La Légende des Quatre - Tome 1 - Le clan des Loups. Cassandra O'DONNELL – 2018 (Dès 13 ans)

Publié le 6 Septembre 2018

La Légende des Quatre

Tome 1

Le clan des Loups

 

Cassandra O'DONNELL

Illustration de couverture de Xavier COLLETTE

Editions Flammarion Jeunesse, mars 2018

360 pages

 

Dès 13 ans

 

Thèmes : Fantastique, Humains/Animaux, Amitié, Quête, Mystère, post-apocalyptique

 

Depuis une guerre destructrice qui a vu leur potentiel technologique anéanti, les Hommes cohabitent sur la Terre (revenue à une époque semble-t-il moyenâgeuse) avec les Yokaïs.

Ces derniers sont des êtres métamorphes, mi-animaux, mi-humains, regroupés en quatre clans et qui se vouent une haine séculaire.

 

Il y a les Lupaïs (loups) dont l'héritière est Maya (que l'on aperçoit en couverture avec ses longs cheveux blancs); les Taïgans (tigres) avec Bregan (aussi en couverture); les Serpaïs avec Wan et les Rapaïs avec Nel.

 

Chaque clan dispose de son territoire sur lequel ils appliquent leurs lois (le khategaï).

Aller sur les terres des autres, parler à un membre d’un autre clan est strictement défendu. Même à l’école.

Suite au Traité de Paix conclu avec les Hommes, les jeunes Yokaïs peuvent tous étudier au même endroit, en terres neutres, sous l’égide de professeurs humains.

 

Mais bien sûr, plusieurs évènements dans un espace-temps très restreint vont venir troubler cette relative quiétude.

Telle la venue de Bregan et de son petit frère Mika sur les terre des Lupaïs, sans que Maya ne se batte ; la mort d’une sentinelle Lupaï par un Taïgan (l’odeur ne trompe pas !) ; un vieux tigre solitaire assassiné par un Loup ; des coups d’œil appuyés à l’école suivis de discussions ; un raid mené par des Hommes à l’école pour tenter d’éliminer Maya et Bregan…

 

Héritiers de leur clan, Maya (accompagnée de son amie Cléa), Bregan, Nel (avec des corbeaux) et Wan n'ont d'autre choix de s'unir, malgré leurs règles et leurs aînés, pour mettre à jour ce que manigancent les Hommes … à leurs dépends, et découvrir leurs origines et véritable nature.

[Bregan] regardait défiler des murs de pierres, d’anciennes routes et des immenses tas de débris recouverts de verdure. Il n’avait pas connu le temps des hommes, celui d’avant la grande destruction. Il ne savait que ce qu’il avait lu dans de vieux livres d’histoire écrits en anglais, une langue ancienne. Ils racontaient que plusieurs milliers d’années plus tôt, les hommes, alors bien plus nombreux, s’étaient adonnés à de terribles guerres, qu’ils avaient épuisés les ressources de la Terre en détruisant les rivières, les mers, les océans, les forêts et la faune, et que ce faisant ils avaient détruit le monde dans lequel ils vivaient.

Ce premier tome dresse les décors, présente les personnages, et la jeune Maya en particulier.

Elle est une jeune louve fière, volontaire, rationnelle mais aussi éprise de justice et de vérité, et sensible.

Les particularités propres à chaque groupe de Yokaïs sont bien décrites, leur métamorphose, les actions sont saisissantes et souvent violentes, les émotions spontanées.

 

Même si je me suis doutée de la fin, s’il y a quelques répétitions de style dans la narration ou dans l’histoire, et si de nombreuses interrogations surgissent au gré de la lecture (mode de vie des humains ; étendue des terres au-delà de leurs territoires…), j’ai aimé ce roman fantastique et initiatique, servi par une magnifique couverture !

 

Merci à l’opération Masse Critique et aux éditions Flammarion Jeunesse pour cette belle lecture, qu’il me tarde déjà de poursuivre !

 

 

 

 

 

Ce roman participe au « Petit Bac 2018 » d’Enna pour ma 10e ligne, catégorie Animal.

Belles lectures et découvertes,

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 06/09/2018 08:33

Noté pour la bib !

Blandine 06/09/2018 11:09

:-)

Stephie 06/09/2018 07:40

Pas trop mon imaginaire ;) Mais à suggérer pour le CDI ;)

Blandine 06/09/2018 11:10

Oui, cela plairait!