lors, ce qui semblait avoir de l'importance n'en a plus. Elle prend de plein fouet l'écart entre leurs deux vies, confort contre précarité, ses soucis sont-ils réels, fondés, sa vie n'est-elle pas que futilité, les désirs de ses enfants que des caprices... ? Et pourtant, eux aussi ont leurs soucis, leurs problèmes relationnels, leurs secrets, leurs peurs...

Son téléphone sonne, souvent, avec comme image le visage encore poupin de son fils. Elle n'a pas modifié le contact. Elle ne répond pas. Un jour, pourtant elle le fait, et se rend à la Gare de Lyon où elle a compris qu'il arriverait le soir même. Mais elle  ne l'aborde pas, elle le suit. Puis déménage. Sonne encore le téléphone. Il a des problèmes, il la réclame, chevilles en piteux état à force de tentatives ratées. Elle se rend à Calais, depuis Clèves, après avoir tout raconté à Christian, le ramène, prend soin de lui, le soigne, lit beaucoup, se découvre un don, son carnet de consultations se remplit malgré les regards, mauvaises langues ou prédictions. Lui n'a qu'une idée en tête, partir, se rendre en Angleterre.

Cela lui fait un peu mal, à Rose, ce désir de fuite, elle qui prend tant soin de lui, qui le materne ce grand ado (il a quoi, 15-20 ans?) et pourtant elle l'aide, sans faillir, et s'accroche.

La fin  pourrait s'avérer double. 

L'écriture de Marie Darrieussecq (que je lis pour la première fois) est douce, tendre, intime, poétique. Et de me souvenir de La loi de la mer de Davide Enia que j'avais tant aimé, qui m'avait tant émue...

BD

Paris 2119. Zep et Dominique BERTAIL. Editions Rue de Sèvres, janvier 2019

Qu'il semble loin (et ringard) le XXe siècle avec ses déplacements à pied, en métro, en voiture, ses balades, ses auteurs romantiques, le ciel bleu, les hésitations ou les impulsions... En ce XXIIe siècle, la pluie tombe en permanence, conséquence écologique, des milliers de drones volent en permanence dans l'air, vous scanne le visage, vous autorisant à entrer, ou non, dans les différents lieux ou bâtiments, enregistrant le moindre de vos déplacements. Chacun, ou presque, est doté d'une puce implantée dans le poignet. Et surtout, il y a le transcore. C'est si pratique! Plus d'heures perdues inutilement en avion ou de crainte d'être en retard, une cabine comme un ascenseur, et hop, vous voilà télétransporté là où vous souhaitez vous rendre.

Tristan Keys n'aime pas cette technologie. A l'inverse de sa petit amie Kloé qui ne cesse de l'utiliser mais qui se plaint aussi régulièrement de maux de tête et d'avoir les yeux qui brûlent. Et puis, il voit des choses étranges, des miliciennes qui effacent quelqu'un. Il essaye de reprendre contact avec son ancien professeur et se rend à Londres, obtient des informations... qui lui coûteront cher... à moins que... Cela ne soit finalement la liberté!

Après The End, Zep fait à nouveau dans la science-fiction pour nous décrire un monde pas si éloigné de nous aujourd’hui. Un monde archi technologique, ultra sécuritaire, surconsommateur, qui se profile déjà. Il instaure une ambiance à la "1984" et fait le lien avec son précédent album par le biais des arbres. De quoi frémir!

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Jour de courage. Brigitte GIRAUD. Editions Flammarion, 21 août 2019

Présentation de l'éditeur:

Lors d’un exposé en cours d’histoire sur les premiers autodafés nazis, Livio, 17 ans, retrace l’incroyable parcours de Magnus Hirschfeld, ce médecin juif-allemand qui lutta pour l’égalité hommes-femmes et les droits des homosexuels dès le début du XXe siècle. Homosexuel, c’est précisément le mot que n’arrive pas à prononcer Livio : ni devant son amie Camille, dont il voit bien qu’elle est amoureuse de lui, ni devant ses parents. Magnus Hirschfeld pourrait-il parler pour lui ? Sous le regard interdit des élèves de sa classe, Livio accomplit alors ce qui ressemble à un coming out.
Deux histoires se mêlent et se répondent pour raconter ce qu’est le courage, celui d’un jeune homme prêt à se livrer, quitte à prendre feu, et celui d’un médecin qui résiste jusqu’à ce que sa bibliothèque de recherche soit brûlée vive. À un siècle de distance, est-il possible que Magnus Hirschfeld et Livio se heurtent à la même condamnation ?

Livio, 17 ans, fait un exposé sur les premiers autodafés nazis en cours d'histoire et en profite pour présenter Magnus Hirschfeld. Un médecin allemand, juif, du début XXe siècle, qui parla sexualité, qui lutta pour l'égalité hommes-femmes, comme pour les droits des homosexuels.

Sous l’œil circonspect de sa professeure, l’œil interrogatif de son amie Camille avec qui il passe tout son temps mais à qui il n'a rien dit de cet exposé ni de ses recherches, et l’œil à la fois intéressé/désintéressé/poli/ahuri de ses camarades, Livio lie l'histoire, le combat de Magnus à la sienne. Car parfois, parler d'un autre pour parler de soi semble être une bonne solution...

On comprend, entre les mots, que Livio, à l'issue du cours, a disparu. Et en même temps que nous progressons dans son exposé, nous l'appréhendons, lui.

J'aime beaucoup l'érciture, très douce et imagée, de Brigitte Giraud, que je découvre grâce au Grand Prix des Lectrices Elle.

3/ Que vais-je lire ensuite?

Un insaisissable paradis. Sandy ALLEN. Editions Belfond, 19 septembre 2019

Présentation de l'éditeur:

C’est l’histoire vraie d’un garçon qui a grandi à berkeley californie pendant les années soixante et soixante-dix, incapable de s’identifier à la réalité et pour ça étiqueté schizophrène paranoïaque psychotique pendant le reste de sa vie ;
En 2009, Sandy Allen reçoit une grande enveloppe de papier kraft. À l’intérieur, l’autobiographie de son oncle Bob. Dans la famille, tout le monde le trouve étrange, certains diraient même fou, et c’est pourtant Sandy qu’il a choisie pour réécrire son histoire.

Et Sandy de plonger dans la vie d’un gamin fan de Jimi Hendrix, enfant des sixties, dont l’existence bascule un jour de 1970, alors qu’il est enfermé dans un hôpital psychiatrique, tenu à l’isolement, soumis à un cocktail narcotique de choc et déclaré schizophrène.

À la manière de Maggie Nelson avec Les Argonautes, Sandy Allen bouscule les frontières de la biographie, de l’essai ou encore de la fiction, et nous entraîne dans l’histoire renversante d’un homme hors du commun. Étoffant son récit de croustillantes anecdotes familiales et d’une étude passionnante de la psychiatrie à travers les âges, Sandy Allen signe une œuvre audacieuse, sensible, intelligente, et donne enfin une voix à ceux qui vivent dans d’insaisissables paradis.

Pour la semaine 41, le thème est "O comme Octobre"

Que des albums chouchous. La Grande Plongée est ICI sur le blog.

 

Pour la semaine 42, le thème est "Feuilles"

Et de penser aux feuilles d'automne qui virevoltent au vent (pensée pour la si belle Chanson d'automne de Verlaine), parées de leurs multiples couleurs...
.
Et si bien mises en valeur dans ce superbe album si bien nommé :
Rouge-Feuille d 'Eric Wantiez et Juliette Parachini -Deny aux Editions Cépage
.
Couleurs, amitié, entraide, quête, passage du temps et des saisons, il est à découvrir davantage LA <3

***

Pour finir, je vous mets les liens des articles publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celles à venir!

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
J'aime bien votre C'est lundi aux couleurs d'octobre, merci pour les découvertes de ces titres, Blandine <3
Je note Paris 2119 pour des idées de cadeaux BD !
Belle semaine avec votre trio.
Répondre
B
Merci beaucoup Nancy <3
L'après Titeuf de Zep est vraiment bon et à (faire) découvrir ;-)
Belle semaine à vous aussi!