Livre-CD Le Fantôme de l’Opéra. D’après Gaston Leroux. Catherine WASHBOURNE et Hélène DRUVERT – 2015 (Dès 8 ans)

Publié le 27 Octobre 2018

Le Fantôme de l’Opéra

 

D’après l’œuvre de Gaston LEROUX (1910)

Adaptation de Catherine WASHBOURNE

Illustrations d’Hélène DRUVERT

 

Interprété par Domitille et Amaury

Musique de Marc DEMAIS

 

Editions De La Martinière Jeunesse, octobre 2015

Disque de 30mn

Dès 8 ans

 

Thèmes : Paris, Opéra, Amour, Superstitions, Fantastique

 

La couverture de ce livre-CD est magnifique.

Elle m’a attirée tout comme l’interprétation par Domitille et Amaury de ce classique de la littérature.

J’ai découvert Domitille avec le CD des poèmes chantés de Maurice Carême (2012), puis vu le duo sur scène pour le spectacle « Simple comme Bonjour » (2016), inspiré de la poésie de Jacques Prévert.

Je ne peux que vous recommander leur découverte !

 

 

 

 

 

 

 

 

*******

 

L’œuvre de Gaston Leroux est ici quelque peu modifiée pour nous raconter une histoire d’amour, emplie de fantastique, de poésie et de sensibilité, découpée en actes et entremêlée de chansons rimés.

En plein cœur de Paris,
Se pose une jolie pièce montée,
Faite d’étages et de symphonie
Sur coulis d’entrechats fouettés.

Meg est une fillette pleine de vie qui aime danser et tourner sur elle-même.

C’est ainsi, que grâce à sa mère qui y travaille, elle entre à l’Opéra de Paris en tant que Petit Rat.

C’est ainsi qu’elle en arpente les recoins, les autorisés comme les défendus, surprend des conversations, est guidée par un petit groom, découvre des endroits cachés, et l’envers de Paris et du monde.

 

Au cœur de l’Opéra de Paris, l’amour se chante et se vit.

Le Fantôme de l’Opéra, Erik, aime Christine la cantatrice. Il chante pour elle, lui a offert un anneau qu’elle porte. Mais Christine aime Raoul, qui l’aime.

 

A l’Opéra, certains changements se profilent.

La Nouveau Directeur n’a que faire des rumeurs sur ce Fantôme, qui, dit-on, peut faire rater un spectacle. Existe-t-il seulement ?

Meg l’a rencontré, drapé dans sa cape, le visage masqué ne pouvant cacher ses pleurs. Il se confie à elle.

Le Nouveau fait louer sa loge (la numéro 5) et fait remplacer Christine par sa protégée Carlotta.

Catastrophe et Christine reprend sa place.

A la fin de son chant, le lustre tombe, Christine a disparu.

Meg est sur ces traces et découvre un monde souterrain et fantastique, qui s’ouvre sur un lac, dans lequel se baigne une sirène.

De l’autre côté, une maison, d’où s’échappe des notes de musique comme autant de larmes qui s’échappent vers le ciel.

L’horizon est un sourire
Qui nous, qui nous
Nous chavire et nous délire,
Délire en grand
Pour croquer à pleines dents
La vie qu’on a droit devant.

Après cette nuit, les choses ont changé à l’Opéra de Paris.

Meg a grandi et côtoie les étoiles.

Christine réchauffe les pays glacés de sa voix enchantée.

 

*****

 

Comment ne pas être charmé par cette version ?

Le texte, tout en poésie et délicatesse, est sublime et se savoure, tant les mots empruntent au registre de la pâtisserie et de la gourmandise.

Il est magnifiquement accompagné par les illustrations d’Hélène Druvert, dont j’aime le trait épuré. Elles nous transportent dans ce monde foisonnant, artistique, baroque, coloré, enluminé et fantastique aussi.

Aucune peur n’émane de cette adaptation tant la fascination, la force de l’amour et la confiance sont prégnantes.

 

Une réussite qui participe au Challenge « Je lis aussi des albums 2018 » (61/60) de Sophie Hérisson, au Challenge Halloween d’Hilde et Lou ; à notre Challenge avec Nathalie «  Cette année, je (re)lis des classiques » (23/6) ; ainsi qu’au « Petit Bac 2018 » d’Enna, pour ma 12e ligne, catégorie Art.

 

 

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramGoogle+BabelioLivraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
J'avais bien aimé le roman de Leroux mais sans plus. Le livret que tu présentes, par contre, est sublime !!!
Répondre
B
Oh que oui! Sa couverture, ses illustrations, son texte, son interprétation... Et peut-être que cette version te plairait davantage ?!
N
Adorable, vraiment ! C'est beau ...
Merci pour cette découverte Blandine et bonne soirée.
Répondre
B
Oui ce livre-cd est vraiment magnifique!
Belle soirée à vous Nancy!
R
oh j'aime beaucoup les planches, chaque page est bien concue....vraiment toute une bien belle version
Répondre
B
Oh que oui!
N
Les illustrations ont l'air très belles effectivement !
Répondre
B
Oh oui, j'adore le style d’Hélène Druvert! Ici, c'est à la fois moderne et baroque!
I
J'aimerai bien le découvrir ! J'ai lu il n'y a pas longtemps la version de Christine Beigel, illustrée par Christel Espié, avec musique j'aimerai beaucoup;
Répondre
B
Rein que le nom de Christel Espié me donne envie de le découvrir. J'aime tellement son travail <3