Sherlock Holmes -Une étude en rouge. Arthur Conan Doyle - 1995

Publié le 26 Mars 2019

Sherlock Holmes

Une étude en rouge

 

Arthur Conan Doyle

Editions Librio, mai 1995

Première publication en 1887

 

130 pages

 

Thèmes : Angleterre, Enquête, USA, Amour, Sciences

 

Sherlock Holmes, bien sûr, je connais, mais je n’avais encore jamais lu un roman d’une de ses enquêtes.

C’était toujours en adaptation : album jeunesse, roman jeunesse, BD.

D’une manière directe ou détournée.

Il était donc temps d’y remédier.

*

Ce roman nous raconte la rencontre et le début de la cohabitation puis de la collaboration entre Sherlock Homes et de Dr Watson, notre narrateur.

Ce dernier est un médecin, anciennement militaire, revenu à Londres suite à une blessure à l’épaule en Afghanistan.

Quant à Sherlock Holmes, Watson nous le décrit ainsi : « Son ignorance était aussi remarquable que sa science », fort studieux, violoniste, doté d’une formidable mémoire, qui délaisse ce qui ne lui sert pas pour son travail de détective, et qui se révèle être aussi énergique qu’apathique…

 

Alors qu’ils apprennent à se connaître l’un l’autre, quelques visiteurs viennent au 221 Baker Street.

C’est une lettre émanant de Tobias Gregson, Inspecteur à Scotland Yard avec Lestrade, « tous deux constituant l’élite d’un mauvais lot, actifs et énergiques, mais très conventionnels » selon Sherlock, qui va les faire sortir un peu… et réaliser leur première enquête.

 

Un corps sans vie est découvert dans une maison inhabitée de Lauriston Gardens, sans aucune trace de violence, si ce n'est ce sang répandu qui n'appartient pas à la victime, et cette impression de haine mêlée d'horreur sur son visage.

Qui est-ce? Comment est-il arrivé là? Que veut dire cette inscription écrite avec du sang dans le coin le plus sombre de la pièce? 

Autant de mystères qui n'en sont quasi pas pour Sherlock Holmes.

J’ai fait une étude spéciale des cendres de cigares et je me flatte de pouvoir distinguer au premier coup d’œil la cendre de n’importe quelle marque de cigare ou de tabac.
C’est par des détails de ce genre que le détective habile diffère du type Gregson et Lestrade.

***

 

Le récit se découpe en trois parties, sans qu’elles soient distinctement séparées, autrement que par des chapitres. Ce qui est un peu déroutant.

La première nous narre donc leur rencontre, la découverte du corps et se conclut sur la résolution de l’enquête par Sherlock.

La deuxième nous transporte dans le centre des Etats-Unis d’Amérique auprès d’un homme qui a été sauvé des montagnes désertiques, avec sa fille adoptive, par des Mormons. Il les a suivis, obligé de se plier à leur religion et à leurs mœurs, bien à contrecœur.

Cette partie arrive de manière si abrupte et sans lien apparent que j’ai presque cru à un autre récit, non annoncé. Son début est assez descriptif et long à se mettre en place. Une fois ce moment passé, on comprend le lien, que la troisième partie, très courte, reconstitue avec l’enquête.

 

Elle introduit une nouvelle manière de mener une enquête, sous le couvert scientifique, privilégiant les observations, les indices et les preuves matérielles plutôt que les témoignages ou aveux, parfois/souvent partiaux, et permettant de confirmer ou d’infirmer les dires ou impressions.

Un principe totalement novateur pour l'époque!

 

Hormis ce moment de flou, je me suis régalée de cette lecture.

Le style narratif, le vocabulaire, les déductions de Sherlock, son dédain apparent, tout m’a plu ! Ses joutes verbales avec Watson ne sont pas encore là puisqu’ils apprennent à se connaître, ce qui n’empêche pas quelques passages « savoureux ».

-J’avoue que je ne vous suis pas très bien.
-Je n’y comptais guère. Voyons si je pourrai me faire mieux comprendre.

Il me tarde déjà de retrouver ce duo dans leur deuxième enquête, Le signe des quatre (1890).

 

Ce court roman participe à notre Challenge avec Nathalie « Cette année, je (re)lis des classiques » ; au British Mysteries de Lou ; au « Petit Bac 2019 » d’Enna, pour ma 3e ligne, catégorie Couleur; ainsi qu'à l'Objectif PAL d'Antigone.

 

 

 

 

 

 

Pour découvrir tous mes articles liés à Sherlock Holmes, c'est ICI.

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lou 19/01/2020 16:20

Mmh je l'avais abandonné, alors que j'avais adoré le roman suivant et m'étais dit en le découvrant qu'il était temps de davantage lire Doyle... mais je n'ai pas beaucoup plus lu son oeuvre depuis ! Une de mes promesses pour cette année :)

Blandine 19/01/2020 22:48

Suite à cette lecture (un peu perturbante dans sa forme oui), je me suis acheté le suivant mais que je n'ai pas encore lue - d'autant que je sais qu'il existe des incohérences, car rédigé très et trop vite... Nous sommes donc deux à vouloir le lire (le roman + l'auteur!)

FondantGrignote 28/03/2019 06:34

Tu me donnes envie de replonger dans les textes de Conan Doyle ! l'original, l'authentique ! :-)

Blandine 28/03/2019 10:20

Tu m'en vois ravie :-)

Nancy 27/03/2019 15:10

Je n'ai jamais lu aucun roman de SH non plus, il faudrait aussi que je comble cette lacune !
Belle après-midi, Blandine, et bonne future lecture du roman suivant ;-)

Blandine 28/03/2019 10:20

Merci beaucoup Nancy :-)
Il faut encore que je me le procure^^
Belle journée à vous

Antigone 27/03/2019 11:07

Je crois avoir lu cette nouvelle il y a très très longtemps, et bien sûr le chien des Baskerville !

Blandine 28/03/2019 10:19

Le texte original du Chien des Baskerville m'attend! Je n'ai lu qu'une adaptation BD pour le moment :-)

Nathalie 26/03/2019 15:06

J'ai lu "le chien des Baskerville" c'est sûr mais les autres ? Je ne sais plus... Comme toi, j'ai lu et vu beaucoup d'adaptations !

Blandine 26/03/2019 23:34

;-) En tout cas, j'ai bien hâte de découvrir les prochains, et dans le bon ordre!