A Silent Voice. Tomes 1 et 2. Yoshitoki OIMA – 2015 (Manga)

Publié le 25 Avril 2018

A Silent Voice

Tomes 1 et 2

 

Yoshitoki OIMA

Traduit  du japonai par Géraldine OUDIN

Editions Ki-oon, 2015

 

192 pages chacun

 

Thèmes : handicap, harcèlement, famille, amitié

 

J’avais entendu beaucoup de bien de ce manga shônen, aussi ai-je profité d’une offre pour découvrir les deux premiers tomes de cette série, terminée, qui en compte sept.

 

Sur les couvertures, les deux personnages principaux.

 

Lui, c’est Shoya Ishida.

Pitre et leader de sa classe de CM2, les cours ne l’intéressent pas et pour lutter contre l’ennui, il lance chaque jour un défi, un test de courage, que ses deux copains et lui s’amusent à relever.

Sa maman, célibataire, tient un salon de coiffure, tandis que sa grande sœur, dont on ne voit que les jambes, collectionne les petits copains.

 

Elle, c’est Shoko Nishimiya.

Sourde depuis sa naissance, appareillée sans qu’elle entende pour autant ou puisse suivre une conversation, elle est élevée par sa maman, car son père les a abandonnées.

Shoko arrive dans l’école et dans la classe de Shoya, en cours d’année, et communique grâce à un cahier.

Son intégration est difficile.

Ses « camarades » de classe, d’abord intrigués, se détournent vite, se moquent d'elle, l’aident encore moins, puis l’accusent de ralentir le rythme.

Le maître ne la soutient pas

Réservée, Shoko subit les brimades, les humiliations, les violences, psychologiques, puis physiques, quotidiennes, qui s’accentuent et dont Shoya est l’instigateur, galvanisé par le silence, complice voire amusé, du groupe-classe.

Il ne supporte pas Shoko, son comportement qui semble passif, sa générosité, ses sourires. Il voudrait la voir se rebeller, se révolter, et non se soumettre…

Et pire, il ne comprend pas qu’elle l’aide quand lui, se retrouve en difficulté.

 

Car il a été trop loin, l’ensemble des élèves s’est retourné contre lui et c’est à son tour de subir, d’avoir des insultes sur sa table, d’être isolé, rejeté, même par ses deux copains.

Et Shoya, qui nous apparaissait si détestable, ne l’est finalement plus tant que ça. Sans que je m'attache pour autant à lui.

Qu’importe la cible, ce qui écœure, ce sont bien les brutalités, morales et/ou physiques, subies, et qui vont crescendo, sans même que le maître de la classe puisse, ou cherche, à y mettre un terme.

Il semble même comprendre cet état de fait, encourageant implicitement Shoya à continuer.

Il n’explique pas la différence, ne fait rien pour favoriser l’intégration de Shoko, allant même jusqu’à se moquer de l’initiative d’une intervenante qui souhaite faire étudier à l’ensemble de la classe la langue des signes.

 

Et c’est ainsi que se passe la suite de la scolarité de Shoya. Seul. A l’écart. Exclu volontaire et banni par les autres.

 

Shoko a changé d’école et a pu s’épanouir, enfin autant que ce que sa timidité naturelle lui permettait.

 

Le premier tome commence en réalité par sa fin, lorsque Shoya, alors en terminale, décide d’aller (re)trouver Shoko.

Il a appris la langue des signes et souhaite s’excuser, se soulager d’un poids, avant de partir, d’en finir.

 

Pourtant, cela ne se passe pas comme il l’avait prévu et le tome 2 nous permet d’assister à leur rapprochement, bien qu’une personne fasse tout pour les séparer, pour protéger Shoko de celui qui l’a tant maltraitée, lui a fait tant de mal.

Shoya de son côté, a réussi à se lier d’amitié, non sans réticence, avec Tomohiro, un garçon enrobé de sa classe, esseulé aussi, mais intelligent, et qui l’aide bien plus qu’il ne voudrait l’admettre.

 

Le tome 2 se finit en miroir du premier : c’est Shoko qui esquisse un geste vers Shoya.

 

Shoko est une fille très douce, bienveillante, peut-être naïve, mais qui n’est pas préparée à l’adversité alors même que sa maman aimerait l’endurcir. Mais cette dernière est surtout dépassée.

 

Les thèmes de ce manga, le handicap (ici la surdité) et le harcèlement (dans le premier tome surtout), sont vraiment bien exploités même s’il y a des longueurs dont il pourrait se passer.

Le dessin est très expressif, oppressant même, faisant ressentir par des cadrages ou la non-réaction de Shoko, le poids du silence, de la surdité.

Le tome 2 voit les deux personnages commencer à parler la langue des signes, et je ne doute pas qu’elle prenne davantage de place dans les tomes à venir.

 

Il me reste maintenant à les découvrir!

 

Cette série, à la base un one-shot au Japon, y a connu un tel succès qu’il a été adapté en film d’animation en 2016.

Ce manga participe au au RDV « BD de la semaine » qui se passe aujourd’hui chez Mo’ (Retrouvez-y toutes les participations du jour - CLIC), au Challenge « Un mois au Japon » d’Hilde et Lou, ainsi qu’au « Petit Bac 2018 » d’Enna pour ma 3e ligne, catégorie Art.

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez les avis sur le tome 1: d’Isabelle ; de Bouma ;  de Lirado ;

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Karine 02/05/2018 02:34

J'ai reçu toute la série... j'attends le bon moment mais comme j'ai déjà travaillé en déficience auditive (un petit peu), c'est officiel que je suis intéressée! C'est d'ailleurs pour ça que je l'avais demandé!

Enna 01/05/2018 22:32

je ne suis pas une grande fan des mangas et là, pas plus tentée que ça :-)

Blandine 01/05/2018 22:45

ça arrive ;-)

Nathalie 29/04/2018 17:02

Mon amour pour les mangas est toujours aussi fort... :(
Sophie l'avait déjà présenté sur le blog il y a quelques temps, elle avait bien aimé !

Blandine 29/04/2018 18:22

;-)

Caro 27/04/2018 16:21

J'ai les premiers tomes de cette série au boulot, mais je dois avouer que je ne les ai pas (encore) lus...

Blandine 27/04/2018 22:29

Si mon article t'a plu... il n'y a plus qu'à ;-)

scoobydu41 26/04/2018 21:43

Le thème est vraiment intéressant. Je ne pensais pas que cela puisse exister en manga et c'est bien qu'il traite de tels sujets

Blandine 27/04/2018 10:32

Exactement!
C'est vrai que le manga dégage une image de loisir, "futilité", voire frivolité, mais il y a aussi des sujets plus graves qui sont abordés, et c'est très bien!

Hilde 26/04/2018 17:55

J'ai bien envie de découvrir cette série manga. Je pense pouvoir bientôt emprunter le premier tome à la médiathèque. J'ai vu que le premier tome était disponible. :)

Blandine 27/04/2018 10:30

Top!

Jerome 26/04/2018 09:18

J'en ai entendu beaucoup de bien et j'ai vu le pack "promo" contenant les deux premiers tomes à tarif réduit chez mon libraire la semaine dernière. Je vais peut-être me laisser tenter du coup.

Blandine 27/04/2018 10:30

C'est ce pack qu m'a incitée à découvrir la série ;-) Et oui, tu peux te laisser tenter ;-)

jacques 26/04/2018 07:58

Le sujet est intéressant, en tout les cas. A suivre.

Blandine 27/04/2018 10:28

Tout à fait!

Madame 25/04/2018 23:23

J'ai acheté et lu le premier tome mais je n'ai pas accroché.

Blandine 27/04/2018 10:28

Ah cela arrive. Qu'est-ce qui t'a rebuté? les longueurs? Le caractère de Shoko?

eimelle 25/04/2018 19:12

voilà qui me donnerait envie de me mettre au manga!

Blandine 27/04/2018 10:27

Tu m'en vois ravie et t'y encourage, bien sûr!

Sandrine 25/04/2018 15:28

J'ai découvert cette série grâce à ma soeur et c'est vrai qu'elle est originale et sympa.

Blandine 27/04/2018 10:27

Je trouve ben que le manga rarite de sujets comme celui-ci, qu'il ait une tonalité plus grave.

rachel 25/04/2018 13:47

oh j'ai deja lu la critique quelque part....j'avoue ne pas etre attiree vraiment.....

Blandine 27/04/2018 10:26

Cela arrive ;-)

bouma 25/04/2018 12:28

une série de qualité juste du début jusqu'à la fin.
elle a beaucoup de succès auprès des collégiens.

Blandine 27/04/2018 10:26

Je suis contente que tu me dises cela, voilà qui confirme mon envie de continuer cette série!

Mylene 25/04/2018 11:44

ça a l'air sympa tout ça :D (même si je ne lis pas de mangas :D )

Blandine 27/04/2018 10:25

Au moins, le connaîtras-tu ;-)

gambadou 25/04/2018 11:43

Exactement le genre de manga que je cherche pour le CDI ; un message, une série en 7 tomes. Il est noté pour l'année prochaine (là le budget est en berne ! ) .. enfin je viens de les voir d'occasion, alors je vais peut-être craquer quand-même !

Blandine 27/04/2018 10:24

;-) Sinon, il y a aussi l'offre grâce à laquelle j'ai acheté les deux premiers tomes, c'est un pack. Les deux premiers au pris d'un seul... Des fois que ;-)

Amandine Aufildesplumes 25/04/2018 10:28

Habituellement, je ne suis pas une grande fan de manga mais j'avoue que pour le coup, celui- ci me tente énormément.

Blandine 27/04/2018 10:23

Oui le thème est intéressant!

Noukette 25/04/2018 09:24

Mes collégiens sont totalement fans de cette série... et elle plait autant aux filles qu'aux garçons !

Blandine 27/04/2018 10:23

C'est bien! Je l'ai proposée à ma fille... qui ne l'a pas encore lue...

Mo 25/04/2018 08:18

Je ne peux pas m'empêcher de penser à "L'Orchestre des doigts", un seinen en 4 tomes qui place également la surdité au coeur de son récit (on est dans une école d'enfants sourds et malentendants).
Passé ce petit aparté, je note "A silent voice". Les sujets abordés m'intéressent, tu m'as mis l'eau à la bouche et j'ai bien envie d'y mettre mon préado qui dévore les mangas ;)
Merci ! :)

Blandine 27/04/2018 10:20

Tu m'en vois ravie! et de mon côté, je note ton titre car le sujet m'intéresse, merci :-)

Stephie 25/04/2018 07:31

J'ai beaucoup de mal avec le graphisme des mangas donc je pense passer mon tour ;)

Blandine 27/04/2018 10:18

Je comprends ;-)