L’Ogre des Livres. Avec les œuvres de Jérôme BOSCH. Rémi DAVID et Grégoire VALLANCIEN – 2018 (Dès 8 ans)

Publié le 16 Mars 2019

L’Ogre des Livres

 

Avec les œuvres de Jérôme BOSCH

Texte de Rémi DAVID

Illustrations de Grégoire VALLANCIEN

 

Editions Léon Arts & Stories, collection « Art-Fiction », 12 mars 2019

Dès 8 ans

 

Thèmes : Arts, peinture, monde de l’édition, pouvoir de la lecture

 

La collection « Art-Fiction » des Editions Léon Art & Stories nous permet d’aller à la rencontre d’un peintre, de son univers, de son style et de ses prédilections, par le biais d’une histoire fictionnelle agrémentées de dessins d’un illustrateur contemporain qui s’inspire des œuvres de l’artiste.

Les dernières pages nous les reproduit en entier et nous offre quelques précisions biographiques et de postérité.

J’aime beaucoup ce concept !

 

Dans cet album, c’est l’œuvre de Jérôme Bosch qui est mise à l’honneur.

Un artiste hollandais du XVe siècle dont j’avoue ne pas connaître grand-chose.

L’histoire qui accompagne ses peintures aborde un thème peu connu, ou plutôt peu dévoilé, de la (sur)production littéraire : la destruction des livres.

 

Cet album est donc doublement intéressant et instructif !

Monsieur Anthonius sourit. Il explique ce que veut dire « épuisé » pour un livre.
Certains ouvrages connaissent le succès, mais d’autres se vendent moins bien parce qu’ils sont un peu différents, ou que personne ne parle d’eux. On finit alors par s’en débarrasser.

 

L’Ogre des Livres s’appelle Pilon.

Dans son antre, qui ressemble à l’enfer, les livres sont voués à disparaître.

Les histoires, les personnages, les paysages, les aventures, les sentiments, tous sont découpés, emmêlés les uns aux autres, engouffrés par Pilon sans distinction ni émotion.

 

Manon, qui a perdu son livre préféré, et qui est venue ici avec son ami Jérôme et le libraire Mr Anthonius, est horrifiée par ce qu’ils découvrent.

 

Comment sauver son livre ?

Comment sauver tous les livres ?

 

---

 

L’atmosphère qui se dégage de cette histoire, comme des tableaux de Jérôme Bosch, est aussi terrible et angoissante que magique et espérante.

Son dessin, typiquement moyenâgeux, aussi fin que fourni, est idéalement contrebalancé par celui de Grégoire Vallancien, plus aérien et lumineux.

 

La peinture de Jérôme Bosch, sombre ou rayonnante, toujours foisonnante de détails (dont certains sont durs voire glauques), complète à merveille les mots et illustre à merveille l’imagination, les images, les ambiances que l’on peut se créer lorsqu’on lit un livre et s’imprègne de son récit.

Donnant vie, dans nos têtes, dans nos cœurs, à ses personnages et à des émotions qui durent bien au-delà de la lecture.

 

L’album illustre et rappelle le pouvoir de la lecture.

Dans ce qu’il crée et rend possible pour chacun d’entre nous, mais aussi d’une manière plus collective et indirecte.

Les livres ont besoin de lecteurs.

Les auteurs ont besoin de lecteurs.

Les lecteurs ont autant besoin de livres encensés que non consensuels, de livres variés, hétéroclites, différents et passeurs. D’histoires, d’idées et de générations.

 

Merci aux Editions Léon Art&Stories

 

Cet album participe au Challenge « Je lis aussi des albums 2019 » (15/60) de Sophie Hérisson, ainsi qu’au « Petit Bac 2019 » d’Enna pour ma 3e ligne, catégorie Lecture.

 

Découvrez aussi l’article de Pauline - CLIC

 

Je vous ai présenté plusieurs albums de cette belle maison d’éditions, Léon Art & Stories, retrouvez-les ICI et voici quelques-uns de cette collection en particulier.

 

 

 

 

 

 

Sur le blog, je vous ai déjà parlé de la destruction des livres – CLIC.

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bidib 31/12/2019 12:33

j'aime beaucoup cette collection aussi, je ne connaissais pas celui-ci, je me le note

Nathalie 16/03/2019 18:06

Un livre qui ne peut que me plaire ! J'ai beaucoup Jérôme Bosch .

Nancy 16/03/2019 17:29

J'aime beaucoup le thème, il a l'air superbe !
Beau week-end Blandine.