Henry et la liberté. Ellen LEVINE et Kadir NESLON – 2018 (Dès 8 ans)

Publié le 24 Février 2019

Henry et la liberté

Une histoire vraie

 

Texte d’Ellen LEVINE

Traduit de l’anglais par Ilona MEYER

Illustrations de Kadir NESLON

 

Les Editions des Eléphants, août 2018

Paru aux États-Unis en 2007 sous le titre Henry’s Freedom Box

 

Amnesty International

 

Dès 8 ans

 

Thèmes : Etats-Unis, Esclavage, Histoire, Liberté

 

Lecture Commune avec Enna

 

 

Henry Brown ne connaissait pas son âge.

Les esclaves n’avaient pas le droit de le savoir.

 

Mais Henry Brown savait une chose, que sa mère lui avait dite, et que le temps avait fini par lui faire oublier jusqu’à ce que la cruelle réalité de sa condition le lui rappelle…

« Tu vois ces feuilles qui s’envolent au vent, là-bas ?
Elles sont arrachées aux arbres comme les enfants d’esclaves à leurs familles. »

Comme il a été arraché à sa mère pour aller travailler en ville dans une usine de tabac, sa femme (Nancy) et ses enfants lui ont été pris, sans semonce, vendus pour un ailleurs qu’il ne connut jamais. Les esclaves ne sont considérés que comme des biens meubles dont les Maîtres peuvent disposer...

 

Henry n’avait désormais plus qu’un seul objectif : conquérir sa liberté.

Son idée fut à la fois simple, extraordinaire, inconsciente et téméraire.

 

Aidé par d’autres Noirs et surtout un Blanc (et de l’Underground Railroad), il se glissa dans une boîte en bois et fut expédié à Philadelphie.

Henry avait enfin une date d’anniversaire : le 30 mars 1849.
Son premier jour de liberté !

 

Cet album est inspiré d'une histoire vraie.

Celle d'Henry "Box" Brown.

La dernière page de l’album raconte un peu de son histoire et apporte quelques précisions quant à l’esclavage, d’hier et d’aujourd’hui.

 

Les mots d’Ellen Levine sont aussi doux et poétiques que ce qu’ils évoquent est dur et cruel, et fantastique dans la deuxième partie.

 

Ils sont magnifiquement complétés et prolongés par les illustrations de Kadir Nelson.

 

A l’inverse de l’album I have a dream – Martin Luther King aux peintures à l’huile lisses et lumineuses, les dessins, ici, réalisés au crayon, à l’aquarelle et à la peinture à l’huile, sont plus sombres. La lumière est plus diffuse, comme empêchée : des nuages, des fenêtres en partie occultés, un feu de cheminée…

Des hachures confèrent au dessin un aspect ancien que j’aime beaucoup.

 

Henry Brown serait né vers 1815 dans le comté de Louisa en Virginie.

En 1830, il est envoyé dans le comté de Richmond, la capitale de l’Etat, où il rencontre Nancy.

En 1848, ses enfants et sa femme sont vendus, et envoyés en Caroline du Nord.

 

La boîte en bois dans laquelle il s’expédia mesurait 1,50 mètre de profondeur, 1,20 mètre de large et moins d'un mètre de long; tandis que lui-même faisait 1,73 mètre et 91 kg.

Comme le montre l’album, Henry transita par plusieurs moyens de transports : chariot, chemin de fer, bateau à vapeur, à nouveau train, chariot…

Pour un total d’environ 500 km et 27 heures de voyage !

 

 

Il relata son histoire dans les journaux et dans deux autobiographies (publiées en 1849 et 1851), devenant l’un des fugitifs les plus connus de l’Underground Railroad.

Il devint le porte-parole de la Société contre l'esclavage, dut fuir en Angleterre en 1850, suite à la promulgation de la loi sur les esclaves fugitifs.

Il la sillonna, présentant son panorama anti-esclavage, fonda une nouvelle famille, avant de rentrer en 1875 aux Etats-Unis.

Il mourut en 1879 à Toronto.

Un monument célèbre son extraordinaire évasion à Richmond le long du Canal Walk : une caisse en acier reproduisant celle dont il s’est servi !

 

Qu’en a pensé Enna ? Allons lire son avis!

Cet album participe à l’  « African American History Month » d’Enna, ainsi qu’à son « Petit Bac 2019 » pour ma 4e  ligne catégorie Prénom ; et au Challenge « Je lis aussi des albums 2019 » (12/60) de Sophie Hérisson.

 

 

 

 

 

 

Retrouvez aussi l'avis de Stephie

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 25/02/2019 09:27

27 heures plié dans une boite comme ça ? ? Quelle horreur. .. il a l'air magnifique cet album !

Blandine 25/02/2019 17:40

Oui, ou pour gagner l'Angleterre :-(

Nathalie 25/02/2019 17:31

Oui, ça existe encore... Il suffit de voir sur quoi embarque les migrants qui veulent traverser la méditerranée ! C'est épouvantable.

Blandine 25/02/2019 14:38

Oui mais le jeu en valait la chandelle et puis, malheureusement, des gens continuent encore/toujours à se mettre dans des positions incroyables/improbables pour fuir :-(
Sinon, oui l'album est magnifique!

Nancy 24/02/2019 22:31

Il est vraiment superbe... Les illustrations, le thème...
Merci pour votre présentation, Blandine !

Blandine 25/02/2019 14:39

Merci à vous Nancy!

Enna 24/02/2019 10:08

Une belle histoire bien illustrée! J'ai aussi trouvé intéressant de parler ses abolitionnistes. Merci de cette LC!

Blandine 24/02/2019 17:54

Son histoire est extraordinaire! Nos chroniques sont complémentaires :-)
Merci à toi!