Le Fantôme de Canterville. D'après Oscar Wilde. Elléa BIRD – 2018 (BD)

Publié le 23 Octobre 2018

Le Fantôme de Canterville

 

D'après la nouvelle d’Oscar Wilde (1887)

 

Adaptation et dessin d'Elléa BIRD

Editions Jungle, collection Pépites", 17 octobre 2018

64 pages

 

Dès 12 ans

 

Thèmes : Angleterre, fantôme, nouvelle, repos, peurs, ridicule, fantastique

 

Je ne me souviens pas avoir lu cette nouvelle d’Oscar Wilde, même si je la connais, tout du moins de nom.

Aussi étais-je ravie de découvrir cette adaptation, d’autant que l’objet-livre est superbe.

Une couverture texturée comme un vieux livre de cuir, un marquage à chaud, un ruban marque-page, des couleurs appuyées mais aux teintes fanées, un vert passé, et lorsqu’on tourne les pages, on s’attend presque à voir la poussière voleter autour d’elles…

J’adore !

Comme l'objectif de cette toute nouvelle collection qui vise à adapter au format BD des romans classiques ou contemporains prescrits par l'Education Nationale. Il y a fort à parier que cette parution suscite plus d'envies de lecture!

 

******

 

Fin XIXe siècle, Angleterre.

Lord Canterville signe l’acte de vente de la vieille propriété familiale, Canterville Chase, à un ministre américain, Monsieur Otis, non sans l’avoir averti de la présence d’un fantôme.

Sir Simon Canterville est mort en 1584, neuf ans après avoir assassiné sa femme, Eleanore, et depuis il hante les lieux, terrorisant ceux qui y habitent.

Monsieur Otis, qui n’y croit guère, s’installe donc dans la propriété avec sa femme, Washington son fils aîné, Virginia sa fille de 15 ans, et les deux jumeaux turbulents, surnommés « Stars and Stripes ».

 

Aussitôt, le fantôme met en œuvre tout son registre pour effrayer et faire fuir ces importuns.

Mais, malgré son talent et des siècles d’expérience, rien n’y fait.

Avec un pragmatisme à toute épreuve, Les Otis restent et s’accommodent même des différentes tentatives de Sir Simon.

Humilié par les attaques des jumeaux, le don d’une bouteille de lubrifiant indien pour ses chaînes ou d’un remède pour aller mieux, le moral du fantôme sombre, le faisant passer par toutes les émotions.

 

"Aucun fantôme n'a jamais été traité de cette manière dans l'histoire!"

 

Jusqu’à ce que la douce Virginia le rencontre et lui propose son aide.

Aussitôt, Sir Simon lui raconte son histoire et lui confie son souhait le plus cher, qu’elle seule peut réaliser, comme il est écrit…

*****

 

Cette nouvelle, en deux parties, n’a rien d’effrayant.

Elle est même plutôt amusante avec ce fantôme qui se désespère de ne pas pouvoir terrifier les nouveaux habitants. Avec les Otis beaucoup trop rationnels, persuadés que tout peut se résoudre avec une bouteille de détergent, médicament, lubrifiant ; in fine par la science, même exotique.

 

Heureusement, les deux jumeaux sont là pour apporter la fraîcheur et l’exubérance qui manquent aux autres.

Oscar Wilde oppose ainsi le moderne et l’ancien, le Nouveau Monde, persuadé de lui-même, et l’Ancienne Europe, empêtrée dans ses vieilles croyances paralysantes.

Il livre là une parodie du roman gothique, alors passé de mode, usant de poncifs éculés : la famille maudite, le revenant tourmenté, la jeune fille pure et innocente, garante de la réalisation d’une vieille prédiction…

 

Le dessin d’Elléa Bird est beau, comme texturé, moderne, le rythme des planches est vif et alterne entre les pleines pages, les cases de différentes longueurs et taille, voire même sans bordure, pour appuyer les gestes. Les expressions tour à tour scandalisées, épouvantées, colériques, débousolées du fantôme sont extra!

 

L’album se referme sur un petit dossier nous présentant l’auteur, le contexte historique, et un petit quiz sur la peur.

Les dessins y sont particulièrement beaux.

 

Cette adaptation est un vrai plaisir à lire et à voir.

Merci aux Editions Jungle

Cet album participe au Challenge Halloween de Lou et Hilde ; à notre Challenge avec Nathalie « Cette année, je (re)lis des classiques » ; à celui de Sophie Hérisson « 1% Rentrée Littéraire 2018 » (18/6) ; et au « Petit Bac 2018 » d’Enna pour ma 13e ligne, catégorie Lieu.

 

 

 

 

 

 

Pour découvrir une autre adaptation d'un roman d'Oscar Wilde sur le blog, c'est ici: Le portrait de Dorian Gray.

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramGoogle+BabelioLivraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
je note la référence. Merci pour cette découverte. J'ai aussi lu une version de cette nouvelle adaptée en BD mais je ne l'ai pas trouvé remarquable
Répondre
B
Oui je me souviens! Je ne peux que t'encourager à découvrir celle-ci!
N
Un titre à noter visiblement !
Répondre
F
Un classique dont je ne me lasse pas ! cette bd a donc tout pour me plaire ! :)
Répondre
B
Mais oui!
H
J'ai craqué aujourd'hui! ^^ Je savais que je n'allais pas tenir longtemps.
Répondre
B
Hihihi chouette^^ Hâte d'avoir ton avis maintenant!!
M
Je crois que je vais l'acheter !
Répondre
B
Oui oui oui :-)
N
J'aime beaucoup cette adaptation ! A la maison nous avons l'album paru chez Marmaille & Cie et illustré par Barbara Brun, il est très beau aussi.
Belle journée Blandine, à bientôt !
Répondre
B
Merci Nancy!
Oh, vous m'intriguez, je vais aller voir cela de plus près ;-)
Belle journée à vous!
R
bin oui les americains n'ont peur de rien..lol...en tout cas cela semble vraiment bien...c'est la 2eme critique positif....je me faisais la comparaison avec Bettlejuice...;)
bref cela donne envie
Répondre
B
Oui cet album est vraiment réussi!
N
Tu as l'air conquise !! J'y jetterai donc un œil à l'occasion.
Répondre
N
Bof... J'ai moyennement apprécié les illustrations. Je crois que c'est celle que Bidib avait présenté oui.
B
Était-elle bien? Bidib en avait présenté une mais qu'elle n'avait pas apprécié...
N
Du coup ce midi, pendant ma pause casse croûte, j'ai lu le fantôme de Canterville en bd... Mais pas la même ! ! ;)
B
Ah oui, je t'y encourage vivement!
S
C'est l'inspiration de Beetlejuice, non ? Intéressant...
Répondre
B
Très bonne question! Je ne sais pas... je n'ai rien trouvé à ce sujet mais ça ne serait pas impossible en effet!
N
Je l'ai sous la main et effectivement, c'est une bien belle adaptation !
Répondre
B
Oui hein?! ;-)