La Fille du Samouraï. Fred BERNARD et François ROCA - 2012 (Dès 8 ans)

Publié le 5 Mai 2018

La Fille du Samouraï

 

Texte de Fred BERNARD

Illustrations de François ROCA

Editions Albin Michel Jeunesse, septembre 2012

 

Dès 8 ans

 

Notions abordées : Japon, courage, apprentissage, samouraï, amour, histoire

Les albums que créent Fred Bernard et François Roca sont sublimes.

Tant par les histoires dans lesquelles ils nous transportent, que dans les merveilleuses peintures à l’huile de François Roca, qui nous immergent dans le récit.

Cet album ne fait pas exception, et son début fait même allusion à l’un de leur précédent !

 

Fin XIXe siècle, sur la scène d’un « Concours d’histoires vraies ou presque consacré aux îles de l’Orient », deux jeunes gens se présentent aux spectateurs.

Lui est Européen, mais habillé à la mode nippone, et la main droite lui manque.

Elle, est voilée et vêtue d’un kimono.

Leur apparition est saisissante, captivante.

 

Et lui déroule le fil de leur histoire…

Suite à un naufrage qui a vu mourir tout l'équipage dont son père, il est recueilli sur une île paisible où seuls semblent vivre un vieux samouraï aveugle et sa fille unique.

-Je suis Masumi Musashi, mais tu m’appelleras Maître. Et toi ?
-Tomé Dias.
-C’est drôle ! Ma fille s’appelle Tomo Musashi. Tomé et Tomo ! lança-t-il en riant. »

Les deux jeunes gens s’éprennent mutuellement.

Il apprend la pêche, à manier les armes et à aiguiser son esprit selon la Voie de la tactique des samouraïs.

 

Mais les questions de Tomé demeurent sans réponse, jusqu’à ce qu’un jour, elles se concrétisent…

Alors que Tomé raconte, vit son récit à force d’exclamations, d’intonations changeantes, de manipulations de sabre et d’investissement de la scène, Tomo, elle, reste immobile.

Elle joue du shamisen, changeant les rythmes au fil des mots de son compagnon.

 

A grand renfort d’apparitions, leur interprétation est incroyable, subjuguant les spectateurs, le jury, et nous, lecteurs !

 

Cette histoire est-elle vraie, réelle ? Où s’arrête la réalité, ou commence la fiction ?

Et c’est ainsi que Tomo est devenue « Tome I » , et moi, « Tome II », comme nous appelait mon maître, pour rire. Pour que ses enseignements ne se perdent pas, pour que le bien l’emporte sur le mal, non pas pour tuer, mais pour sauver des vies. »

Fred Bernard et François Roca se sont librement inspirés de la vie du samouraï philosophe Miyamoto Musashi, auteur du « Traité des Cinq Roues » pour nous délivrer ce conte initiatique, empli d’aventures, de combats et d’amours.

Les superbes peintures de François Roca alternent entre le présent et le passé, jouent sur les couleurs et les angles de vues.

 

Coup de cœur !

Cet album participe aux Challenges « Un mois au Japon » d’Hilde et Lou, et à celui de Sophie Hérisson « Je lis aussi des albums 2018 » (38/60).

 

 

Découvrez aussi l’avis de Kiona

 

 

 

 

 

Je vous ai déjà présenté un album du duo : L’Indien de la Tour Eiffel.

 

De Fred Bernard :

 

De François Roca :

Belles lectures et découvertes,

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'aime beaucoup les albums de ces auteurs, mais pas lu celui-ci encore, je le note, je vais voir si nous l'avons à la médiathèque.
Répondre
B
Je te le souhaite :-)
V
Je ne lis pas souvent les livres de ce duo parce que j'ai toujours des réticences à lire les albums "longs" Mais tu me donnes vraiment envie. Je vais peut-être essayer.
Répondre
B
Oui, je t'y encourage!
Cette impression de longueur (pas forcément fausse d'ailleurs) est aussi due à la pagination: texte sur une page, grande illustration sur l'autre. Les deux ne se mélangent pas. Mais rien que pour le régal des yeux, leurs albums valent le coup ^^
L
J'ai lu un autre album de ce duo que j'ai adoré. Celui-là devrait vraiment me plaire au vu de la thématique
Répondre
B
Tu m'en vois ravie :-)
N
C'est un magnifique duo d'auteurs ! Je ne connais pas celui-ci mais il a l'air splendide ! !
Répondre
B
Je ne peux que te le recommander ;-)
K
J'avais bien aimé. C'est vrai que leurs albums sont particuliers et magnifiquement illustrés. Bon week end Blandine :-)
Répondre
B
Oui souvent dans le domaine du spectacle, d'ailleurs! Je suis sous le charme! Belle journée à toi :-)