C'est lundi, que lisez-vous? #223

Publié le 12 Novembre 2018

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

La piscine magique. Texte de Carl NORAC et illustrations de Clothilde DELACROIX. Editions Didier Jeunesse, février 2017

Je le reconnais, j'étais plutôt dubitative devant ce titre et cette couverture. Et pourtant, cet album est très drôle.

Le Roi des animaux, le Lion donc, est le seul à posséder une piscine au coeur de la jungle. Une piscine pour lui, déjà, c'est bien, mais en plus, celle-ci est magique!

Mais bien sûr, elle fait jaser! Il y a les jaloux, les médisants, ceux qui exagèrent, ceux qui rouspètent... et cela exaspère Sa Majesté!

Alors, pour mettre fin aux commérages, le lion décide de faire un cadeau à ses sujets: pouvoir faire trempette! Pas à tous bien sûr, mais tous peuvent tenter leur chance. La condition: être chic. 

Dans la jungle ,les animaux se préparent. Le lendemain, tous forment une file interminable, dans laquelle le Roi choisit sept animaux, tous différents de nature et de caractère.

Et tous ensemble, ils s'avancent vers la piscine, où le Roi leur révèle son secret. Tous en profitent à tour de rôle,  selon leur goût.

Mais il n'est pas à celui de la Reine de devoir patienter que ces "gens" soient dans sa piscine et elle voudrait leur donner une leçon!

Dommage!

Bien mal est pris qui croyait prendre! 

La chute ne peut que faire rire!

Le texte joue sur les différents langages (familier, soutenu, pompeux), les expressions, les classes sociales.

Les dessins et couleurs sont géniaux, drôles, pleines d'humour, de détails et de références, et illustrent parfaitement le langage corporel qui sied à ces différents animaux.

Cet album participe au Prix des Incorruptibles 2018-2019, sélection CE1.

Dans les yeux. Texte et illustrations de Philippe JALBERT. Editions Gautier-Languereau, collection "Les Histoires, 8 novembre 2017

Elle a les yeux noirs, il a les yeux rouges; Elle a un chaperon rouge, il a une robe noir; Ses parles et pensées sont en rouge, les siennes à lui sont en noir; A gauche, ce qu'il voit, à droite, ce qu'elle voit... Et vous avez bien sûr reconnu le conte du Petit Chaperon Rouge! 

A chacun sa vision, à sa hauteur, son objectif, sa peur...

Les illustrations en noir et blanc, rehaussées de rouge sont superbes et se passent de mots. Au fil des pages, même si l'on connaît déjà la fin (et encore, laquelle est-ce? Perrault ou Grimm?), la tension monte.

Un album absolument prenant!

ROMAN JEUNESSE

La Caravane. Kochka. Editions Thierry Magnier, collection"Petite Poche", janvier 2017

La caravane est l'histoire d'une rencontre éphémère et d'une amitié durable.

Jessy débarque un jour dans l'école de Jeanne. Toutes deux sont semblables malgré leurs différences. Notamment leurs cheveux indomptables. Jessy est une enfant du voyage. Avec sa famille et sa communauté gitane, elle parcourt les routes, se posant parfois ça et là. Son père veut qu'elle sache lire et écrire, à l'inverse de sa femme et lui. Ce qui représente un vrai changement dans leur communauté et qui n'est pas sans conséquences.

Un jour, Jessy repart. Jeanne ne l'a jamais revue mais ne peut pas l'oublier.

Ce récit, court comme le veut la collection, est une ode à la différence, à l'amitié, à la lecture.

ROMAN

Frère d'âme. David DIOP. Editions du Seuil, août 2018

Ce roman, malgré son sujet, se lit très vite. Je pensais qu'il "accrocherait" davantage.

Le narrateur principal, Alfa N'Diaye, est un tirailleur sénégalais. Envoyé en repos pendant un mois à l'Arrière, il se remémore le pourquoi de cette "permission", de ce repos forcé.

Des actes de folie ont suivi la mort de son meilleur ami, de son plus que frère, qu'il n'a pas voulu abandonner sur la "terre à personne". Il revient sur leur incorporation, sur leurs deux natures avec Mademba Diop, sur leurs deux physiques, sur leur amitié, sur les coutumes du village, sur son histoire, sur son enfance, sur son identité, sur ses peurs profondes, sur son pays.

Malheureusement, si le sujet me plaît, la forme n'a pas su me toucher. En cause, peut-être, une écriture très orale et répétitive, malgré une poésie évidente.

BD

Sang noir. Scénario de Julien MONNIER et dessins de Frédéric CHABAUD. Editions Physalis, 2013

Histoire des Tirailleurs Sénégalais. Scénario de Julien MONNIER et dessins de Frédéric CHABAUD. Editions Petit à Petit, septembre 2018

Ces deux albums racontent la même histoire. Les Editions Petit à Petit l'ont rééditée dans un album plus petit, pelliculé, aux pages de papier glacé.

Et je vous en parle davantage mercredi!

Demba Diop. 16 avril 1917. La Force des Rochers. Scénario de Tempoe, dessins de Mor et couleurs de Florent DANIEL. Editions Physalis, octobre 2013.

1917. Au Sénégal, des officiers militaires français sillonnent le pays afin d'enrôler ou d'emmener de force des hommes. Leur but, combler les pertes des soldats sur le Front français. Le "sang noir" pour économiser le "sang blanc".

C'est ainsi que Demba (dont le grigri lui donne "la force des rochers") et Sékou Diop, deux frères, partent pour la France. Voyage éreintant, acclimatation météo et alimentaire difficiles, barrière des langues et mots déformés (le sabir), accueil chaleureux par les autres soldats, glacial par certains officiers. Évocation du village et de l'avant. Entraînement puis envoi sur le Front, sur le Chemin des Dames. Bataille, objectif, obus, blessures, morts...

Cet album retranscrit très bien le climat dans lequel ces hommes, arrachés à leur terre, sont arrivés en France, dans ce conflit qui n'était pas le leur, pour un pays qui n'était pas le leur, dans des conditions exécrables, et dans un mépris certain, bien que pas généralisé, heureusement.

Les dessins son très beaux, couleurs de boue, de gris, avec quelques éclats de bleu (uniformes français - bleu horizon) ou de rouge ("oiseau de feu" = obus" ou sang). Mais il est parfois difficile de reconnaître qui est qui, notamment chez les Tirailleurs , qui ici, sur le Chemin des Dames, ne sont pas dans un uniforme bleu avec chéchia rouge, mais dans un uniforme marron/kaki avec casque Adrian marron.

C'est un album sur la guerre mais aussi sur une amitié, par delà la mer et les différences.

Sa couverture, magnifique, est un tirage limité, portrait au pastel du tirailleur Coulma Cone (Mokata, Soudan) réalisé par le peintre suisse Eugène Burnand.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Le Petit Prince de Harlem. Mikaël THEVENOT. Editions Didier Jeunesse, septembre 2018

Ce roman nous transporte à Harlem à la fin des années 1920, auprès de Sonny, élevé seule par sa mère. Un jour ,il entend une musique au saxophone et cela fait ressurgir quantités de souvenirs enfouis, quant à son père.

J'aime beaucoup !

Trois frères dans la Grande Guerre - Correspondance inédite. Agnès COLLOGNAT et Nicole RASTETTER. Hachette Romans, août 2018

Ce recueil de lettres nous transporte auprès de la famille Blazy-Lauzette, Ariégeois, tant auprès des trois frères engagés que de leurs familles et parents, restés à l'Arrière.

Il nous retranscrit leurs préoccupations, essentiellement quotidiennes, de l'ordinaire et des moissons, puis des évènements qui jalonnent la guerre.

Il est organisé de manière chronologique et nous reproduit des lettres, des fac-similés, des documents d'époque, des photographies, cartes ou plans.

Cela nous les rend vraiment proches.

3/ Que vais-je lire ensuite?

Gros sur le coeur. Carène PONTE. Editions Michel Lafon Poche, 15 novembre 2018

Présentation de l'éditeur:

C'est l'histoire d'une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile. 
C'est l'histoire d'un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C'est l'histoire d'un professeur d'allemand qui séduit. 
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée. 
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

Et sinon?

Sur Instagram, je vous convie à un Challenge Photo autour de la Première Guerre Mondiale, qui vise à présenter des romans, BD, films, albums sur ce conflit de manière à les découvrir ou redécouvrir, à les partager à nouveau.

Le hashtag pour se retrouver: #vivrelivre_de14_18ànous

L'article de présentation et qui recense les photos est  ICI

***

Pour la semaine 44 du challenge photo Instagram #52livres2018ddl de Sophie Hérisson, le thème était "Romance".

Son article ICI

Pour la semaine 31, le thème était "main", j'ai mis le temps, mais voici ma photo - d'actualité si je puis dire.

Pour la semaine 45, le thème est "esclaves" et si je sais quel livre prendre en photo et partager, je n'ai pas encore pris le temps de le faire...

*****

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramGoogle+BabelioLivraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marion L. 14/11/2018 18:33

Que de belles lectures. J'ai hâte d'avoir ton avis sur "le petit prince de Harlem".
Bonne semaine de lecture.

Blandine 17/11/2018 10:12

Merci beaucoup Marion! Belles lectures à toi aussi!

Candice 14/11/2018 02:08

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

Blandine 17/11/2018 10:11

Merci beaucoup Candice! A bientôt!

Nancy 13/11/2018 17:25

Vous avez un riche "C'est lundi", Blandine !
J'aime beaucoup l'écriture de Carl Norac (à l'image de son auteur !), donc je suis certaine que l'album doit être drôle.
"Dans les yeux" est magnifique !
les BD ont l'air superbes mais je ne les lirai pas en ce moment; je préfère cocooner avec une bonne tasse de thé aux saveurs d'automne <3
J'attends votre chronique de "Gros sur le coeur" car le thème me touche.
Belle soirée à vous.

Blandine 17/11/2018 10:11

Merci beaucoup Nancy <3
Vous avez bien raison pour la tasse de thé ;-)
Belle journée à vous!