Leda Rafanelli – La gitane anarchiste. Francesco SATTA, Luca de SANTIS et Sara COLAONE – 2018 (BD)

Publié le 21 Février 2018

Leda Rafanelli

La gitane anarchiste

 

Scenario de Francesco SATTA et Luca de SANTIS

Dessin de Sara COLAONE

Traduit de l’italien par Marie GUDICELLI

 

Editions Steinkis, janvier 2018

216 pages

 

Thèmes : Italie, anarchie, amours, biographie, livres, Histoire

Les biographies classiques, conventionnelles… « né à…, le…, a vécu…, a écrit…, mort le… », me sont insupportables, je les déteste.
La vie est un roman, c’est donc ainsi qu’elle doit être racontée.
Ma vie, mes vies sont un roman dont je suis la seule auteure.
Laissez-moi donc vous en faire le récit.

Leda Rafanelli

Ces quelques mots, placés en exergue, nous permettent de situer le personnage : A caractère bien trempé, roman graphique particulier !

 

Il nous raconte donc Leda Rafanelli au-travers d’un cheminement aussi foisonnant et rocambolesque que son héroïne, nous faisant passer d’un endroit à un autre, sans qu’il soit toujours facile de s’y retrouver. La chronologie est entrecoupée, faites d’allers-retours thématiques entre sa dernière année de vie et les grands moments de son existence. Heureusement, il y a quelques dates apposées.

Une petite relecture s’impose parfois…

 

Leda Rafanelli était féministe, énergique, cultivée, anarchiste individualiste, éditrice, militante, mariée, romancière, divorcée, amoureuse de l’Egypte, libre, concubine, passionnée, amante, musulmane, muse, poétesse, cartomancienne (d’où son surnom de « gitane »), mère…

Bref, pas à un paradoxe près !

Leda Rafanelli a eu plusieurs identités, a vécu plusieurs vies en une, des vies hautes en couleurs qui nous sont dévoilées en noir et blanc, comme pour les mettre en valeur (nous savons tous que le noir et blanc sublime !), et je trouve d’ailleurs que les dessins à l’intérieur sont plus beaux que celui de la couverture.

Les pages très denses, très chargées en dessins, en bulles qui rentranscrivent certains de ses écrits ou de livres particulièrement aimés (tel Notre-Dame de Paris de Victor Hugo) laissent aussi la place à des pages quasi vierges, muettes ou presque, et dans certaines, un dromadaire passe…

 

Leda Rafanelli – La gitane anarchiste. Francesco SATTA, Luca de SANTIS et Sara COLAONE – 2018 (BD)
Leda Rafanelli – La gitane anarchiste. Francesco SATTA, Luca de SANTIS et Sara COLAONE – 2018 (BD)
Leda Rafanelli – La gitane anarchiste. Francesco SATTA, Luca de SANTIS et Sara COLAONE – 2018 (BD)

Le style graphique suit donc ce mouvement trépidant, passant de la description au rêve, du souvenir à l’effervescence, de la douceur au combat, de la passion à l’angoisse, de la solitude à la sérénité…

Si son engagement politique est le fil conducteur de sa vie, ici l’accent est tout de même mis sur ses frasques sentimentales et ses nombreuses conquêtes (dont un certain Benito Mussolini)…

 

Ce roman graphique se termine par quelques pages documentaires (j’aime !) sur le mouvement anarchiste italien, ses mouvances internes, l’Art en vogue (ici le futurisme) dans un contexte international et national tendu (l’Italie est un tout jeune pays, né en 1861) et présentation avec photographies de ses personnages principaux.

Il m’a donné envie d’en savoir plus sur elle, car je ne la connaissais pas, et les présentations que j'ai lues adoptent un cheminement qu’elle aurait abhorré!!

En voici deux ICI et LA.

 

Je vous dirai juste qu’elle est née en 1880 à Pistoia, qu’elle travailla à 14 ans chez un typographe, lui donnant ainsi accès à l’écrit, à la lecture et à la culture pour se forger une opinion, ce que sa condition modeste ne pouvait lui permettre. Elle a voyagé dans une grande partie de l'Italie, et même en Egypte.

Elle est morte à Gênes en 1971, après s’être « assagie » politiquement à la fin des années 1930.

Leda, mon aimée, il y a dans tes yeux une lumière, un point si lumineux qu’il me force à baisser les yeux pour éviter d’en être ébloui.
Même la Lune ne semblerait qu’une pâle étoile comparée à lui. Il a aveuglé toux ceux qui ont été à tes côtés.

Merci aux Editions Steinkis

Cet album participe au RDV BD de la semaine qui se passe aujourd’hui chez Stéphie (Retrouvez-y toutes les participations du jour - CLIC) ainsi qu’au Challenge « Il viaggio » de Martine.

 

 

Découvrez aussi l’avis de Mo’ ;

 

 

 

 

Luca de Santis et Sara Colaone ont déjà œuvré ensemble avec En Italie, il n’y a que de vrais hommes. Un album qui se trouve encore dans ma PAL (mais plus pour longtemps !).

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Caro 01/03/2018 22:48

Intéressée par ce portrait d'une femme originale... et j'avais bien aimé "en italie, il n'y a que des vrais hommes", donc je note ! Merci de la suggestion !

Blandine 02/03/2018 14:34

Merci à toi :-)

Alice 25/02/2018 20:56

Croisé en librairie, je me demandais ce qu'il valait. Le sujet m'intéresse beaucoup, je le note précieusement :-)

Blandine 26/02/2018 16:10

Contente de pouvoir t'influencer ;-)

Moka 25/02/2018 07:45

Un thème qui a tout mais alors vraiment tout pour me plaire !

Blandine 26/02/2018 16:10

Chouette! Tu m'en vois ravie :-)

Karine 24/02/2018 15:24

J'adore les bios en BD! Je ne connais rien du tout de cette femme mais ça m'intéresse. En plus, l'Italie de l'époque je ne connais rien!

Blandine 26/02/2018 16:10

Nous sommes pareilles :-)

Natiora 23/02/2018 13:37

Généralement, dès qu'il s'agit d'une biographie en BD, je suis partante. Et c'est encore le cas aujourd'hui ! Je suis curieuse d'aller à la rencontre de cette femme que je ne connaissais absolument pas.

Blandine 23/02/2018 14:06

Je suis comme toi, rien que le fait de découvrir un destin me permet de passer outre les petits aléas (s'il y en a). J'espère que tu pourras la découvrir plus amplement bien vite!
PS: ma BD de la semaine prochaine devrait te plaire alors: un destin tragique et oublié - mais je n'en dis pas plus!

Hilde 22/02/2018 15:25

Un sacré personnage à découvrir! Je serais curieuse de feuilleter.

Blandine 23/02/2018 14:04

Oui, un vrai tourbillon!

Stephie 22/02/2018 09:38

Je ne connais pas du tout ce personnage : intéressant

Blandine 23/02/2018 14:04

Tout à fait!

Bidib 22/02/2018 08:42

tu me donne envie ! Je ne connais pas du tout ce personnage, mais je sent qu'il va me plaire. En plus on est de la même région :D

Blandine 23/02/2018 14:02

Hé hé! ça fait un lien ;-) J'espère que tu auras de quoi faire plus connaissance!

Fanny 21/02/2018 19:40

Mo' était moins enthousiaste que toi. Le destin de cette femme quei je ne connaissais pas pourrait me plaire!

Blandine 23/02/2018 14:01

Tout à fait! J'espère que tu auras l'occasion de découvrir l'album et/ou d'en savoir plus sur elle!

Nathalie 21/02/2018 16:30

Les illustrations ne m'attirent pas plus que ça mais voilà une vie qui a l'air d'avoir été "bien remplie" !!

Blandine 23/02/2018 14:00

"bien remplie", c'est le mot. Je crois surtout qu'elle ne voulait pas avoir de choix à faire d'où cette profusion d’expériences et de passions.

Hélène 21/02/2018 13:00

J'aime bien découvrir des personnes par la biais de BD

Blandine 23/02/2018 13:59

Oh oui!!!

Jerome 21/02/2018 12:57

Tu es plus emballée que Mo mais je ne suis pas certain pour autant d'avoir envie de franchir le pas.

Blandine 23/02/2018 13:59

C'est vrai, dès lors qu'il s'agit de découvrir un destin, je suis généralement assez enthousiaste Au moins, as-tu fait sa "connaissance"!

Noukette 21/02/2018 10:56

Un destin qui ne pouvait que te plaire !

Blandine 23/02/2018 13:58

Tout à fait ;-)

eimelle 21/02/2018 10:30

très bon concept l'accompagnement documentaire, je note!

Blandine 23/02/2018 13:58

Oh oui, c'est toujours une valeur ajoutée, et je dirais même que c'est indispensable!

lasardine 21/02/2018 09:52

super intéressant! je note, même si je n'en ferai pas une priorité pour le moment :)

Blandine 23/02/2018 13:58

Très contente que cela te plaise et t'intrigue!

bouma 21/02/2018 09:41

le personnage m'intrigue beaucoup... je note pour de futures lectures.

Blandine 23/02/2018 13:57

Top :-)

kiona 21/02/2018 09:19

Merci pour cette découverte :-)

Blandine 23/02/2018 13:57

Je t'en prie :-)

Mo 21/02/2018 07:44

Un album intéressant et déroutant à la fois. Je m'y suis un peu perdue, j'ai souvent pensé qu'elle était folle (ses échanges avec les œuvres sont assez surprenants :!). A relire peut-être à tête plus reposée ;)

Blandine 23/02/2018 13:57

Oui peut-être! Il est vrai que cette vie si bien remplie a de quoi étonner et surprendre. Je crois surtout qu'elle était tellement passionnée, par tout, qu'elle voulait tout tout de suite sans s'embarrasser de choix à faire!