C'est lundi, que lisez-vous? #230 Et Bonne Année 2019

Publié le 1 Janvier 2019

Des sourires, pour chasser la tristesse, 
De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place, 
De la confiance, pour faire disparaître les doutes, 
Des gourmandises, pour croquer la vie, 
Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles, 
De la générosité, pour le plaisir de partager, 
Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires, 
Du courage, pour continuer à avancer,

Des lectures pour toujours s'évader!
 

Belle et heureuse année 2019 à vous tous!

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

L'Arboretum. Voyage au pays des arbres. Texte de Nancy GUILBERT et illustrations d'Anna GRIOT. Editions Courtes et Longues, avril 2018

Ce magnifique album, haut en couleurs, nous entraîne dans une histoire qui compose un herbier, à moins que cela ne soit l'inverse: un herbier qui raconte une histoire...

Nous suivons un petit garçon emmené en voyage, partout sur Terre, au contact des arbres. Une double-page avec lui, une double-page documentaire...

C'est très beau. Le trait d'Anna Griot invite à admirer ces feuilles, troncs, fruits, ces teintes et particularités. Il a un petit quelque chose d'Ilya Green.

Le texte de Nancy Guilbert est empreint de poésie et de délicatesse, qui sied parfaitement à cette pérégrination.

Les Chats Masqués - De masque et d’épée. Texte de Nancy GUILBERT et illustrations de Séverine DUSCHESNE. Editions Frimousse, 2018

Les Chats Masqués, ce sont trois chats, amis, dotés de pouvoirs et super-héros. Il y a Chapito, Charivari et Chafoufou. Nous les retrouvons ici dans leur troisième enquête: l’épée Pexcalibur du roi Arthur a été volée. Le trio doit retrouver le voleur.

Au moyen de rébus, devinettes, jeux d'observation, le petit lecteur est amené à récolter des indices et à confondre le coupable.

Mes garçons ont adoré cet album et les dessins colorés de Séverine Duchesne sont un vrai régal!

Livre-CD: La Petite Fille aux allumettes suivi du Bonhomme de neige. D'près Hans Christian ANDERSEN. Illustrations de Clémence LESAGE. Voix de Maureen DOR. Les Editions Clochette, août 2013

La Petite Fille aux allumettes est l'un de mes contes préférés, même s'il est triste... Et encore puisque, dans un sens, il se termine bien. Il met en lumière ceux qui passent les Fêtes seuls, ceux que la vie n'épargne pas, ceux qui recherchent un peu de chaleur et de réconfort.

La Petite Fille de cette histoire, pauvre, battue par son père, vend des allumettes aux passants. Mais en ce soir de Saint-Sylvestre, personne ne lui en achète, elle a perdu ses chaussures et ne peut rentrer chez elle sans un sou en poche.

Alors elle se trouve un coin, et dans l’espoir de se réchauffer un peu, gratte une allumette, puis une autre, puis encore une autre, puis une poignée entière... Car à chaque fois, une vision enchanteresse lui apparaît: un poêle où ronronne un feu, une table garnie, un sapin décoré, sa douce grand-mère...

Au matin, les passants découvrent le corps inerte de la Petite Fille et chacun y va de son mot: froid, critique, distant, chagrin...

Mais bien que ce conte soit triste, et toujours si actuel, sa fin représente la liberté pour la Petite Fille, et même le bonheur.

Le Bonhomme de neige est né par un bel après-midi d'hiver, façonné par les mains d'enfant dans la neige blanche. Il est bien, il est heureux dans ce froid environnement. Il s'interroge aussi sur ce qui l'entoure et déplore de ne pouvoir bouger. Le chien de la maisonnée, attaché à un pie à ses côtés, l'écoute et lui répond, lui parle de sa jeunesse et de ses années passées avec la famille de la maison jusqu'à ce jour malheureux qui l'a conduit là, dans le froid qui le pique et l'attaque. Il parle au Bonhomme de neige de la si douce chaleur transmise par le poêle... et qui attire tant le Bonhomme de neige. Qui n'aspire plus qu'à une chose l'admirer puisqu'il ne peut l'approcher. Bien sûr, il ne se doute pas que le poêle est son ennemi... comme le temps qui passe... et qui se réchauffe... et qui peu à peu grignote le Bonhomme de neige jusqu'à ce qu'il disparaisse...

Un conte qui met en garde contre nos désirs d'interdits.

ROMAN JEUNESSE

Casse-Noisette et le Roi des Rats. D'après Hoffmann. Jacques CASSABOIS. Le Livre de Poche Jeunesse, octobre 2018

Le soir de Noël, la petite Marie, 7 ans, se voit offrir, avec son frère Fritz, un casse-noisette en bois par le parrain Drosselmeier. Quelque chose de magique s'en échappe et la petite Marie va vivre à ses côtés une formidable aventure faire de frissons, d'espérances, émerveillements et espoirs...

Une aventure en plusieurs temps. Tout d'abord une invasion de rats contre laquelle les jouets, qui ont pris vie, combattent. Puis une aventure racontée par la voix de leur parrain. Puis une aventure vécue aux Pays des Poupées comme dans un rêve, avant qu'il ne prenne réalité.

J'ai adoré ce conte qui nous entraîne dans plusieurs sortes d'histoires, qui nous fait passer du rêve à la réalité, qui entretient le flou, qui emprunte au merveilleux. C'est à la fois magique et très visuel. C'est un régal à lire!

ROMANS

La Révélation de Noël. Anne PERRY. Editions 10/18, 18 novembre 2018

Peu avant Noël, Emily est priée de se rendre au chevet de sa grande-tante Susannah qu'elle ne connaît pas. Il faut dire que cett dernière a coupé les ponts avec sa famille qui désapprouvait son mariage avec un Irlandais et sa conversion au catholicisme. Emily doit donc quitter son mari Jack, ses enfants, sa vie et son confort londoniens pour l'Irlande et le Connemara.

Mais ce qui était d'abord de l'ordre du devoir familial est vite devenu quelque chose de naturel voire même de plaisant. Les paysages sont magnifiques, bien qu’extrêmement sauvages. Et lorsqu'une tempête voit s'échouer sur la plage l'unique survivant d'un naufrage, Emily comprend que sa tante ne l'a pas mandée près d'elle pour avoir un peu de compagnie à l'article de sa mort, mais pour qu'Emily fasse quelque chose de bien précis: qu'elle libère le village de ce qui l'oppresse et fait fuir ses jeunes.

Entre doutes, certitudes, amitiés, Emily devrai faire preuve d'observation, de persévérance et de déduction pour y arriver.

Ce roman était mon premier d'Anne Perry et j'en suis ravie. J'ai adoré ma lecture qui m'a transportée à l'époque victorienne avec ses us et coutumes, avec le mode de pensée de l'époque, au milieu de ses pages descriptives et fascinantes des paysages du Connemara.

Je vous parlerai davantage de ce roman le 13 janvier!

BD

Florida. Scénario et dessins de Jean DYTAR. Editions Delcourt, mai 2018

Voici un roman graphique aussi beau qu'instructif, plusieurs fois présenté par "Les Bulleurs du mercredi".

Très épais, il nous transporte au XVIe siècle et nous emmène en Angleterre, en France, au Nouveau-Monde, en Floride, au temps des grandes explorations et des rivalités espagnoles, anglaises et françaises, de la Réforme Protestante, à la suite du Massacre de la Saint-Barthélémy, sous les règnes d'Elisabeth, de Mary Stuart et de Charles IX.

Il nous raconte tout ceci par l'histoire de Jacques Le Moyne, cartographe mais qui peignit des fleurs et des fruits sa vie durant, refusant d'abord de raconter ce qu'il avait fait et vu en Floride, avant de se confier peu à peu à sa femme, désireuse de savoir mais manipulée par de riches Anglais.

Cet album est magnifique. Le temps présent est presque sans couleurs, réalisé à l'encre, tandis que le récit colonial est fait à l'aquarelle dans des tons turquoises, ce qui atténue l’intensité et la dureté des atrocités racontées.

L'album se clôt sur quelques pages documentaires.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

La loi de la mer. Davide ENIA. Editions Albin Michel, septembre 2018.

Présentation de l'éditeur:

« Le ciel si proche qu’il vous tombe presque sur les épaules. La voix omniprésente du vent. La lumière qui frappe de partout. Et devant les yeux, toujours, la mer, éternelle couronne de joie et d’épines. Les éléments s’abattent sur l’île sans rien qui les arrête. Pas de refuge. On y est transpercé, traversé par la lumière et le vent. Sans défense. »

Un père et un fils regardent l’Histoire se dérouler sous leurs yeux, dans l’immensité de la Méditerranée, à Lampedusa. La loi de la mer est le récit de la fragilité de la vie et des choses, où l’expérience de la douleur collective rencontre celle, intime, du rapprochement entre deux êtres. 
Pendant plus de trois ans, sur cette île entre Afrique et Europe, l’écrivain et dramaturge Davide Enia a rencontré habitants, secouristes, exilés, survivants. En se mesurant à l’urgence de la réalité, il donne aux témoignages recueillis la forme d’un récit inédit, littéraire et poétique, déjà couronné par le prestigieux prix Mondello en Italie. Après Sur cette terre comme au ciel, récompensé par le prix du Premier roman étranger, Davide Enia confirme son talent singulier et puissant.

Lorsque j'ai su qu'un roman de Davide Enia sortait lors de la Rentrée Littéraire d'août/septembre 2018, j'ai su que je voulais le lire... J'avais tellement aimé Sur cette Terre comme au ciel. Et ce sans savoir le sujet. Et là, j'en suis encore plus impatiente!

Je le commence ce jour!

3/ Que vais-je lire ensuite?

Sauvages. Nathalie BERNARD. Editions Thierry Magnier, 29 août 2018

Présentation de l'éditeur:

Jonas vient d’avoir 16 ans, ce qui signifie qu’il n’a plus que deux mois à tenir avant de retrouver sa liberté.
Deux mois, soixante jours, mille quatre cent quarante heures.
D’ici là, surtout, ne pas craquer. Continuer à être exactement ce qu’ils lui demandent d’être. Un simple numéro, obéissant, productif et discipliné.
En un mot, leur faire croire qu’ils sont parvenus à accomplir leur mission : tuer l’indien dans l’enfant qu’il était en arrivant dans ce lieu de malheur, six années plus tôt.

A travers ce destin, Nathalie Bernard nous parle de ces pensionnats autochtones qui ont existé au Québec jusque dans les années 1990 et qui ont « accueilli » des milliers d’enfants brutalement arrachés à leur culture indienne. Entre roman historique et thriller, l’auteur nous entraîne dans une course effrénée au cœur des immenses forêts québécoises. Une chasse à l’homme qui ne possède que deux issues : la liberté ou la mort.

Et sinon?

Qui dit nouvelle année, dit nouveaux challenges!

Cette semaine sera surtout consacrée à la présentation de ces challenges, nouveaux ou reconduits!

*****

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Belles lectures et découvertes,

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramGoogle+Babelio et Livraddict.

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

PatiVore 04/01/2019 18:09

Je te souhaite une très belle année, Blandine, d'agréables lectures, découvertes et surprises !

Blandine 04/01/2019 19:10

Merci beaucoup PatiVore! Je te souhaite aussi une belle et heureuse année 2019, ponctuée de bonheurs et découvertes!

Nathalie 01/01/2019 15:42

Florida m'avait beaucoup plu aussi ! Je vais essayer de trouver son album précédent qui m'a l'air très intéressant et très beau également.

Blandine 04/01/2019 19:08

Oui je me souviens ;-) Il est sur quel sujet son précédent déjà?