Récapitulatif de lectures de vacances - Août 2018

Publié le 31 Août 2018

Si partir en vacances sans livres est inconcevable, revenir sans livres achetés sur place l'est tout autant^^

Voici donc ma ET notre récapitulatif de lectures (et achats livresques), accompagnés de quelques photos de notre séjour, cette année, à La Rochelle. Une ville, un département que je connaissais pas du tout et que nous avons vraiment beaucoup aimés! Il faut dire que la canicule, donc la chaleur, et le soleil radieux y ont aussi fortement contribués.

La Rochelle est une ville très active, vibrante, foisonnante. Il y a beaucoup de choses à voir, visiter, découvrir, dans la ville et dans ses environs: son Aquarium (bien sûr), le Musées des Modèles Réduits et celui des Automates attenants, ses trois Tours (Lanterne, Chaîne, Saint-Nicolas); le Bunker; le Musée d'Histoire Naturelle; à Rochefort, le Musées des Métiers 1900, l'Arsenal; à Pons, le Château des Énigmes avec cette année le thème des pirates...

Connaissez-vous?

Une chose est sûre, nous y retournerons!

Sur place, j'aime acheter des livres qui laissent une trace de notre visite, parce qu'il est plus difficile de les trouver autre part, et pour lesquels, oui il est vrai, il y a une part d'impulsion. Mais cela en fait aussi de très beaux souvenirs.

Récapitulatif de lectures de vacances - Août 2018

ALBUMS

Monsieur Hulot à la plage. David MERVEILLE d'après Jacques TATI. Editions du Rouergue Jeunesse, mai 2015

Quel album magnifique! Il se passe de mots. D'ailleurs il n'en contient pas, et c'est très bien ainsi. 

Dans des illustrations de peintures dans les tons gris, nous découvrons donc Monsieur Hulot qui s'en va sur la plage, se démène avec son transat, lit son journal dans une posture improbable, fume sa pipe, est importuné par un garçon avec lequel il décide de jouer... et ainsi se passe la journée, jusqu'à son réveil, ailleurs comme si de rien n'était.

Cet album est facétieux et bien que ses illustrations nous fassent remonter le temps, à quelques détails près un brin anachroniques, on ne peut que constater que les choses, sur la plage, n'ont guère changé! 

En bref, un régal intemporel!

P'tit Napo. Texte de Géraldine ELSCHNER et illustrations de Ronan BADEL. Editions P'tit Glénat, septembre 2014

C'est au Musée Napoléon sur l'Île d'Aix - île sur laquelle Napoléon se réfugia trois jours (12-15 juillet 1815) et où il signa sa reddition aux Anglais - que j'ai trouvé cet album, qui joue avec l'Histoire pour mieux nous la retranscrire. 

Nous faisons donc connaissance avec un garçonnet, appelé P'tit Napo, qui adooooore les clés et qui les collectionne. Il y a les petites, il y a les grandes. Qu'elles soient d'une boîte à musique, de villes ou d'un coeur, il les lui faut toutes!!! Il en a tant et tant qu'il les met dans des sacs, qu'il garde toujours près de lui, bien qu'il soit constamment en déplacement. Mais bien sûr, ce fut trop, alors il prit d'autres clés, plus imagées, et surtout moins lourdes et moins sujettes à soucis.

Musée Napoléon - C'est le regard, chargé de tristesse, de ce buste qui m'a attirée

Un Océan dans les yeux. Texte et illustrations de Thierry DEDIEU. Editions du Seuil Jeunesse, mars 2011

George est gardien de phare. En place depuis quarante ans, il refuse de laisser sa place à quiconque. Il est ravitaillé tous les deux mois par bateau et lorsque la retraite sonne, il déchire la lettre sans ménagement. Mais un jour, le bateau ne lui amène pas de vivres mais une lettre dont il devine le contenu. En plus de l'habituelle demande de départ, elle lui annonce une tempête, contre laquelle le phare pourrait se briser. Georges refuse de partir et, du haut du phare, fait face à l'océan en furie.

Le récit est angoissant, l'eau s'infiltre, monte toujours plus haut, le danger se fait toujours plus palpable et l'on se demande comment cela va bien pouvoir se terminer.

Les dessins sont splendides et m'ont fait penser à ceux d'Emmanuel Lepage dans Ar-Men . Ils nous mettent à la place de Georges, nous font ressentir toute la force et la fascination de l'océan. Magnifique!

Depuis que je me suis faite piquer par une méduse, je voue une certaine fascination pour elles, pour "mes copines" comme les appelle mon quatuor! Celles-ci ont été prises en photos à l'Aquarium de La Rochelle (peluche, marque-page et tattoo aussi!), mais nous en avons aussi vu sur les plages.

Depuis que je me suis faite piquer par une méduse, je voue une certaine fascination pour elles, pour "mes copines" comme les appelle mon quatuor! Celles-ci ont été prises en photos à l'Aquarium de La Rochelle (peluche, marque-page et tattoo aussi!), mais nous en avons aussi vu sur les plages.

DOCUMENTAIRES JEUNESSE

L'Aquarium La Rochelle en images - Mémoires d'Océans, 2010

Toutes les sections de l'Aquarium se retrouvent ici dans ce livre, avec des photos pleine page et un peu de texte pour présenter les animaux. De quoi revivre notre visite!

Petit guide de poche LES REQUINS. Camilla DE LA BEDOYERE. Editions Piccolia, 2016

Ce petit guide permet d'identifier 50 requins, après nous avoir expliqué leurs caractéristiques communes. Chaque fiche s'accompagne d'une brève présentation, d'une fiche info (taille, habitat, reproduction),  d'un dessin, d'une échelle avec l'homme...Un guide concis et fort instructif, trouvé à l'Aquarium de La Rochelle, qui a fait le bonheur de mes garçons!

Les p'tits SECRETS de l'OCEAN. Texte de Véronique HERMOUET et illustrations de Luc TURLAN. Editions Petit Geste, 2018

Voici un album qui oscille entre l'histoire, le documentaire et le guide. Avec les dessins se trouvent des photographies, qui nous emmènent à la découverte de l'océan, de ceux qui l'habitent ou ont besoin de lui, ici ou ailleurs sur Terre: oiseaux, cétacés, poissons qu'ils soient près ou éloignés de la surface. Le problème de la pollution est brièvement évoqué et il se referme sur quelques petits jeux.

Lorsque l'eau se retire...Lorsque l'eau se retire...
Lorsque l'eau se retire...Lorsque l'eau se retire...

Lorsque l'eau se retire...

La Rochelle - L'histoire d'un port. Du Moyen Âge à nos jours, une approche inédite de l'histoire du port de La Rochelle. Texte de Frédéric BARRAULT, illustrations de Benjamin LEFORT et Lionel TARCHALA. Gulf Stream Editeur, collection "L'histoire d'un port", juin 2010

Lorsque nous sommes en vacances, j'aime acheter des livres qui concerne l'endroit où nous les passons. En les lisant, cela leur confère une aura particulière.

Acheté dans l'une des Tours du Port de La Rochelle, et après que nous ayons fait plusieurs visites dans la ville, nous avons pu reconnaître certains des endroits décrits, ce qui est plaisant, tout en sachant que l'on en aura d'autres à découvrir.

Le livre reprend l'histoire de La Rochelle de manière chronologique en abordant, en vrac ici: les pirates, corsaires, templiers qui l'ont peuplée et faite prospérer, puis la digue commanditée par Richelieu contre les Anglais, les départs pour le Nouveau-Monde et le commerce triangulaire, l'Occupation par les Allemands lors de la Seconde Guerre et la construction du Bunker, les formes de Résistance, jusqu'à la ville que nous connaissons aujourd'hui avec son tourisme, ses restaurations, ses innovations.

Vieux-Port de la Rochelle
Vieux-Port de la Rochelle
Vieux-Port de la Rochelle
Vieux-Port de la Rochelle

Vieux-Port de la Rochelle

ROMANS JEUNESSE

Les enquêtes de Nino - Qui a démonté la tour Eiffel? Claudine AUBRUN. Editions Syros, Polar mini Syros, 2017

Rosalie, 22 ans, la cousine québécoise de Nino, débarque à Paris et Nino est chargé de la lui faire découvrir. Alors ils s'en vont visiter la Tour Eiffel. Mais alors qu'il font la queue pour acheter les billets, un homme moustachu bouscule la jeune fille, monte sur la Tour s'en même se retourner et encore moins s'excuser.

Deux jours après, alors que Rosalie fait des photos depuis le bateau-mouche, Nino lit les titres du journal de son voisin et découvre qu'un braquage a eu lieu dans une bijouterie et qu'un gros diamant bleu manque alors qu'un suspect a été arrêté... Et si...

Nous suivons donc Nino dans son enquête, dans sa découverte de la Tour Eiffel, de ses étages, de sa construction, de ses secrets.

J'aime lorsque nous apprenons des choses d'une manière détournée et c'est toujours le cas avec Les Enquêtes de Nino, petits romans de 48 pages.

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban. Tome 3. J.K. ROWLING. Editions Gallimard Jeunesse, collection "Folio Junior".

Comme ma fille était très pressée que je poursuive ma lecture des Harry Potter, j'ai emmené ce tome en vacances, et j'ai bien fait. J'avais été un peu déçue par le tome 2, et davantage encore par l'adaptation ciné, mais là, j'ai de nouveau été happée. J'ai trouvé les différents rebondissements de l'intrigue et leurs enchaînements, comme les sentiments éprouvés par les personnages, tout à fait crédibles. Aussi ai-je bien vite englouti le roman et ai (presque) regretté de n'avoir pas le quatrième à portée de main^^

Troisième année pour Harry et ses amis à Poudlard, et à nouveau, l'été passé chez les Dursley a été catastrophique. Surtout avec l'arrivée de Tante Marge qui en insultant Harry, et surtout ses parents, a déclenché la colère de ce dernier - et donc de la magie, le faisant s'enfuir, valises et chouette sous le bras, avec l'autorisation de sortie pour Pré-au-Lard non signée. C'est ainsi qu'il est recueilli par le Magicobus, après avoir aperçu furtivement la silhouette noire d'un grand chien...

Une seule chose occupe toutes les pensées dans le monde des sorciers: Sirius Black, LE prisonnier d'Azkaban, s'est échappé. Et au gré des conversations écoutées ou volées, Harry comprend qu'il est responsable de la mort de ses parents dont il était le meilleur ami, de treize autres personnes, qu'il est son parrain et qu'il en a auprès de lui.

Pendant ce temps, Harry fait l'acquisition d'une carte bien pratique auprès des jumeaux Weasley, découvre des nouveaux cours, Hagrid est nommé professeur mais cela s'accompagne de sérieux ennuis, Hermone est iritable, son chat est accusé d'avoir dévoré Croûtard, le rat de Ron, Harry reçoit un balai dernier cri, la Coupe de Quidditch est convoitée par les Gryffondor...

Un tome haletant qui nous permet de découvrir encore un peu plus de l'univers d'Harry Potter, de Poudlard, mais dont l'adaptation cinématographique m'a déçue (à nouveau).

Panneau indicateur au Château d'Usson à Pons, qui accueille en ses murs et dans son parc un grand parcours thématique. Cette année, les pirates. Énigmes, jeux, parcours d'adresses et réflexion sont nécessaires pour retrouver le trésor des pirates!

Panneau indicateur au Château d'Usson à Pons, qui accueille en ses murs et dans son parc un grand parcours thématique. Cette année, les pirates. Énigmes, jeux, parcours d'adresses et réflexion sont nécessaires pour retrouver le trésor des pirates!

ROMANS ADO

Les Géants. Benoît MINVILLE. Editions Sarbacane, collection "X'Prim", 2014

Sur la côte Basque, deux famille sont liées. Les pères sont de grands amis. L'un (Auguste) est pêcheur. La mer c'était son rêve, il lui a tout sacrifié, jusqu'à sa santé. Le deuxième (Henriko) était ouvrier. l a du mal à garder la tête haute et cela le mine. Avec sa femme et leurs deux enfants, ils vivent dans une caravane qu'ils doivent bouger lorsque la belle saison se profile. Cela donne lieu à une grande fête mais cela lui jette surtout aux yeux la précarité de leur situation. Leurs fils, Marius et Estéban, sont amis. Ils sont LE duo! duo pour tout, et en premier pour le surf. Et pourtant, l'un et l'autre ont chacun un secret dont ils retardent la révélation à l'autre, par crainte de ce qui pourrait advenir.

Et il y a Alma, la soeur de Marius, et Bartolo, le petit frère d'Estéban, qu'Henriko ne supporte pas de regarder.

Pourtant, un secret bien plus grand qu'eux, bien plus vieux qu'eux, ressurgit et manque de les emporter, tous. Sauront-ils résister à cette vague de révélations et à leurs conséquences?

Benoît Minville signe-là un fort roman familial et d'amitié dans lequel on se prend. Impossible de le lâcher avant la dernière page.

Quatre filles et un jean - Tome 2 - Le deuxième été. Ann BRASHARES. Editions Gallimard Jeunesse.

Un an s'est écoulé et à nouveau les vacances se profilent, et pour les quatre amies, une nouvelle séparation. Mais qu'importe, l'été dernier leur a prouvé qu'elles pouvaient le faire, d'autant, qu'entre elles et pour elles, il y a le jean magique. Un jean trouvé par Carmen dans une friperie et qui va miraculeusement bien à toutes les quatre, malgré leurs taille et morphologie... enfin ça, c'était avant. Car chacune trouve un prétexte réel ou pas, pour ne pas le porter. Pourtant, chacune l'envoie à la suivante, dans l'espoir qu'il aide la copine dans ce qu'elle a à faire.

Carmen reste à Washington avec sa mère, mais cette dernière rencontre un homme, ce qui ne plaît pas du tout à l'explosive jeune fille.

Tibby part pour un stage de cinéma en Virginie, pense se faire de nouveaux amis, tourne un film (pseudo)humoristique et comprend là où elle a fait des erreurs et envers qui.

Bridget va en solitaire sur les terres de son enfance, à la rencontre de sa grand-mère maternelle qu'elle n'a pas vu depuis plusieurs années, en partie à cause du décès de sa mère. Pour pouvoir l'approcher, elle se fait passer pour une autre. Ce séjour sera aussi l'occasion pour elle de se remettre au football.

Lena, qui était avec Kostos, avait décidé de rompre avec lui, car les relations à distance (il habite en Grèce), lui font peur. Mais elle n'a de cesse de penser à lui. Par sa mère, elle a trouvé un emploi dans un magasin de vêtements, frémit lorsqu'elle entend le nom de Kostos, et davantage lorsqu'il vient, à l'improviste, chez elle - ce qui amuse sa soeur. Se remet avec lui, non sans tergiversations, pour aussitôt être plaquée, pour une question d'honneur.

Sous une couverture et une approche très girly, voire même superficielle, ce roman aborde des sujets délicats de l'adolescence, et de la vie. Et c'est avec émotion que je l'ai lu et refermé.

Je vous en parlerai davantage avec mon amie Magali, avec qui j'avais déjà chroniqué le tome 1.

Récapitulatif de lectures de vacances - Août 2018
Récapitulatif de lectures de vacances - Août 2018

BD

L'ambulance 13 - Tome 1 - Croix de sang. Scénario de Patrick COTHIAS et Patrice ORDAS. Dessins d'Alain MOUNIER et couleurs de Sébastien BOUET. Editons Bamboo, collection "Grand Angle", novembre 2010 (7e édition) 

C'est ma mère qui m'a recommandé cette BD (et série), car elle sait combien ce qui a trait à la Première Guerre mondiale m'intéresse.

1er janvier 1916, Louis-Charles Bouteloup, jeune diplômé de médecine et chirurgien, arrive dans son unité sur le Front. En quelques heures, tout ce qu'il aura appris sera balayé par les effroyables blessures et le besoin, impératif, de soulager les soldats, même si cela va à l'encontre es ordres. Mais il trouve le soutien d'une jeune religieuse, Isabelle.

Ce premier tome nous permet de faire connaissance. Il découvre la réalité du terrain, et nous découvrons quelques aspects de sa personnalité et de son passé.

L'album se clôt sur un dossier sur le Service de Santé des Armées durant la Grande Guerre. En le lisant, j'ai repensé au roman et film La Chambre des officiers de Marc Dugain.

Récapitulatif de lectures de vacances - Août 2018

ROMANS

Un avion sans elle. Michel BUSSI. Editions Pocket.

Avant ce roman, je n’avais jamais lu de Michel Bussi, alors que j'en avais envie. Je l'ai commencé le jour du départ (pour les vacances), persuadée qu'il serait parfait pour les heures de route (j'ai de la chance, j'arrive à lire en voiture). J'ai eu raison, même s'il m'a fallu plus de temps que celui du trajet pour le finir!

L'essentiel du roman est en fait le récit d'une enquête. Celle d'un privé suite à un accident d'avion, Istanbul - Paris, survenu 18 ans plus tôt. Et dans lequel seule une fillette de 3 mois a survécu, mais sans que l'on sache qui elle est. Bien vite, deux familles la réclament. Deux familles que tout oppose: la condition sociale, le lieu de vie, l'argent, les perspectives d'avenir. Mais rien ne permet de dire qui elle est. Pas de photos, pas de témoins (un frère d'un côté, une soeur de l'autre, mais trop jeunes au moment des faits), pas de bijoux ou marque distinctive...

Le privé nous raconte donc son enquête, les différentes pistes, les rencontres, les espoirs... A travers son récit, on observe la fillette grandir, ses réussites, les déchirements des familles... Dès le début, nous savons qu'il a la réponse, sans que son enquête y soit pour quelque chose... Alternant avec son récit du passé (et sa version des faits), le présent, avec la fillette devenue majeure, la lecture de ce récit et les conséquences. Nous lisons donc une double enquête haletante, dn laquelle nos sentiments ne cessent de tourner, nos certitudes avec.

Il paraît que ce roman n'est pas son meilleur. Peut-être, je ne sais pas, mais moi je me suis régalée. Et si cela est vrai, c'est de très bonne augure pour le reste de ses romans qu'il me reste à lire!

L'écume des jours. Boris VIAN. Le Livre de Poche

J'étais très impatiente de lire ce roman. La quatrième de couverture m'avait intriguée, j'en avais aimé les mots puis... dès les premières lignes, une espèce de déception. Je n'imaginais pas le récit ainsi narré et puis des images d'autres romans me submergeaient.

Il y a eu  "En attendant Bojangles" d'Olivier Bourdeaut, en raison des références au jazz et à cette manière d'écrire pleine de poésie et d'images; et "Les fleurs bleues" de Raymond Queneau, à cause des mots justement, de leurs jeux et détournements.

Bref, je devais m'accrocher pour lire et m'immerger dans le récit, pas du tout conforme à ce que j'attendais ni souhaitais. J'ai été jusque la 120e page et j'ai lâché prise. J'y reviendrai peut-être. Ne serait-ce parce que je ne veux pas rester sur un "échec".

Par amour. Valérie TONG CUONG. Le Livre de Poche, janvier 2008

J'ai ouvert ce roman le jour du départ, pour notre retour. Je lai donc fini à la maison et vous en ai parlé dans mon article de lundi dernier. Je vous recopie mes mots ici:

J'ai acheté ce roman sans savoir son titre, en avril dernier, dans la librairie Entre Pages et Plage, d'Etretat. Il était emballé et la libraire avait seulement consigné quelques mots-clés. J'avais beaucoup aimé l'idée et y avais donc succombé. Dès que j'ai ouvert le paquet, j'ai su que j'allais aimé ce roman. Qu'il allait m’émouvoir et me transporter auprès de ses personnages dans le Havre durant la Deuxième Guerre mondiale, de 1940 à 1945.

Choral, il fait parler différents membres d'une même famille et s'applique à démêler toutes les apparences. Qu'elles soient le fruit d'une volonté propre, des événements, des émotions, d'une incompréhension.

Les décisions et actions des différents personnages répondent à cette question: Que ne ferait-on pas par amour?  Dès lors, l'autrice s'attache à nuancer les prises de position de chacun, qui souvent, ont été réduites de manière manichéenne: bons/gentils résistants contre méchants collabos, méchants Allemands contre gentils Alliés. La réalité était bien sûr plus contrastée, plus dure et elle nous y transporte.

Le résultat est dur, prenant, très visuel, révoltant, et sublime.

Automate de Pierrot écrivant à Colombine, au Musée des Automates de La Rochelle

Automate de Pierrot écrivant à Colombine, au Musée des Automates de La Rochelle

Et voici ceux achetés sur place, mais pas encore lus:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant, pour moi, les omlettes, c'étaient bon pour les soirs où il n'y avait plus rien dans le frigo, la flemme de cuisiner ou bien pas le temps... Eh bien, ça c'était avant!Ma fille, qui à mon inverse, adore ça, a trouvé un restaurant d'omelettes à La Rochelle. Ouvert il y a un an tout juste, ce petit établissement (30 couverts) propose des omelettes originales, qui changent de garnitures au gré des saisons et des possibles. Il utilise des ingrédients bio et/ou locaux. La carte des vins est excellente, il y a des propositions végétariennes et même vegan, avec le choix "sans casser d'oeufs" - ici en photo avec la garniture veridi. Et pour les amoureux de littérature jeunesse que nous sommes, en dessert, il y a une omelette sucrée (référence à "L'omelette au sucre de JP Arroud-Vignod) qui est en fait une omelette au caramel. Le café gourmand est extra et l’œuf est exploité dans tous ses possibles. Les deux personnes sont très sympathiques. On a adoré!

Avant, pour moi, les omlettes, c'étaient bon pour les soirs où il n'y avait plus rien dans le frigo, la flemme de cuisiner ou bien pas le temps... Eh bien, ça c'était avant!Ma fille, qui à mon inverse, adore ça, a trouvé un restaurant d'omelettes à La Rochelle. Ouvert il y a un an tout juste, ce petit établissement (30 couverts) propose des omelettes originales, qui changent de garnitures au gré des saisons et des possibles. Il utilise des ingrédients bio et/ou locaux. La carte des vins est excellente, il y a des propositions végétariennes et même vegan, avec le choix "sans casser d'oeufs" - ici en photo avec la garniture veridi. Et pour les amoureux de littérature jeunesse que nous sommes, en dessert, il y a une omelette sucrée (référence à "L'omelette au sucre de JP Arroud-Vignod) qui est en fait une omelette au caramel. Le café gourmand est extra et l’œuf est exploité dans tous ses possibles. Les deux personnes sont très sympathiques. On a adoré!

Pour la plupart de ces lectures, je ferai un article dédié.

En attendant, belles lectures et découvertes!

Et à bien vite!

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Rédigé par Blandine

Publié dans #Récapitulatif, #Vacances, #France, #La Rochelle

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marion L. 02/09/2018 10:27

Que de bonnes choses qui donnent très envie ! Les livres mais aussi La Rochelle (je garde un très bon souvenir du musée des automates).

Blandine 02/09/2018 11:22

Merci merci! Quel beau musée avec sa reconstitution parisienne. Les modèles réduits ont peut-être eu notre préférence mais c'est chipoter^^

Moka 02/09/2018 10:16

J'ai adoré Monsieur Hulot ! (Quelle chronique riche !)

Blandine 02/09/2018 11:20

Et je comprends bien pourquoi! Connais-tu les autres albums qu lui sont consacrés? (Merci)

Eglantine 01/09/2018 01:44

Pour la force de l océan la fascination des phares pour le courage de leurs gardiens car il faut en avoir ...."L'ocean dans les yeux" me plairait bien , d'autant plus que je viens de terminer de lire Ar- men d'Emmanuel Lepage!J'ai beaucoup aimé! J'avais lu aussi "Un avion sans elle " mais il ne m'avait marqué!sans plus !

Blandine 02/09/2018 11:20

Voilà qui rejoint mes sentiments ;-)

Nancy 31/08/2018 21:30

Quel joli post ! Merci de nous faire partager vos coups de coeur et photos de La Rochelle, mêlés à vos lectures <3
Je suis d'accord, Un avion sans elle n'est pas le meilleur de Bussi ;-) mais il donne le ton du talent de cet auteur.
Le documentaire sur les requins plairait à mon fils... et vous avez le même ressenti que ma fille qui voue une grande admiration aux méduses alors qu'elle s'est faite piquer. Connaissez-vous l'album Je suis la méduse, de Béatrice Fontanel ? Il vous plairait, sans doute ^^
Beau week-end, Blandine !

Blandine 02/09/2018 11:19

Merci beaucoup Nancy <3
Oui je connais cet album, mais que de nom!
Tant mieux pour Bussi, j'éviterai ainsi une déception^^
Beau dimanche Nancy!