From BLACK to WHITE. Stéphane LOUIS et Clément BALOUP – 2018 (BD)

Publié le 7 Novembre 2018

From BLACK to WHITE

 

Scénario de Stéphane LOUIS

Dessins de Clément BALOUP

Couleurs de Clément BALOUP et Joanna CABANES

 

Editions Steinkis et Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 31 octobre 2018

120 pages

 

Thèmes : USA, Ségrégation, Michael Jackson, musique, passion, Amour, Droit des Noirs

Ce jour de 1964, j’ai su ce que serait ma vie.

En voyant cet enfant noir chanter et danser avec ses frères…

C’était, pour la première fois, un modèle dans lequel, je pouvais me reconnaître.

Alors, moi aussi, j’ai fait un rêve.

Le rêve de Curtis Ollis, c’est danser.

Danser comme cet enfant noir qui s’appelle Michael Jackson, et qui bien vite, devient son idole et son modèle.

 

Mais lorsqu’on vient d’Harlem ; que l’on est Noir, que son père, pasteur, sombre dans la folie puis meurt ; que sa mère déprime et le suit ; que son grand frère (Tommy) fait vivre la famille par des moyens illégaux qui l’envoient finalement en prison ; que son frère (Melvin) est magasinier alors qu’il rêve d’être dessinateur ; et que sa sœur (Jen) participe en faisant des ménages à défaut de pouvoir étudier pour être infirmière, il faut plus que de l’envie, plus que de l’espoir, pour y arriver et honorer les sacrifices familiaux.

 

Chacun croit en Curtis et en son talent.

Chacun le pousse à se dépasser, à s’entraîner avec acharnement, à découvrir d’autres courants musicaux, à s’ouvrir à d’autres danses, pour créer sa propre originalité et ainsi éclore.

Et s’émanciper.

En gagnant sa vie et en pouvant faire des choix.

En luttant pour les Droit des Noirs.

En œuvrant contre la ghettoïsation et le pouvoir des gangs en créant une école de danse.

Être artiste, c’était s’élever et chuter, pour une légende qui mourrait, une autre naissait…

Et ainsi apparaissent et passent les célébrités, et les mouvements, qui composent, qui impactent, de près ou de loin, son monde.

Des hommes politiques qui prônent ou combattent la guerre (intérieure comme extérieure), des sportifs, des artistes, des chanteurs aux styles multiples mais qui marquent leur génération et les suivantes…

Mohamed Ali, Madonna, Kurt Cobain, 2Pac, Halle Berry, Barack Obama, Michael Jackson, etc.

 

En miroir de la vie de Curtis, la carrière de Michael Jackson est retracée : sa virtuosité comme son originalité, ses succès comme ses déboires, ses décisions comme ses retours…

Non sans provocation, l’album s’intitulait « Dangerous ».

From Black to White, de l’ombre à la lumière.

From Black to White pour que les Noirs soient égaux aux Blancs.

From Black to White pour (dé)montrer ce que les Noirs peuvent apporter aux Blancs

From Black to White, pour illustrer le changement de couleur de Michael Jackson… Et le contre-symbole que cela envoie.

 

1964-2009 : De la fin de la ségrégation à l’élection de Barack Obama

1964-2009 : Des débuts de Michael Jackson, avec les Jackson 5, à sa mort.

 

Cet album met donc en parallèle ces deux destinées, au-travers des yeux de Curtis, que l’on voit grandir et vieillir.

Tout nous est dévoilé, dans les mots, mais surtout dans les dessins, très dynamiques, grâce à leurs couleurs et les multiples cases. J’ai un faible pour les pleines pages !

 

La ségrégation et l’émancipation des Noirs sont deux sujets qui m’intéressent.

Michael Jackson me fascine.

2009 et le jour de sa mort sont deux « dates » très importantes dans mon histoire personnelle.

J’ai grandi avec sa musique, que j’écoute toujours.

Cet album ne pouvait que me plaire.

Et même si j’ai adoré le concept, j’ai trouvé qu’il était un peu trop rapide, que l’on passait trop vite d’un artiste à un autre, d’une époque à une autre.

 

Les dernières pages proposent une chronologie très intéressante à quatre entrées : Michael Jackson, une carrière ; Sur les ondes ; La voix des Noirs ; Le bruit de l’époque.

From BLACK to WHITE. Stéphane LOUIS et Clément BALOUP – 2018 (BD)
From BLACK to WHITE. Stéphane LOUIS et Clément BALOUP – 2018 (BD)
From BLACK to WHITE. Stéphane LOUIS et Clément BALOUP – 2018 (BD)

Cet album sort alors que s’ouvre très prochainement au Grand Palais, à Paris, l’exposition Michael Jackson : On the wall – du 23 novembre 2018 au 14 février 2019.

Elle a pour but d’explorer l’impact personnel, culturel et artistique de Michael Jackson, des années 1980 à aujourd’hui.

Une exposition que j’ai déjà prévu d’aller voir !

 

Merci aux Editions Steinkis

Cet album participe au RDV « BD de la semaine » qui se passe aujourd’hui chez Moka (Retrouvez-y toutes les participations du jour - CLIC) ; au Challenge « 1% Rentrée Littéraire 2018 » de Sophie Hérisson (23/6) ; ainsi qu’au « Petit Bac 2018 » d’Enna, pour ma treizième ligne, catégorie Couleur.

 

 

 

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramGoogle+BabelioLivraddict

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Je croyais avoir commenté cet article à l'époque ;-) ça me semble vraiment intéressant!
Répondre
S
Tout à fait le genre de BD pour moi ;)
Répondre
B
Alors fonce!
M
tu me rends très curieuse avec ce titre !
Répondre
B
Et j'en suis ravie :-)
J
Pourquoi pas, l'idée me plait bien.
Répondre
B
:-)
S
L'idée me plait. A voir donc si cette BD se présente à moi :)
Répondre
B
Je ne peux que te le souhaiter!
B
Chouette graphisme ! Et la thématique est intéressante !
Répondre
B
Oui très!
N
Il est superbe... Le thème principal mais aussi tout ce qui s'y rapporte.
Et c'est émouvant de vous lire sur un sujet qui vous tient autant à cœur.
Belle journée Blandine.
Répondre
B
Merci Nancy!
Oui j'ai beaucoup de (très bons) souvenirs liés à la musique de MJ.
Belle journée à vous aussi :-)
M
Le sujet M.Jackson aurait tendance à me faire faire l'impasse sur cet album.
Répondre
B
J'ai du mal m'exprimer dans mon article... Il est question de MJ et en même temps non.
Il est à la fois omniprésent (car il est l'idole du personnage principal et que les dates de sa carrière coïncident avec cette émancipation) et absent. On entrevoit plein d'autres personnages.
A
Pas fan de Michael Jackson non plus mais le thème et ce que tu en dis m'interpellent donc pourquoi pas.
Répondre
B
J'ai du mal m'exprimer dans mon article... Il est question de MJ et en même temps non.
Il est à la fois omniprésent (car il est l'idole du personnage principal et que les dates de sa carrière coïncident avec cette émancipation) et absent. On entrevoit plein d'autres personnages.
C
Pas spécialement fan de Michael Jackson, donc moyennement tentée...A voir pourtant, parce que Steinkis propose souvent des choses intéressantes !
Répondre
B
Oui j'aime beaucoup ce que propose cette maison d'éditions!
Comme je disais à Cristie, Michael Jackson est à la fois omniprésent (car il est l'idole du personnage principal et que les dates de sa carrière coïncident avec cette émancipation) et absent. On entrevoit plein d'autres personnages.
C
Le début semblait prometteur mais je ne suis pas fan du tout de Mickaël Jackson alors je vais faire l'impasse !
Répondre
B
Ce n'est pas tellement un album sur lui.
Michael Jackson est à la fois omniprésent (car il est l'idole du personnage principal et que les dates de sa carrière coïncident avec cette émancipation) et absent.
J
Sujet forcément intéressant, mais je ne sais pas si son traitement me conviendrait.
Répondre
B
Il n'y a qu'un seul moyen de savoir: le lire!
N
Je signe tout de suite ! On travaille sur le sujet des noirs américains et de la lutte pour les droits civiques avec des élèves et ce titre là correspond parfaitement à ce que je cherche !
Répondre
B
Tu m'en vois ravie :-)
E
intéressant! Je note!
Répondre
B
Oui, très :-) Bonne future lecture!