C'est lundi, que lisez-vous? #220

Publié le 22 Octobre 2018

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

Coco. D'après le film d'animation Disney/Pixar, novembre 2017

Nous avons tellement aimé ce film que nous avons acheté son album peu de temps après sa sortie.

Coco, c'est le nom de l'arrière-arrière-grand-mère de Miguel Rivera. Sa famille tient une entreprise chaussures florissante, fondée par la mère de Coco, alors abandonnée par son musicien de mari. Depuis, la musique est bannie de sa vie et de sa famille. Et cette détestation et interdiction se sont transmises à travers les générations. Gare aux mariachis qui viendraient à passer devant leur porte ou à passer non loin d'eux.

Mais voilà, Miguel aime la musique, gratter sa guitare et chanter. Il aimerait tant ressembler à son idole et gloire locale, Ernesto de La Cruz. En ce Jour des Morts, Abuelita aimerait le voir attentif à l'ofrenda et qu'il vienne au cimetière sur la tombe de ses ancêtres. Mais Miguel aimerait lui tenter sa chance au concours des talents sur la place avec la guitare qu'il a faite de ses mains. Interloquée, Abuelita la casse. Alors Miguel vole celle de son idole dans son mausolée... mais un phénomène fantastique se produit et le voilà désormais du côté des Morts.

Un film sur la famille, ses secrets, les traditions.

Maestro. Livre-CD.Textes et illustrations de Tulbault PRUGNE. Raconté par François MOREL. Musiques de Jean-Pierre JOLICARD. Editions Margot, octobre 2018

Suite à une campagne de crowfunding Ulule, j'ai (enfin) reçu ce très bel et très grand album!

La couverture est magnifique, non?

Maestro, c'est le surnom qui est donné à Téo par un Gitan de passage dans son village de pêcheurs. Téo est orphelin et est recueilli par Lucien le charpentier.. Mais Téo n'est pas doué pour la pêche, la mer, la marine, ce qui lui vaut moqueries et quolibets.

Non, lui, Téo, ce qu'il aime, c'est la musique. Chaque son, bruit, de la nature, des animaux, et même des hommes est une mélodie qu'il accompagne de son charango, qui lui vient de sa mère.

Un soir, Téo est attiré par une musique et découvre cinq roulottes, les roues dans l'eau, une fillette en robe rouge dansant devant un monsieur l'accompagnant à la guitare.

C'est le début d'une rencontre, d'une amitié, d'un échange, d'une vocation et d'une reconnaissance.

Cet album est sublime et ses dessins, délicats, aériens sont superbement colorés. 

Familles / Families. Texte de Régine BOBÉE et illustrations de Guillaume TRANNOY. Editions Léon Art & Stories, octobre 2018

Rouge / Red. Texte d'Hélène KERILLIS et illustrations de Guillaume TRANNOY. Editions Léon Art & Stories, octobre 2018

Dans ces deux nouveaux albums thématiques d'art et de peinture, nous sommes transportés dans le monde du rouge et la représentation de la famille. Des œuvres d'hier et d'aujourd'hui nous sont présentées avec facétie et humour par le personnage emblématique de la collection, Léon.

Ainsi découvrons nous des tableaux connus ou non, des artistes contemporains, classiques, modernes. J'adore le principe de cette collection. Et je vous parle la semaine prochaine de ces deux albums plus en détails.

ROMAN / NOUVELLES

Le malheur du bas. Inès BAYARD. Editions Albin Michel, 22 août 2018

C'est un roman au sujet difficile, au traitement dérangeant, mais qui peut permettre de comprendre des actes, des réactions, des émotions.

Marie est victime de viol par le directeur de sa banque, alors même qu'elle envisage d'avoir un enfant avec son mari. Lorsqu’elle comprend qu'elle est enceinte, elle est persuadée qu'il est l'enfant du viol, se sent empêchée de pouvoir y mettre un terme. Lorsque l'enfant naît, elle le délaisse, le néglige, le maltraite même.

Avec son mari, elle est distante, subit sa présences et ses désormais obligations conjugales. Sa famille ne voit rien ou ne comprend rien.

Tout est décrit du point de vue de Marie, parfois de son mari.

Je vous en parle davantage bientôt.

La solitude des méduses. Iria COLLAZO LOPEZ. Editions Solanhets, février 2018

J'ai terminé ce recueil de six nouvelles, toutes liées. Poésies, métaphores, fuites, découvertes, esseulement.

Je vous en parle davantage ce jour.

BD

Le Fantôme de Canterville. D'après Oscar Wilde. Adaptation et dessin d'Elléa BIRD. Editions Jungle, collection Pépites", 17 octobre 2018

Oui je connais l'oeuvre mais je ne me souviens pas l'avoir lue. Cet album tombe à pic pour me la faire découvrir durant le Challenge Halloween qui plus est. 

Il est magnifique, la couverture et l'objet-livre sont soignés.

Je vous en parle davantage demain!

La rivière à l'envers. D'après le roman de Jean-Claude MOURLEVAT. Adaptation de Maxe L'HERMENIER, dessin de Djet, couleurs de Parada. Editions Jungle, collection Pépites", 17 octobre 2018

Dans une société lointaine vivait Tomek, un jeune garçon épicier, recueilli par son gand-père vieillissant. Un jour, vient à passer une jeune fille qui lui achète un sucre d'orge et qui lui parle de la rivière Qjar. Elle paie et s'en va.

Tomek a quelque scrupule à lui avoir fait payer la friandise. Il est intrigué par cette histoire de rivière, qui, le lui a révélé son grand-père, coule à l'envers, et dont l'eau, recueillie là où elle disparaît au sommet de la montagne, rend immortel.

Il se lance donc à sa poursuite, croise Marie, une marchande qui lui raconte son histoire, qui l'aide à traverser la Forêt de l'oubli où vivent de terrifiants ours, immenses mais aveugles, tombe endormi après avoir inhalé le parfum de fleurs et est réveillé par ses mots murmurés par de petits êtres, part sur un voilier qui disparaît en passant sous un arc en ciel, résout une énigme, retrouve la jeune fille et continue le voyage à ses côtés.

Cette aventure est fantastique et très joliment illustrée et colorisée.  C'est une quête initiatique, une interrogation sur la Mort et les êtres qui nous sont ches, le sens des mots et leur pouvoir.

Je vous en parle davantage bien vite.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Harry Potter et la Coupe de Feu - Tome 4. J. K. ROWLING. Editions Gallimard Jeunesse, collection "Folio Junior".

Je suis ravie de retrouver Harry Potter, qui s'apprête à entrer en Quatrième année à Poudlard. Mais avant cela, nous le retrouvons, à nouveau, chez les Dursley.

Cette année, les vacances ont été moins terribles. Il faut dire que lorsqu'ils ont sur que Sirius Black, le criminel (Harry s'est bien gardé de leur révéler ce qu'il en était), état le parrain d'Harry, les Dursley se sont adouci, lui permettant d'avoir ses affaires de sorcellerie dans sa chambre. Harry communique par oiseaux colorés avec Sirius, par Hiboux avec Ron et Hermione.

Nous sommes à la mi-août et Harry reçoit une missive de Ron l’informant de la Coupe du Monde de Quidditch et l’invitant à y aller avec sa famille et lui. Dans le même temps, son oncle reçoit un courrier bardé de timbres, de la part de la mère de Ron, faisant la même requête.

Après une petite péripétie due à la poudre de cheminette et une farce des jumeaux, Harry s'apprête à passer les deux dernières semaines du mois chez les Weasley. Et c'est là que j'en suis pour le moment! Comme j'a hâte de poursuivre ma lecture!!

3/ Que vais-je lire ensuite?

Frère d'âme. David DIOP. Editions du Seuil, 16 août 2018

Présentation de l'éditeur:

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

Né à Paris en 1966, David Diop a grandi au Sénégal. Il est actuellement maître de conférences à l’université de Pau.

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 22/10/2018 21:11

Que de lectures encore <3
Maestro a l'air sublime, j'aime beaucoup le travail de Thibault.
Je découvre par votre blog les deux Mini-léon ;-)
J'ai dédicacé à côté de JC Mourlevat à Saint-Etienne ^^
Je comprends votre amour pour Coco, c'est vraiment une histoire émouvante !
Belle semaine livresque, Blandine !

Blandine 05/11/2018 21:37

Oh oui le travail de Thibault Prugne est magnifique, et n'est pas sans me rappeler celui de Rébecca Dautremer.
Je rougis à l'écrire, mais je n'ai lu que un ou deux (petits) romans de JC Mourlevat, et pas celui-ci... Mais la BD est très réussie!
Coco, je ne m'en lasse pas!
Belle soirée Nancy!

Bidib 22/10/2018 20:49

une belle semaine de lecture. je t'en souhaite de bonnes lectures à venir

Blandine 05/11/2018 21:35

Merci beaucoup Bidib! Belle semaine à toi aussi!

Marion L. 22/10/2018 15:56

Tu donnes très envie de me plonger dans les albums et les BD que tu as citées. Le malheur du bas fait partie de mes prochaines lectures, je me lance !

Blandine 05/11/2018 21:34

Merci beaucoup Marion :-)

Nathalie 22/10/2018 11:33

Oui, j'ai vu qu'il faisait 38 cm de haut !!! Extra.

Blandine 22/10/2018 11:54

hihi^^

Nathalie 22/10/2018 10:05

Oh "Maestro" !! Il faut que j'arrive à convaincre ma collègue de l'acheter celui-là ! Il à l'air magnifique... Déjà j'adore le dessin de Thibault Prugne et puis une histoire racontée par François Morel, ça doit être extra !! Hâte de lire ton avis.

Blandine 22/10/2018 10:24

Je te le confirme, il est magnifique! et sa taille^^ elle te plairait sans nul doute^^