C'est lundi, que lisez-vous? #192

Publié le 26 Mars 2018

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUM

Ce que j'aime vraiment. Texte d'Astrid DESBORDES et illustrations de Pauline MARTIN. Editions Albin Michel Jeunesse, 2017

Je suis totalement conquise par cet album, doux, bienveillant, optimiste, encourageant.

Archibald n'arrive pas à jouer au tennis. Il rate tout ce qu'il essaie. Aussitôt, il généralise cet échec, momentané et ciblé, à tout ce qu'il entreprend ou voudrait faire. Pour toute réponse, sa maman l'emmène en balade. En observant la nature et les animaux, la maman pose des questions à son fils, d'une manière très innocente,et apparemment sans rapport... Vraiment?

Cet album illustre parfaitement une certaine phrase qu'aurait prononcé Einstein sur la capacité de chacun. Un coup de coeur que j'aimerais vous présenter plus en détails bientôt!

ROMANS JEUNESSE

Un assassin de première classe. Robin STEVENS. Editions Flammarion Jeunesse, mars 2017

J'ai terminé ce roman qui mêle une enquête à un contexte politique. Il est très visuel et ses deux jeunes héroïnes, bien que de caractères différents mais complémentaires, sont très attachantes.

Eté 1935, Daisy et Hazel, 13 ans, les deux membres du Club de détectives Wells & Wong, sont dans le train Orient-Express, direction Istanbul. Avec elles, le père d'Hazel , son domestique, leur gouvernante, et d'autres voyageurs tels un magicien italien, un couple fortuné, et leur femme de chambre, le frère de la femme, une médium, une comtesse russe et son petit-fils, une femme seule censée rejoindre son époux et bien sûr le personnel du train...

Dans ce luxueux, mais confiné espace, les choses se passent et s'entendent... et lorsqu'un meurtre est commis, les suspects ne manquent pas. Daisy et Hazel aimeraient enquêter, mais le père d'Hazel les tient à l’œil (il faut dire que les filles ont déjà œuvré non sans fracas auparavant). Se tiendront-elles tranquillement éloignées? Non évidemment! Ce qui va donner lieu à des rencontres, des situations cocasses et embarrassantes, des hypothèses, des déductions, des portraits plus ou moins sympathiques...

Je vous en parle davantage la semaine prochaine!

Les enfants, le shérif et les affreux. Mathis. Editions Thierry Magnier, collection "Petite Poche", mars 2010

J'aime vraiment cette collection "Petite Poche" des Editions Thierry Magnier. Chaque court roman fait mouche et aborde intelligemment des thématiques importantes, essentielles, contextualisées, en résonance avec l'actualité, et/ou avec des préoccupations ressenties par nombre d'enfants à un moment ou à un autre de leur vie, scolarité...

Dans ce petit roman trouvé à la bibliothèque (dont le visuel est différent: un fond noir et des motifs argentés sur le thème cow-boy) nous faisons connaissance avec Janine Smith, qui perd ses cheveux. La cause en serait le stress, mais quand on lui demande ce qui ne va pas, Janine dit ne pas savoir. Il n'est d'ailleurs pas certain qu'elle le sache vraiment ou plutôt, sache le verbaliser.

Un soir, le shérif vient voir son père pour lui demander son aide pour arrêter un hors-la-loi qui viendra à coup sûr dans leur ville. Jane craint pour son père et cela lui permet d’échafauder un plan afin qu'aucune violence ne soit échangée, et qu'aucun mort ne soit à déplorer.

Pour cela, elle s'ouvre à ses amis.

Non seulement son plan fonctionne, mais en plus, il permet de la libérer, elle et les autres enfants, d'un joug insoupçonné, encore plus destructeur, encore plus insidieux.

Derrière cette histoire qui se déroule dans un ouest (américain) qui semble être d'une autre époque, il est question de la violence ordinaire, admise, peut-être jugée nécessaire, mais aussi de transmission et d'exemple.

BD

Le goût du chlore. Bastien VIVES. Editions Casterman, mai 2008

Lors du RDV BD du mercredi, le dernier album de Vivès a beaucoup été présenté (Une soeur) et dans les commentaires se trouvaient de nombreuses allusions à ses précédents albums, dont celui-ci.

Intriguée, j'ai donc emprunté cet album à la bibliothèque. Amateurs d'aventures, passez votre chemin! Il se passe des choses bien sûr, mais le rythme est lent, plein de sous-entendus et je ne suis pas sûre d'avoir bien compris la fin.

Le jeune homme que l'on distingue sur la couverture, dans l'eau, n'a plus le choix. lIl lui faut aller à la piscine pour soigner son dos. D'abord contrainte, cette activité se transforme peu à peu en plaisir avec l'apparition d'une jeune fille (que l'on voit de dos) avec qui il se lie d'amitié... Et l'on devine qu'il aimerait que leur relation prenne un autre tournant.

Bien plus expérimentée que lui, elle l'aide à nager, à placer son corps, à déplacer ses membres, à se mouvoir dans l'eau. Le plaisir d'être avec elle se double d'impatience, d'autant que la Belle n'est pas toujours présente ou seule. 

Bastien Vivès joue sur les angles de vues, les perspectives pour figurer la promiscuité , bien sûr, mais aussi et surtout, la solitude, l'esseulement, le besoin de faire pour soi et non pour l'autre, et finalement le fait de passer d'un stade à un autre, de grandir.

Il n'y a pas beaucoup de texte dans cet album, et pourtant, il n'est pas silencieux pour autant. On entend l'eau, le clapotis, les bulles d'air, le besoin de remonter à la surface et la prise d'air salvatrice. On ressent le contact de l'eau et sent cet odeur de chlore.

Quant au dessin, s'il m'avait beaucoup plu dans Une soeur grâce à son côté "esquisse", je l'ai trouvé moins beau, moins harmonieux, moins gracieux ici. Il est plus en angles, plus forcé. Mais l'album est antérieur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Papeete * 1914. Tome 1 - Rouge Tahiti. Tome 2 - Bleu Horizon. Scénario de Didier QUELLA-GUYOT et dessins d’Olivier MORICE. EP Editions, 2011 et 2012

C'est grâce à l'article de Nathalie que j'ai lu ce diptyque, déjà repéré à la bibliothèque municipale.

L'histoire se déroule à Papeete sur l'île de Tahiti, du 1er août au 30 novembre 1914.

Dans cet ailleurs lumineux, coloré, paradisiaque arrive Mr Combaud, clerc de notaire comme on l'apprendra plus tard. Mais son "enquête" est mise à mal par la guerre de la lointaine Europe qui gagne ce "bout du monde".

Les militaires, malgré de faibles moyens, veulent faire face et se préparent, le Gouverneur essaie de contrecarrer les décisions du commandant en chef, les Allemands et Autrichiens de la ville sont emprisonnés... Quand soudain deux navires allemands sont visibles à l'entrée de la passe et menacent la ville, jusqu'à la bombarder...

Dans le même temps, deux morts suspectes de vahinés se produisent. Qui aurait intérêt à les éliminer? Une troisième est portée disparue.

Les auteurs ont souhaité mettre en lumière un aspect méconnu, voire ignoré, de la Grande Guerre tout en le doublant d'une intrigue policière et en rendant hommage à Maxime Destremau (1875-1915) dont le rôle et l'engagement ont permis de préserver le port de Papeete. Il ne fut reconnu "Mort pour la France" qu'en 2005.

"Découvrir que cet Éden [Tahiti] fantasmé a souffert de la Grande Guerre, c'est comme un anachronisme. Une faute de goût. On sait la guerre de 14 boueuse, revancharde et barbare. Voilà que surgit l'image inconcevable, d'un bout de guerre de 14, transporté là-bas, au paradis lumineux. Une sorte de petite guerre sous les cocotiers, loin de la Grande Guerre glauque et sombre qui va bientôt enflammer toute l'Europe..."

Un dossier, en photographie, lettres et citations, clôt chacun des albums, nous restituant le contexte et en faisant le portait des personnalités ayant réellement existé: le Lieutenant Destremau, le peintre Octave Morillot, Henry Lemasson, ...

Le dessin et les couleurs d'Olivier Morice sont magnifiques (même si je les trouve un peu moins beaux/plus anguleux que dans Facteur pour femmes.) J'apprécie particulièrement les jeux de mots et métaphores des deux titres qui jouent aussi avec leurs couleurs. Les tampons postaux qui jalonnent le pages et indiquent le passage des jours.

La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis & autres nouvelles qui font du bien. Scénarios de Zidrou et collectifs de dessinateurs. Editions Dupuis, septembre 2009

A nouveau, c'est grâce au RDV BD du mercredi que j'ai fait connaissance avec cet album et que j'ai eu envie de l'emprunter.

Il contient 15 nouvelles, de longueur différente. Toutes nous racontent, nous dévoilent, nous concernent. Certaines m'ont vraiment émue, d'autres ne m'ont pas touchée.

Elles nous parlent du quotidien de gens ordinaires, entourés par la famille, les amis ou leurs animaux, seuls, jeunes ou plus âgés, ici ou ailleurs, aujourd'hui ou hier. 

Nul doute que chaque lecteur trouvera résonance dans ces récits, profondément humains.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

U4 - Stéphane. Vincent VILLEMOT. Editions Nahan et Syros Jeunesse, août 2015

Un événement, quatre auteurs, quatre ados, quatre visions, quatre parcours croisés.

Cela faisait un moment que je souhaitais lire ce roman sans pour autant me décider, alors que j'avais adoré Yannis, écrit par Florence Hinckel. Grâce au Défi Littéraire Ado de Sophie et à Magali, je me replonge dans cette dystopie qui voit la France, l'Europe, le monde, touchés par un virus mortel, effrayant, qui tue les gens sans distinction ou presque. Seuls les adolescents entre 15 et 18 ans sont épargnés. Enfin, il semblerait qu'ils ne soient que les seuls épargnés. Parmi eux, certains reçoivent un étrange message. Ce sont les Experts... du jeu WOT (Warriors of Time). Khronos, le maître du temps, leur dit savoir commencer remonter le temps, le cours des événements, revenir à avant. RDV est donné aux Experts, le 24 décembre à minuit sous la plus vieille horloge de Paris.

1er novembre... 

A Lyon, les ados commencent à s'organiser, à se rassembler. Stéphane, fille d'un éminent épidémiologiste, refuse de quitter l'appartement de son père, qui aurait été évacué vers Paris. Serait-il possible qu'il soit toujours vivant, et avec lui d'autres adultes? Contrainte de fuir ce longuement à cause des pillards et des violeurs, elle gagne le R-Point, ravitaillé par des militaires.

Voilà où j'en suis de ma lecture, addictive, dans laquelle, j'ai de suite retrouvé mes marques.

Stéphane, est une fille attachante, malgré un extérieur un peu bourru. Elle a une approche très rationnelle des événements, sait comment agir, ce qu'il ne faut pas faire. Elle est très indépendante, solitaire, d'abord froide mais n'a d'autres choix que de rejoindre le groupe. Ce qui lui déplaît. Elle s’attache à un garçon, mais qui est assassiné. Et là, ses certitudes vacillent.

Elle aussi, Experte de WOT sous le pseudo de Lady Rottweiler a reçu le message de Khronos mais pour l'instant, n'y attache aucune importance. C'est Marco, alias Long John Silver, camarade de classe et Expert WOT qui lui en parle de temps à autre.

En perte de repère et confinée, cela va, je pense, très vite changer!

3/ Que vais-je lire ensuite?

La Légende des Quatre - Tome 1 - Le clan des Loups. Cassandra O'DONNELL. Editions Falmaarion Jeunesse, mars 2018

Présentation de l'Editeur:

Ils sont quatre, héritiers de leurs clans… Ils doivent s’unir pour survivre. 
Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l’héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

Les autres titres de mon objectif Lecture

Et sinon?

Pour la semaine 12 du challenge photo Instagram #52livres2018ddl de Sophie Hérisson, le thème est "Robe". 

Voici ma photo:

Et sa légende:  "la fameuse #petiterobenoire , indispensable de toute garde-robe !!
Cette double page provient de l #albumjeunesse #coco un conte moderne sous le signe de l'élégance aux Éditions White Star "

Connaissez-vous la Kube? C'est une box littéraire qui sélectionne chaque mois un livre spécialement pour vous selon votre profil par un libraire indépendant. La box contient aussi quelques goodies pour accompagner votre lecture. Il existe deux sortes de box: l'Originale ou  la Majuscule. Pour en savoir plus, CLIC

Mais pourquoi est-ce que je vous parle d'elle? Tout simplement parce que La Kube souhaite aussi s'adresser aux enfants et lance pour cela un défi afin de créer un concept innovant pour les amener vers la lecture... Top départ le 3 avril (oui il y a une petite erreur dans le visuel)! 

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 26/03/2018 16:42

Un assassin de 1ère classe... ça ne ressemble pas un peu au roman d'Agatha Christie "Le Crime de l'Orient Express" ?

Blandine 27/03/2018 15:49

Si tout à fait, il s'en inspire et le livre est d'ailleurs mentionné dans le roman!