Anna - Journal d'un cygne - Tome 2 - Le Ballet de l'Impératrice. Sandrine BEAU et Cati BAUR. 2018 (Dès 8 ans)

Publié le 4 Octobre 2018

Anna - Journal d'un cygne

Tome 2

Le Ballet de l'Impératrice

 

Texte de Sandrine BEAU

Illustrations de Cati BAUR

Editions playBac, 16 août 2018

 

Dès 8 ans

 

Thèmes : Danse classique, Russie, Passion, amitié, Journal intime, biographie

 

Dans le tome 1, nous faisions connaissance avec Anna Pavlova par le biais de son Journal Intime.

Fillette russe de 10 ans, éprise de danse classique mais pauvre. Elle vivait seule avec sa mère, couturière, qui, grâce à une épidémie de grippe, put confectionner des costumes pour le théâtre Mariinsky et ainsi payer des cours de danse à sa fille et lui permettre de se présenter au concours d'entrée de l'Ecole de Ballet.

Après quelques semaines d’efforts, d’amitié et de rivalités, nous l’avions laissée quasi à la veille du Ballet donné en l'honneur de l'Impératrice, pour lequel Anna doit faire l’Ouverture, seule.

 

*************

Septembre 1891.

Nous la retrouvons donc la veille de ce Ballet, qui se passe si bien que l'Impératrice lui fait don d'une perle.

 

Ce qui suscite jalousies et convoitises de la part des PEST (sigle donné à quatre filles menées par Pétronia et qui détestent Anna).

Un danseur ne doit jamais se laisser aller. La danse, ce sera du travail et de la sueur, chaque jour de votre vie. Et quelque fois, seulement quelquefois, la scène, les applaudissements et les honneurs.

Les paillettes du Ballet disparaissent, les cours se répètent, s’enchaînent, et déjà se profilent les examens du premier trimestre, dont le succès est primordial pour passer en deuxième année.

Anna a à présenter une chorégraphie en duo avec Galina sur La Valse des Flocons de neige du ballet Casse-Noisette, et une autre, en solo, improvisée.

 

Même si Anna se sent à sa place au sein de l’Ecole, le carcan, la pression, les mesquineries et le manque de sa mère, lui donnent des envies de liberté.

Heureusement, aidée de Galina et d’Igor, elle arrive à concilier plaisir et entraînements intensifs.

 

Novembre, les épreuves débutent.

Le doute et la peur s’insinuent chez tous.

Avant de m’élancer, j’ai repensé encore une fois à Piotr et à ses mots. J’ai dansé sans oublier de « laisser parler mon âme », ainsi qu’il me l’avait recommandé.

Mais alors qu’elle rassure son amie Natalia, elle apprend qu’elle est convoquée chez le directeur, Mr Petipa…

Aurait-elle échoué ?

 

Il me et nous faudra attendre le troisième tome pour savoir ! J’ai hâte hâte hâte !

 

*************

 

Avec ce tome 2 et les deux pages documentaires à la fin, nous en apprenons un peu plus sur Anna Pavlova, célèbre ballerine, dont s'est librement inspirée Sandrine Beau pour créer son personnage: une jeune fille attachante,  volontaire, pleine de spontanéité et d'allant.

Mais aussi sur l'Ecole Impériale de Ballet, son fonctionnement, les personnes et professeurs qui la font vivre et les musiques qui sont créées pour le Théâtre Mariinsky, telles La Belle au Bois Dormant, Casse-Noisette, Don Quichotte...

J’aime !

Et j’aime aussi le si joli marque-page fourni avec le livre, qui représente des chaussons de danse !

 

Passion, amitié, compétition, courage, persévérance, empathie sont au cœur de cette série qu'il me tarde de poursuivre.

 

Merci à Sandrine Beau pour sa confiance

 

Ce roman jeunesse participe au « Petit Bac 2018 » d’Enna pour ma 9e ligne, catégorie Déplacement; ainsi qu’au Challenge « 1% Rentrée Littéraire 2018 » de Sophie Hérisson (11/6).

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas la première fois que Sandrine Beau me permet de découvrir un parcours de vie, et de femme ! Auparavant, il y a eu Alice Guy Blaché. Que son nom vous dise, ou non, quelque chose, je vous invite grandement à aller voir ICI !

 

Les autres livres de Sandrine Beau présentés sur le blog sont LA.

 

Et LA, je vous est présenté un livre-CD sur Casse-Noisette.

 

Et pour le plaisir des yeux et des oreilles, voici La Valse des Flocons de neige, dans laquelle on aperçoit le Théâtre Mariinsky.

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramGoogle+BabelioLivraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 07/10/2018 20:17

De Sandrine Beau, j'ai lu, enfin, "la porte de la salle de bain"... Terrible ! Mais j'adore la grand-mère !!!

Blandine 07/10/2018 20:37

Effectivement, l'univers n'est pas du tout le même! Oui c'est un roman très dur, très juste, qui remue.
Et Anna, je suis sûre que tu l'aimerais!