Les Géants. Benoît MINVILLE – 2014 (Dès 14 ans)

Publié le 13 Septembre 2018

Les Géants

 

Benoît MINVILLE

Editions Sarbacane, collection "X'Prim", novembre 2014

288 pages

 

Thèmes : Famille, Amitié, Amour, Passé, Secrets, Liberté

 

Sur la côte Basque, deux familles sont liées.

Les pères sont de grands amis depuis vingt ans, depuis que l’un d’eux, Auguste, est arrivé de Marseille.

Il est pêcheur. La mer c'était son rêve, il lui a tout sacrifié, jusqu'à sa santé.

 

Le deuxième, Henriko, était ouvrier.

Il est au chômage, tandis que sa femme, Samia, cumule plusieurs petits boulots.

Il a du mal à garder la tête haute et cela le mine. Avec sa femme et leurs deux enfants, ils vivent dans une caravane qu'ils doivent bouger lorsque la belle saison se profile.

Il faut laisser la place aux vacanciers qui arrivent au camping.

Cela donne lieu à une grande fête, empreinte de solidarité, mais cela lui jette surtout aux yeux la précarité de leur situation.

 

Leurs aînés, Marius et Estéban, sont meilleurs amis.

Ils se connaissent à 100% et sont toujours fourrés ensemble : pour les fêtes, la drague, et surtout le surf. Leur passion !

 

Et pourtant, l'un et l'autre ont chacun un secret dont ils retardent la révélation, par crainte de ce qui pourrait advenir.

Marius s’est acheté un bateau, le Lord Jim, qu’il rafistole dans l’espoir de partir et de faire le tour du monde, voguer de lui-même, se trouver, se révéler.

Estéban a une amoureuse. Fini les conquêtes d’un soir, il aime Alma, la sœur de Marius. Cela fait déjà six mois que leur liaison secrète les unit. Mais ils craignent la réaction surprotectrice de Marius.

 

D’autant qu’Alma a beaucoup souffert l’an passé de sa rupture avec Patxi, lui faisant rater le bac, qu’elle repasse cette année, tout en travaillant dans un bar la nuit, ce qui déplaît à son père.

 

Estéban a un petit frère, 6 ans, Bartolo, mais il est différent, dans son monde, et Henriko n’arrive pas à le regarder, encore moins à s’en occuper. Alors il le fuit, ses responsabilités avec.

 

L’été débute, la belle saison se profile, riche de promesses même si l’avenir semble bien incertain.

 

Mais un secret bien plus grand qu'eux, bien plus vieux qu'eux, ressurgit et manque de les emporter, tous.

Sauront-ils résister à cette vague de révélations et à leurs conséquences?

Non, ce qu’il n’arrivait pas à dépasser, ce qui le remplissait de colère, c’était cette idée de mensonge – et aussi ce qu’il restait encore de caché, au fond. Ces non-dits qui leur appartenaient, et pas à lui. Et ce qu’il avait surpris, dans les yeux de son père : cette peur de décevoir les siens, cette angoisse d’être pris en faute… un truc qu’il n’aurait jamais soupçonné chez lui.

Benoît Minville signe ici un fort roman familial et d'amitié avec tout ce que cela implique : secrets, responsabilités, non-dits, passions, interdits, transgressions.

Que transmet-on à ses enfants ? Est-ce forcément teinté par nos expériences, nos déconvenues, le fait-on en miroir ? L’éducation qu’Auguste a inculquée à ses enfants va être mise à rude épreuve et être confrontée à ses actions et décisions.

 

Toutes les familles ont des histoires, des secrets plus ou moins avouables, des hontes que l’on dissimule… et qui toujours, tôt ou tard, se dévoilent et qui abîment les relations et/ou les renforcent…

 

De l’aventure, du rythme, une écriture fluide, des personnages attachants aux sentiments entremêlés, une belle région, des questions, du banditisme, une cavale, de la frime, du suspense et une bande-son rock explosive (donnée en début de roman – signature de la collection X’prim- avec, entre autres, Stone Sour, Machine Head, Pantera Renaud, The Beach Boys ou encore Audrey Horne), voici les ingrédients de ce roman initiatique qu’on ne peut lâcher qu’une fois la dernière page tournée.

Ce roman ado participe au Challenge « Objectif PAL » d’Antigone et au « Défi Littéraire Ado » de Sophie Lit.

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Antigone 29/09/2018 14:35

Très chouette couverture ! Bien intriguée aussi par ce que tu en dis ;)

Blandine 29/09/2018 19:54

Merci :-) Oui la couverture façon photo froissée est très belle!