U4 - Stéphane. Vincent VILLEMOT – 2015 (Dès 14 ans)

Publié le 31 Mars 2018

Vous avez forcément entendu parler de la saga d’anticipation (dystopie) U4, phénomène de la rentrée littéraire adolescente 2015 !!!

 

Quatre auteurs pour quatre personnages et quatre angles de vue et expériences d’un même évènement dans un même espace-temps : le virus U4.

Particulièrement virulent et aux allures de peste bubonique, il ravage les populations partout dans le monde, en Europe, et en France. Seuls semblent survivre les adolescents entre 15 et 18 ans.

 

Parmi eux se trouvent et se croisent Koridwen (Yves Grévet), Yannis (Florence Hinckel), Jules (Carole Trébor) et Stéphane (Vincent Villemot).

 

Avec 150 autres, ils sont des joueurs « experts » du jeu vidéo en ligne «Warriors of Time (WOT)».

Sur le forum, un étrange message du maître du jeu donne à ceux qui peuvent encore se connecter, une raison de vivre, ou tout du moins, d’espérer.

De : Maître de jeu
À : Experts
Ceci est sans doute mon dernier message.
Les connexions s’éteignent peu à peu
dans le monde entier. Gardez espoir. Nous sommes
toujours les Guerriers du temps. Je connais
le moyen de remonter le temps. Je l’ai toujours
connu. Mais seul, je ne peux rien faire.
Rejoignez-moi. Ensemble, nous pourrons éviter
la catastrophe en réécrivant le passé. Croyez
en moi, croyez en vous, et nous gagnerons
contre notre ennemi le plus puissant : le virus.
Rendez-vous le 24 décembre à minuit sous la plus
vieille horloge de Paris.
Khronos

Les quatre tomes sont parus simultanément et peuvent être lus indépendamment et sans aucun ordre. Chacun complétant bien sûr les autres, à la manière d’un puzzle.


Avec Magali, nous avons lu , aimé et présenté  Yannis (Florence Hinckel), voici maintenant Stéphane.

 

U4 – Stéphane

 

Vincent VILLEMOT

Editions Nathan et Syros Jeunesse, août 2015

300 pages

 

Dès 14 ans

 

Thèmes : Dystopie, post-apocalyptique, Maladie, Adolescence, Quête

 

Lecture Commune avec Magali

 

Alors qu’à Marseille, ville où habite Yannis, le chaos est quasi total, à Lyon, où vit Stéphane, les ados commencent à s'organiser et à se rassembler dans des R-Point.

Cela n’empêche pas les pillards, tels Reggie et sa bande, d’arpenter les rues, de visiter les appartements ou magasins, de semer la terreur et de répandre la violence.

D’autres encore, préfèrent rester seuls.

C’est le cas de Stéphane Certaldo.

Son père est l’éminent épidémiologiste Philippe Certaldo, qui, semble-t-il, a été évacué vers Paris avec son équipe du laboratoire.

Je continue pourtant à lui ressembler : même visage trop long avec ses cheveux gris coupés courts dont les épis se rebellent, mêmes mains osseuses, un peu trop pâles pour quelqu’un qui aime le soleil. Joli tableau… On dit que j’ai ses yeux, aussi, des yeux gris, d’une intelligence qui me stupéfiait chez lui.
(…)
Moi, je suis une fille.
Une fille à laquelle ses parents ont donné un prénom soi-disant mixte, un prénom à la con, Stéphane ; une fille dont les cheveux sont gris depuis l’enfance, comme une vieillesse précoce, et qui ressemble à un garçon manqué, les nerfs à fleur de peau…

Mais il laisse seule sa fille, qui l’attend dans son appartement… et qui pense à sa mère et à son petit frère, Nathan, chez eux en Bretagne, où sa mère a refait sa vie.

Serait-il possible qu'ils soient toujours vivants?

 

Sans plus d’électricité, ni de vivres, Stéphane est contrainte de sortir et de se rendre dans le R-Point de son secteur, celui de la Tête d’Or, ravitaillé par des militaires. Tous les adultes ne sont donc pas morts...

Formée par son père, elle sait comment agir, les gestes à adopter, ceux à proscrire. Elle fournit au R-Point et à ses habitants du matériel médical et des informations en l’échange de vivres et de renseignements. C’est ainsi qu’elle arrive à savoir, par déductions et recoupements, comment les ados ont pu survivre à U4.

 

C’est dans ce R-Point qu’elle rencontre Alex, qui s’occupe des animaux du zoo attenant, jusqu’à ce qu’il soit assassiné par Reggie.

Elle y retrouve Marco, camarade de classe, qui a des responsabilités au R-Point mais dont il conteste, frontalement, l'organisation et le "commandement" (si similaire à celui des adultes - de l'ancien monde). 

Egalement expert WOT (alias Long John Silver), il lui parle de temps à autre du dernier message de Khronos…

Lady Rottweiler ne croit absolument pas à une possible inversion du temps, et si finalement elle se décide à partir pour Paris, c’est uniquement dans l’espoir de rejoindre son père.

Croyant être recherchée, elle fuit avec Marco, mais aussi Yannis, un ado venu de Marseille avec François, tous trois impliqués dans le meurtre de militaires.

 

Poursuivis, leur montée jusqu’à Paris est difficile et dangereuse, jonchée de morts, ponctuée de rencontres déplaisantes, salvatrice (notamment grâce à une certaine Elyssa), et révélatrice.

La relative confiance qu’ils ont les uns envers les autres est soumise à rude épreuve et le sacrifice de mise.

Yannis et Stéphane vont beaucoup se rapprocher, rencontrer Koridwen (que Stéphane avait déjà vue chez sa mère) et Jules.

La fin est ouverte, interroge. J'aime j'aime j'aime!

 

****

 

D’un extérieur froid et volontaire, Stéphane est une fille très indépendante et solitaire.

Elle a une approche très rationnelle des événements, sait comment agir, ce qu'il ne faut pas faire.

Elle tait ses sentiments, parle peu, ne s’épanche pas, même lorsque la situation pourrait l’exiger mais les doutes la rattrapent, ses sentiments l’assaillent.

 

A l’inverse de Yannis qui pense souvent à son avatar WOT (Adrial) pour se donner du courage, Stéphane, elle, n’y pense jamais. WOT n’est qu’un jeu, la réalité est là, mais LA vérité difficile à appréhender.

 

Elle est moins dans l’affect que ses compagnons, sauf lorsque la question de son père est abordée. Là, elle redevient la petite fille qui attend son père, qui a toujours attendu son père, qui aimerait être entourée, protégée par son père. Il ne peut l’avoir abandonnée sciemment, il avait forcément une bonne raison, sans doute pas le choix. Et il l’aidera, elle et ses amis, elle n’en doute pas.

 

 

Vincent Villemot retranscrit à merveille la myriade d’émotions qui parcourent Stéphane, nous la rendant sympathique, et même attachante.

Les descriptions sont très visuelles. Les chapitres, courts, s’enchaînent. Tous concernent un laps de temps réduit, de quelques heures à une journée (ou nuit). Cela rend le roman addictif malgré des thématiques et révélations difficiles.

 

Il me faut à présent lire les deux autres romans (Jules est très discret, en retrait / tandis que Koridwen semble être une battante, volontaire et fière), pour savoir et  reconstituer le puzzle. Mais aussi le cinquième tome qui les réunit tous.

 

Je crois que Magali a aussi beaucoup apprécié ce roman, découvrez son avis ICI.

Merci à Nathalie, dont vous pouvez aussi retrouver l'avis ICI!

Ce roman ado participe au Challenge d’Enna pour son « Petit Bac 2018 », pour ma 5e ligne, catégorie Prénom, au Défi Littéraire Ado de Sophie, ansi qu'au Challenge "Je termine ce que j'entreprends" de Pauline.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si ce genre de roman vous plaît, je vous conseille la série Autre-Monde de Maxime Chattam (dont je n'ai lu que le premier tome - ICI) et avec qui je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle, tant certains aspects (mais pas tous !) se ressemblent.

 

Et pour le genre hypertexte, il y a les Blue cerises ! Quatre ados, quatre auteurs, quatre « saisons » et un secret. Je vous ai présenté les deux premières saisons sur le blog. ICI et LA.

Belles lectures et découvertes,

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fantasybooksaddict 31/03/2018 13:34

C'est bizarre mais cette saga ne m'a jamais attiré...

Blandine 01/04/2018 22:15

Tu sais pourquoi? la dystopie? L'es 4 auteurs pour 4 personnages? Le post apocalyptique n'est pas le genre que je préfère d'ordinaire, mais j’aime l'écriture multiple et les angles de vue! Et puis, on se laisse vite prendre!